RMC Sport

OM: Cardoze a postulé après les incidents à la Commanderie

Nouveau directeur de la communication de l’OM, le journaliste Jacques Cardoze a justifié son choix ce samedi lors d’un entretien accordé au Parisien. Il a aussi détaillé le processus qui l'a conduit au sein du club marseillais.

En profitant de la lourde défaite lensoise contre Lille ce vendredi (0-3) en ouverture de la 36e journée de Ligue 1, l’OM a intégré le top cinq du classement à la faveur d’une meilleure différence de buts et avant même le match des protégés de Jorge Sampaoli ce dimanche à Saint-Etienne. Une place gagnée au classement qui devrait ravir Jacques Cardoze, nouveau directeur de la communication du club phocéen. Au lendemain de l'annonce de son entrée dans l’organigramme, l’ancien journaliste de France Télévisions a expliqué les raisons qui l’ont poussé à relever un tel défi.

"J’étais demandeur, a assuré le dirigeant auprès du journal Le Parisien. En janvier, quand j’ai vu mon club de cœur qui tournait mal, avec l’invasion de la Commanderie, j’ai eu envie de m’en rapprocher."

Cardoze: "J’ai eu neuf entretiens"

Si l’invasion de la Commanderie par des supporters, le 30 janvier dernier, a provoqué de multiples remous au sein du club marseillais, cela a également permis au propriétaire Frank McCourt de procéder à de nombreux changements dans les semaines suivantes, comme le départ de Jacques-Henri Eyraud et la nomination de Pablo Longoria au poste de président de l’OM. Une réorganisation qui a donc aussi donné lieu à l’arrivée de Jacques Cardoze après un processus de recrutement minutieux.

"Pour ça, j’ai eu neuf entretiens. Quatre en France, y compris avec Pablo Longoria, a encore expliqué l'ancien correspondant du service public dans la cité phocéenne. Et cinq aux Etats-Unis, dont un avec Frank McCourt pour qui j’ai une admiration en tant que bâtisseur."

Un fan de l’OM qui exauce "un rêve de gosse"

Contrairement à certains de ses prédécesseurs dans le club, Jacques Cardoze n’a jamais publié de message allant à l’encontre de l’équipe marseillaise sur les réseaux sociaux et pense avoir déjà gagné une première bataille auprès des supporters grâce à cela.

"Rejoindre l’OM, ce n’est pas le choix du confort. Je réalise un rêve de gosse, a poursuivi le dirigeant avant de lancer avec conviction. Regardez mes anciens tweets! Le foot, c’est une vraie passion. Mon fils dit que je ne suis pas fan de foot, mais fan de l’OM. J’ai cette flamme depuis l’adolescence."

JGL