RMC Sport

Liverpool: la colère froide de Klopp, qui n'a pas aimé une question sur les critiques d'un ancien joueur du club

Jürgen Klopp sa perdu son calme mardi face à la presse avant le match de Liverpool contre les Glasgow Rangers en Ligue des champions. L’entraîneur allemand des Reds a perdu son sang-froid après une question sur les critiques formulées par l’ex-joueur Dietmar Hamann.

Orphelin de Sadio Mané, parti au Bayern, Liverpool a peut-être définitivement dit adieu à ses chances de titre en Premier League après sa défaite contre Arsenal (3-2). Avant un déplacement en Ligue des champions à Glasgow pour y affronter les Rangers, Jürgen Klopp semble de plus en plus contesté et l’idée d’une fin de cycle prendre corps petit à petit. Mais l’entraîneur allemand semble bien décidé à se défendre. Y compris face à une ancien des Reds, Dietmar Hamann, dont les critiques ont fait enrager le bouillant technicien lorsque les journalistes ont rebondi dessus avant le duel continental en Ecosse.

"Qui a dit ça? Didi Hamann, s’est interrogé Jürgen Klopp avant d’enchaîner un brin ironique. Ah, génial! Une source fantastique, respectée de partout."

Klopp règle ses comptes avec Hamann

Sous contrat avec Liverpool jusqu’en juin 2025, Jürgen Klopp vient de célébrer ses sept ans du côté d’Anfield. Depuis son arrivée en 2015, l’ancien de Mayence et Dortmund a notamment atteint la finale de la Ligue des champions à trois reprises, dont une victoire en 2019, et mis fin à la disette des Reds en Premier League avec un sacre national en 2020. Et visiblement les piques de Dietmar Hamann ne sont pas bien passées auprès du coach de 55 ans, surtout la notion "d’étincelle" qui manque tant aux pensionnaires d’Anfield cette saison.

"Cela (être un ancien joueur de Liverpool) ne vous donne pas le droit de dire ce que vous voulez, surtout quand vous ne savez rien, a pesté un Jürgen Klopp passablement énervé. En fait, je pense que Didi Hamann ne mérite pas que vous utilisiez sa phrase pour poser une question. Faites-moi une faveur et posez votre propre question. Essayez de m’interroger sans utiliser le mot étincelle."

>> Le meilleur de la Ligue des champions est à suivre sur RMC Sport

"Une situation difficile mais c'est aussi un défi"

Au-delà des problèmes dans le jeu, Liverpool fait face à une avalanche de blessés. Si le Français Ibrahima Konaté a joué son premier match de la saison face aux Gunners, Jürgen Klopp a perdu Luis Diaz pour près de huit semaines et devra aussi faire sans Joël Matip et Trent Alexander-Arnold lors des prochaines rencontres. Une situation compliquée mais pas insurmontable pour les Reds.

"Comment puis-je, en ce moment, ne pas me sentir abattu? Ce n'est pas possible, a encore concédé l’Allemand face à la presse. Mais ensuite, vous obtenez des informations sur les blessures et c'est deux ou trois semaines plutôt que ma crainte de huit semaines pour Alexander-Arnold. L'autre blessure, pour Matip, n'est pas non plus trop longue non plus. […] C'est une situation difficile mais c'est aussi un défi. Nous sommes toujours confrontés à des défis mais nous nous y attaquons."

Malgré la décevante dixième place de son équipe en Premier League, Jürgen Klopp veut y croire. Et avant d’affronter Manchester City à Anfield dimanche, Liverpool doit sécuriser son avenir européen par un succès contre les Rangers. Avec une victoire en Ecosse, les Reds réaliseraient un grand pas en vue d’une qualification aux huitièmes de finale de la Ligue des champions. De quoi, un peu, calmer les critiques... ou les renforcer en cas de nouvelle contre-performance.

Jean-Guy Lebreton