RMC Sport

PSG-Manchester City: le coup franc chanceux de Mahrez amuse les Citizens

Riyad Mahrez a reconnu qu’il avait manqué sa frappe sur son coup franc qui a offert la victoire à Manchester City (1-2) sur le terrain du PSG, mercredi. Avant cela, il avait demandé l’autorisation à Kevin De Bruyne de tenter sa chance.

L’échange a duré de longues secondes. Kevin De Bruyne, Riyad Marhez mais aussi Ilkay Gundögan se sont postés autour du ballon pour tirer un coup franc plein axe à un peu plus de 20 mètres du but parisien. Mahrez a posé le ballon en premier et De Bruyne s’est finalement écarté pour laisser l’international algérien tenter sa chance. Il a bien fait. Quelques secondes plus tard, le ballon frappé par l’ailier mancunien a traversé le mur parisien pour finir au fond du but de Keylor Navas.

Le conciliabule entre Mahrez, De Bruyne et Gündogan
Le conciliabule entre Mahrez, De Bruyne et Gündogan © Capture
"Il m'a demandé s'il pouvait le prendre et j'ai dit 'si tu crois en toi, prends-le', a raconté De Bruyne à BT Sport à l’issue de la rencontre. J’ai entièrement confiance dans mon équipe. Il a marqué le but, alors qui suis-je pour dire quelque chose là-dessus?" Le tout dans un sourire.

Le Belge, souvent préposé aux coup de pied arrêtés, a bien conscience de la chance de son équipier qui rapporte gros puisqu’il a offert la victoire à City (1-2). La frappe de l’ancien Havrais a atteint le but miraculeusement en passant par le trou créé par les sauts conjoints de Presnel Kimpembe et Leandro Paredes. Après tout, cela aurait pu être préparé à l’entraînement. Mais non, Riyad Mahrez a levé le mystère: il a eu de la chance tout en attribuant cette réussite aux prières de Benjamin Mendy ("C'est parce que Ben a demandé à Dieu, et Dieu m'a donné ce but", a-t-il plaisanté.)

Mahrez: "Je voulais faire le tour du mur et j'ai raté!"

"Je voulais faire le tour du mur pour être honnête, et j'ai raté mais ça s'est passé entre les deux joueurs, a reconnu l’ancien joueur de Leicester à l’issue de la rencontre. Heureusement, c’est rentré et ça nous a vraiment rendu heureux parce que nous savions que nous pouvions gagner ici. Mettre ce but du 2-1 pour l'équipe est incroyable."

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder Manchester City-PSG en Ligue des champions

Ancien gardien de Manchester City, Joe Hart a, lui, raillé la friabilité du mur parisien. "L'instinct naturel est de sortir du rang, mais vous devez lutter contre cela sur le terrain, a expliqué l’ancien joueur sur les subtilités d’un mur, sur BT Sport. Ils n'ont pas fait leur travail et ont perdu le match. Ils ont laissé la nature humaine prendre le dessus et n'ont pas défendu leur équipe. C’est presque impossible d’arrêter ça. D'après la trajectoire de la balle, vous pouvez pousser un soupir de soulagement quand le ballon heurte le mur. Mais le temps de réaction de Navas est presque nul. Il a dû penser penser que l’action était réglée."

Owen Hargreaves, brièvement passé chez les Sky Blues (2011-12), s’est aussi amusé de voir ce coup franc "horrible" se convertir en but. Ancien défenseur de City, Joleon Lescott accuse les deux joueurs parisiens. "Ils ont tourné le dos, vous pouvez dire que c'est un peu chanceux, confie-t-il aussi. Il ne faut blâmer le gardien de but car le mur a la responsabilité de le bloquer." City a bien profité des failles du friable édifice parisien.

NC