RMC Sport

Manchester City-PSG: à 30 ans, Riyad Mahrez dans la catégorie des grands

Auteur du doublé qui a éliminé le Paris Saint-Germain mardi soir en demi-finale de la Ligue des champions, Riyad Mahrez va disputer la première finale de C1 de sa carrière. Un accomplissement de taille pour l'Algérien de 30 ans, qui s'est progressivement imposé comme titulaire indiscutable du côté de Manchester City.

Riyad Mahrez qui élimine le Paris Saint-Germain, c'est un joli pied de nez. Lui, le gamin de banlieue parisienne, fan de l'Olympique de Marseille, a marqué trois des quatre buts de Manchester City lors de la double confrontation face au PSG (1-2; 2-0). "On mérite de passer, on a su être efficaces au moment où il fallait", indiquait l'Algérien au micro de RMC Sport mardi soir après le match.

>> Manchester City-PSG: les infos en direct

À 30 ans et après un début de carrière mouvementé, Mahrez va découvrir avec Manchester City les sommets que représente une finale de Ligue des champions. Pour l'Algérien, cet avènement est assez tardif. Mais sa carrière s'est construite par paliers, sans brûler les étapes, de la CFA 2 avec Quimper à la Ligue des champions en passant par le Championship et la Premier League. Son passage à Manchester City a également été crescendo, faisant aujourd'hui de lui un titulaire indiscutable du onze de Pep Guardiola.

La saison de l'épanouissement à City

Pour sa troisième année chez les Citizens, Mahrez s'épanouit dans un système qui lui correspond bien. Le remaniement tactique de Guardiola fait de lui un dynamiteur dans son couloir droit, à la manière de Franck Ribéry et Arjen Robben au sein du Bayern Munich du Catalan (2013-2016). Titulaire 80% du temps cette saison toutes compétitions confondues, contre 70% l'année dernière et 63% lors de sa première saison à Manchester, Mahrez s'est rendu indispensable. "Je ne sais pas si c'est ma meilleure saison ici, mais marquer dans les grands matchs, c'est ce qu'on veut quand on est footballeur", a-t-il précisé mardi soir, satisfait de sa prestation.

Sa justesse technique et sa qualité de dribble avaient séduit Guardiola. Sa progression dans le sens du collectif a achevé de convaincre l'entraîneur espagnol. Hier, face à Paris, Mahrez a multiplié les efforts défensifs, tout en faisant preuve de précision devant les cages adverses, avec ces deux buts venus qualifier City et porter son bilan à 14 réalisations et 7 passes décisives cette saison. Cette virtuosité avait fait de lui le meilleur joueur de Premier League en 2015-2016, l'année du titre insolite de Leicester.

Le deuxième Algérien à remporter la C1?

Mahrez était alors resté deux saisons de plus chez les Foxes, avec le risque de stagner, de tomber dans l'oubli et de ne rester dans l'histoire qu'un simple joueur capable de briller une seule saison. Sa signature à City à l'été 2018 pour 68 millions d'euros lui a permis de découvrir de nouveaux sommets avec un deuxième titre de champion d'Angleterre dès sa première saison.

Son statut lui a valu de passer un nouveau cap et d'être le capitaine de l'équipe d'Algérie qui a remporté la CAN à l'été 2019. La trentaine passée, et après un début de carrière en mode diesel, Mahrez continue donc d'étonner avec des grandes performances depuis le début de la saison et ces trois buts décisifs en demi-finales face au PSG. Avant de passer un nouveau palier en finale le 29 mai prochain à Istanbul, pour devenir le deuxième Algérien de l'histoire à remporter la C1 après Rabah Madjer?

DM