RMC Sport

Erding: "C'est l'année du PSG en Ligue des champions, je le sens"

A quelques heures de la demi-finale aller de la Ligue des champions entre le PSG et Manchester City (21h, à suivre sur RMC Sport 1), Mevlut Erding le sent: cette saison, c'est la bonne pour Paris. Avec un Kylian Mbappé stratosphérique, les Parisiens ont, pour l'ancien joueur du club, un destin tracé: jouer la finale le 29 mai, dans un stade Atatürk qu'il connaît très bien.

Actuellement joueur du Fatih Karagümrük à Istanbul, Mevlut Erding garde le coeur parisien. L'attaquant de 34 ans, joueur du PSG de 2009 à 2012, ne rêve que d'une chose: voir les Parisiens disputer la finale de la Ligue des champions au stade Atatürk, où évolue habituellement son équipe. A quelques heures de la demi-finale aller contre Manchester City (21h sur RMC Sport 1), l'ancien joueur de Saint-Etienne ou Sochaux nous confie son enthousiasme et sa confiance pour Paris.

Mevlut Erding, la pression monte pour le supporter parisien que vous êtes. Etes-vous confiant pour le PSG?

J'ai confiance. La saison dernière, ils vont en finale. Cette saison, on a l'impression que Paris a appris de ses erreurs, notamment de sa finale contre le Bayern en les éliminant en quart. Personnellement, en tant que supporter de Paris, je sens que c'est la saison du PSG en Ligue des champions (large sourire ndlr)! Cela me fait bizarre parce que c'est à Istanbul, au stade Atatürk où on joue avec mon équipe en championnat... j'ai l'impression que Paris va être champion dans ce stade, à Istanbul! C'est un signe pour moi!

Qu'avez-vous pensé de la prestation parisienne en quart, contre le Bayern?

Le Bayern est une très grosse équipe, mais les qualités individuelles du PSG... City a peut-être ces qualités mais le PSG, c'est le top club européen aujourd'hui. Même en Turquie, c'est vu comme ça, tout le monde dit que c'est l'année du PSG.

Le PSG a-t-il passé un cap grâce à sa finale l'an dernier?

Aller en finale, c'était l'objectif du président Nasser Al-Khelaïfi quand il est arrivé à Paris. Je pense qu'aujourd'hui, on peut dire que le PSG est le favori de la Ligue des champions.

Beaucoup parlent aussi de Manchester City pour le sacre final...

City a toujours eu le même objectif que le PSG, donc c'est ce match qui m'inquiète (sourire)! Mais non. Même si les Parisiens sont deuxièmes en championnat, on sait que dans leur tête, il y a la Ligue des champions et ce trophée à soulever. On le ressent quand on regarde les matchs.

Avez-vous le sentiment que le PSG a deux visages: un en Ligue 1, un autre en Ligue des champions?

Ce n'est pas "facile" je pense. Quand tu joues la Ligue des champions, tu perds inconsciemment en concentration pour la Ligue 1. C'est ce qu'il se passe actuellement: ils sont focus sur la C1.

En championnat comme en C1, Kylian Mbappé est sur une série folle: êtes-vous impressionné?

Il m'impressionne par ses statistiques, par ses buts, par ses courses de balle... Quand on regarde les saisons passées, quand on voit ses statistiques, c'est phénoménal! Et ce n'est pas fini.

>>> abonnez-vous à RMC Sport pour ne pas rater PSG-Manchester City, en exclusivité

Il semble avoir assimilé certaines critiques à son encontre...

Vu de l'extérieur, je trouve qu'on a été sévère avec lui. Mais ces critiques l'ont renforcé. Il va être phénoménal jusqu'à la fin de saison: il a la rage, il est déterminé.

Mbappé est-il la clé pour faire craquer Manchester City, qui a la défense la plus imperméable en Ligue des champions?

Contre n'importe quelle défense, Mbappé va deux fois plus vite. Vous pouvez mettre en face le défenseur le plus rapide, on a l'impression qu'il va beaucoup plus vite. Je pense que City craint beaucoup Mbappé et ils ont raison. Avec sa vitesse, ses appels de balle, il va être impressionnant.

Que craignez-vous du côté cityzen?

City, c'est le collectif, une équipe qui joue très très bien ensemble, qui est constamment en mouvement, capable de marquer à tout moment contre n'importe qui. Mais c'est aussi une équipe capable de prendre beaucoup de buts. C'est le risque pour City: faire des petites erreurs, surtout avec ce jeu qui demande beaucoup de passes.

Percevez-vous du changement depuis l'arrivée de Pochettino?

Quand un nouvel entraîneur arrive, il y a toujours quelque chose qui change. Pochettino, c'est la classe, la confiance, la relation avec les joueurs. Les liens entre les joueurs et Tuchel avaient l'air d'être bien mais sur la fin, on sentait une usure. Pochettino, quand tu es joueur, tu vois ce coach et tu as envie de te battre pour lui.

Vous qui jouez à Istanbul, voir le PSG en finale là-bas, dans un stade que vous connaissez très bien... c'est le destin?

J'espère de tout coeur que c'est cette année! Le stade est magnifique, la pelouse est magnifique! On devait jouer là-bas contre Antalya (mercredi, avant le match de Paris ndlr) mais ils préservent le terrain pour la finale.

Une affiche de rêve pour la finale du 29 mai?

Un PSG-Real Madrid, ce serait symbolique et magnifique! Imaginer le PSG battre le Real en finale de Ligue des champions, dans ce magnifique stade Atatürk, ce serait incroyable. Et s'il y a quelques places pour du public, vous pouvez être sûr que je serai au stade!

https://twitter.com/apobouchery Apolline Bouchery Journaliste RMC Sport