RMC Sport

Italie-Espagne: Donnarumma veut "garder la tête haute" après les sifflets

Au lendemain de la défaite 2-1 de l'Italie contre l'Espagne en demi-finale de la Ligue des nations, Gianluigi Donnarumma a écrit sur Instagram pour regretter que le match ne se soit pas "passé comme prévu", mais aussi pour assurer qu'il garderait la tête haute, malgré les sifflets du public et sa prestation décevante.

Sifflé par une bonne partie du public de San Siro, qui lui reproche cupidité et ingratitude, Gianluigi Donnarumma n'a clairement pas réalisé le meilleur match de sa carrière lors de la défaite 2-1 de l'Italie contre l'Espagne. Au lendemain de cette demi-finale de Ligue des nations, le gardien de la Nazionale et du Paris Saint-Germain a néanmoins pris la parole sur Instagram pour afficher sa détermination.

"Ça ne s'est pas passé comme prévu, mais on a fait de notre mieux. L'esprit et l'engagement, c'est ce qui nous habite toujours lorsque nous portons les couleurs de notre pays. Il faut garder la tête haute vers les prochains objectifs. Forza Azzurri", a écrit jeudi le jeune homme de 22 ans à ses 3,9 millions d'abonnés.

Une bourde juste après le premier but espagnol

Durant la première période de la rencontre, Gianluigi Donnarumma a bien failli offrir un but à l'Espagne en laissant échapper un ballon de ses mains. Il a fallu un sauvetage in extremis du capitaine Leonardo Bonucci pour éviter que la Roja ne fasse le break, à peine une minute après l'ouverture du score de Ferran Torres.

Avant cela, "Giogio" a été copieusement sifflé par bon nombre de supporters de l'AC Milan, qui n'ont toujours pas digéré son départ cet été en fin de contrat vers le Paris Saint-Germain. À la veille de la rencontre, une large banderole insultante à son encontre avait été déployée sur un pont situé face à l'hôtel dans lequel séjournait l'équipe nationale.

"J'en suis désolé", a réagi le sélectionneur italien Roberto Mancini, interrogé à la fin du match sur les sifflets contre son joueur. Un accueil sans doute moins dur devrait attendre ce dernier à Turin, pour le match de la troisième place de la Ligue des nations prévu dimanche contre le perdant de l'autre demi-finale entre la France et la Belgique.

JA