RMC Sport

PSG: "consensuel", "pragmatique" et "spectaculaire"... Perrin révèle les contours de la méthode Galtier

Alain Perrin a longtemps eu pour adjoint Christophe Galtier entre 2004 et 2009, notamment lors de passages à l’OL ou à Saint-Etienne. Invité de la chaîne Twitch RMC Sport, l’ancien entraîneur dévoile les méthodes de coaching et de gestion de celui qui va bientôt diriger l’équipe du PSG et toute ses stars.

Champion en titre, le PSG a programmé sa reprise le 4 juillet. D’ici-là, le club francilien doit finaliser le départ de Mauricio Pochettino et de son staff puis officialiser - sauf immense surprise - l’arrivée de Christophe Galtier comme nouvel entraîneur. Paris dispose déjà d’un accord contractuel pour deux saisons (plus une en option) avec celui qui dirige actuellement l’OGC Nice.

Pas assez célèbre ou ambitieux dans le jeu pour ses détracteurs, "Galette" dispose pourtant d’une belle expérience en Ligue 1 aussi bien en tant que numéro 1 qu’en tant qu’adjoint d’Alain Perrin. Pour l’ancien coach de l’OL et de Saint-Etienne, la signature de Christophe Galtier au PSG constitue d’abord "une progression logique" pour un technicien qui a "obtenu des résultats partout où il est passé".

>> Toute l’actualité du mercato en direct

Ce qu’il faut pour gérer les stars

A l’heure où le président Nasser al-Khelaïfi a réclamé vouloir en finir avec les paillettes pour disposer de guerriers au PSG, Christophe Galtier va devoir gérer l’ego de chaque joueur dans le vestiaire francilien. Pas un problème pour celui qui l’a eu comme adjoint pendant près de quatre ans à Sochaux, Lyon ou encore Saint-Etienne.

"J’ai senti qu’on était bien complémentaires avec ses qualités qui sont beaucoup d’empathie et qu’il pouvait faire le lien entre un entraîneur et les joueurs, a estimé Alain Perrin de son passage jeudi sur la chaîne Twitch de RMC Sport. Cela lui permettait d’avoir cette proximité dont on a besoin dans un staff avec ses joueurs."

Et celui qui a signé un doublé Coupe-Championnat avec l’OL en 2008 de préciser: "A Lyon, il a quand même eu à côtoyer et à manager un vestiaire avec des garçons où il y avait Juninho, Cris, Coupet, Benzema, Ben Arfa, donc que des internationaux. Il a déjà eu affaire à ça et sait ce que c’est de manager des grands joueurs. Le vestiaire de Lille aussi ne me semblait pas si facile que cela avec les Turcs et beaucoup d’internationaux et des jeunes comme Bamba, Ikoné ou Sanches. Il a fallu composer et je pense qu’il a prouvé qu’il était capable de manager ce type de vestiaire."

"Il aime avoir la possession du ballon et avoir un football spectaculaire"

Au-delà de sa grosse empathie et de sa franchise qui lui permettra de "dire ses vérités" à ses joueurs, Christophe Galtier sait aussi bien manœuvrer son effectif sur le terrain. En France, on lui reproche pourtant son manque d’ambition dans le jeu comme lorsque Nice est venu éliminer le PSG cette saison en Coupe de France au Parc des Princes (0-0, 6 tab à 5). A l’image de Jérôme Rothen, Alain Perrin y voit un procès d’intention contre l’entraîneur.

"C’est quelqu’un de très pragmatique qui sait ce qu’il ne peut pas faire. Il n’est pas utopique dans ses idées et pourtant il a de bonnes idées sur le jeu, a encore analysé Alain Perrin pour RMC Sport. Il aime avoir la possession du ballon et un football spectaculaire qui marque des buts."

Pourtant, la force tactique de Christophe Galtier reste la puissance de son bloc. Bien organisé, bien structuré, il peut mettre en difficulté les meilleures équipes.

"Les fondations d’une équipe c’est quand même la récupération du ballon, bien défendre et concéder le moins d’occasions possibles, n’a pas manqué de rappeler l’ancien entraîneur de l’OL et Saint-Etienne. Ensuite il faut avoir la qualité technique et le talent pour bénéficier de la créativité offensive. Quand il aura les joueurs disponibles, il sera capable de produire ce système de jeu."

Un adepte du 4-4-2 mais "pragmatique" et "consensuel"

A Paris, Christophe Galtier aura à sa disposition le meilleur effectif de Ligue 1 avec notamment le fantastique trio Mbappé-Messi-Neymar. Mais voilà, le technicien va peut-être devoir délaisser sa tactique préférée, le 4-4-2, pour mettre ses joueurs dans les meilleures dispositions. Un faux-problème selon son ancien mentor.

"Il est pragmatique. Il aime ce système en 4-4-2 qui lui offre beaucoup de possibilités et de confiance parce que tout le monde travaille dans la récupération pour bien quadriller le terrain. Il est aussi capable de jouer en 4-3-3 comme on le faisait à Lyon, a poursuivi Alain Perrin. Cela ne gênera pas, il saura s’adapter car il a un vécu d’entraîneur et de joueur pour pouvoir changer de système."

Et l’ex-coach désormais retraité de préciser, une fois encore, que Christophe Galtier échangera avec ses joueurs au moment de mettre en place un système: "Il fera aussi cela en concertation avec les cadres du groupe parce que ce qui l’intéresse c’est de mettre les gens dans les meilleures conditions possibles. Il saura utiliser les joueurs dans leur point fort et ce qu’ils savent faire. Il ne demandera pas à un joueur de faire ce qu’il ne sait pas faire. C’est quelqu’un de consensuel, il ne cherchera pas à imposer des visions qui ne correspondraient pas aux choix des joueurs."

Jean-Guy Lebreton