RMC Sport

Nice-PSG: c'est parti pour le duel des n°9 entre Icardi et Cavani

Le PSG se déplace à Nice ce vendredi (20h45), en ouverture de la dixième journée de Ligue 1. En l’absence de Neymar, Thomas Tuchel pourra compter sur la présence de Mauro Icardi et Edinson Cavani, désormais en concurrence pour occuper le rôle de n°9.

Icardi ou Cavani? Thomas Tuchel se retrouve devant un choix cornélien ce vendredi au moment de coucher sur le papier son équipe pour le déplacement à Nice (20h45), en ouverture de la dixième journée de Ligue 1. Face aux Aiglons, l’entraîneur allemand sera privé de Neymar, blessé à la cuisse et absent pour quatre semaines, mais a enregistré les retours de Kylian Mbappé et Edinson Cavani. Et celui de l’Uruguayen s’accompagne d’une décision cruciale. Faut-il relancer le meilleur buteur de l’histoire du PSG ou installer Mauro Icardi en pointe?

Cavani pour les stats

Difficile de se faire une idée claire de l’efficacité des deux joueurs depuis le début de la saison. Et pour cause, les deux attaquants n’ont pas beaucoup disputé de rencontres entre la blessure d’Edinson Cavani et l’arrivée tardive de Mauro Icardi en fin de mercato. Pour ce qui est des statistiques en 2019-20, les deux concurrents se retrouvent à égalité parfaite. L’Uruguayen a marqué deux fois en quatre matchs et 284 minutes de jeu alors que l’Argentin a aussi inscrit deux buts en quatre apparitions (221 minutes). 

Sur les trois dernières saisons, en revanche, Edinson Cavani prend un large avantage avec quarante réalisations de plus que l’ancien Intériste. Meilleur buteur de l’histoire du PSG, le buteur de la Celeste a planté 112 buts et délivré 22 passes décisives, soit une action clé toutes les 78 minutes. Du côté de l’Inter Milan, Mauro Icardi, c’est 72 buts et 13 offrandes, soit une action décisive toutes les 112 minutes. Malgré de nombreux pépins physiques, difficile de parler de déclin pour le Matador. Mais attention, le PSG n’a pas encore tout vu de Mauro Icardi, comme le promettait Jean-Michel Larqué fin septembre: "C’est un style de jeu et d’avant-centre totalement différent d’Edinson Cavani. Je pense que dans une équipe qui va dominer comme le PSG, il va marquer sa vingtaine de buts, je suis prêt à le parier".

Icardi pour le jeu

Mais le profil de Mauro Icardi pourrait faire la différence cette saison dans l’esprit de Thomas Tuchel. Edinson Cavani est un redoutable finisseur mais son apport au jeu développé par le PSG se limite à cela.

En clair, l’Uruguayen finit le travail et il le fait à merveille. Son concurrent argentin semble plus impliqué dans la création des actions et le jeu collectif. "Techniquement, je dirais que Mauro va plus au ballon, il essaie de pouvoir faire le jeu, alors qu'Edi, c’est quelqu’un qui fait des appels, c’est compliqué pour le suivre, a souligné Presnel Kimpembe ce jeudi en conférence de presse. Je dirais qu’Edi se projette vite dans la surface et que Mauro, c’est plus un renard des surfaces. C’est mon point de vue à moi, je le précise."

Pour prendre conscience de l’apport de Mauro Icardi (26 ans), il suffit de voir son travail en pivot. Dès sa première apparition de la saison contre Strasbourg, c’est lui qui a décroché et lancé Abdou Diallo, futur passeur décisif sur le but victorieux de Neymar. En terme d’équilibre collectif et de relation technique avec les autres artistes parisiens, Mauro Icardi semble avoir l’avantage. 

Les supporters partagés

Véritable chouchou du public depuis son arrivée en 2013, Edinson Cavani reste le symbole de ce PSG dont raffole les supporters. Monstre de combativité et d’abnégation, l’Uruguayen n’a que rarement déçu et a toujours bénéficié du soutien des fans présents dans les tribunes du Parc des Princes. Les supporters n’oublient son bon comportement au sein de l’effectif. 

Sur le terrain, on loue volontiers sa combativité. En dehors, les fans du PSG apprécient son calme et sa volonté de ne pas faire de vagues, même quand sa relation avec le duo Neymar-Mbappé a paru se déliter. A l’inverse, le passé trouble de Mauro Icardi et ses relations parfois tendues avec ses partenaires ou les supporters suscitent quelques réserves. Et pourtant, les qualités techniques et le vent de nouveauté lié à l’arrivée de l’Argentin ont un peu divisé l’opinion.

Si Cavani est vu comme le plus tueur, son concurrent remporte de nombreux suffrages après ses débuts prometteurs. Du côté des supporters, on loue déjà sa technique, son sens du but et, pour le moment, son implication.

Pas vraiment une surprise quand on connait sa cote d’amour en Lombardie (avant la tumultueuse rupture). "Quand l’Inter n’allait pas bien, le seul réconfort pour les supportersn c’était Mauro Icardi", a rappelé Simone Rovera pour RMC Sport après l’arrivée du buteur à Paris. Edinson Cavani garde encore les faveurs des fans mais Mauro Icardi pourrait rapidement inverser la donne.

Icardi pour l’avenir?

Reste un élément capital à prendre en compte au moment de jauger les deux hommes. Meilleur buteur de l‘histoire du Paris Saint-Germain, Edinson Cavani se retrouvera en fin de contrat en juin prochain. A bientôt 33 ans, l’Uruguayen n’a toujours pas prolongé et ne connait pas encore les intentions du club sur le sujet.

A l’inverse, les dirigeants parisiens vont peut-être devoir lancer l’opération séduction avec Mauro Icardin si l’Argentin venait à réaliser une bonne saison sous les couleurs franciliennes. Prêté avec option d’achat par l’Inter, et seulement âgé de 26 ans, le buteur de l’Albiceleste représente une solution plus durable pour Leonardo et Thomas Tuchel. 

Mauro Icardi, luin refuse de se montrer trop gourmand et préfère évoquer la saine rivalité avec le buteur de la Celeste. "C’est une concurrence positive. Durant cette période, Edi était blessé, j’ai pu jouer rapidement. Mais quand il reviendra, ce sera au coach de choisir le meilleur, en fonction du match et de nos caractéristiques, a expliqué l’ancien Intériste auprès de la Gazzetta dello Sport cette semaine. Avec Edi, j’ai une super relation, il n’y a pas de rivalité mais une concurrence saine." Une chose est sûre, Thomas Tuchel va devoir trancher rapidement.

dossier :

Neymar

Jean-Guy Lebreton