RMC Sport

Manchester City-Chelsea: ce que se sont dit Guardiola et Tuchel

Chelsea s'est imposé à la dernière minute sur le terrain de Manchester City samedi (2-1), repoussant le sacre des Skyblues en Premier League. Avant le match, Pep Guardiola et Thomas Tuchel avaient eu une longue conversation. Ils se retrouveront le 29 mai en finale de Ligue des champions.

Pour l'instant, avantage net à Thomas Tuchel dans son duel avec Pep Guardiola. Son équipe de Chelsea avait déjà éliminé Manchester City en FA Cup, elle a remis ça en Premier League samedi (2-1), retardant du même coup le sacre annoncé des Skyblues. Le troisième round est déjà programmé: le 29 mai prochain, en finale de Ligue des champions (à suivre sur RMC Sport 1).

>> Découvrez les offres de RMC Sport et suivez en direct la finale Manchester City-Chelsea

La petite blague de Guardiola

Avant le coup d'envoi samedi à l'Etihad Stadium, les deux entraîneurs ont été filmés en grande conversation sur le bord de la pelouse. Que se sont-ils dit? "Il m'a donné sa tactique pour la finale de Ligue des champions, plaisante Pep Guardiola après la rencontre. Maintenant je la connais. Je sais tout." Avant d'ajouter: "Cela fait un moment qu'on se connaît. Quand j'étais à Munich, il était à Dortmund. C'est quelqu'un de bien."

Gare à la déconvenue pour les Blues fin mai. Dans un match plaisant samedi, ils ont arraché la victoire dans les derniers instants grâce à Marcos Alonso. Dans ce match, City, assez largement remanié après la demi-finale de Ligue des champions contre le PSG, a mené grâce à Raheem Sterling et a raté un penalty par Sergio Agüero... qui a complètement loupé sa panenka et a d'ailleurs présenté ses excuses.

"Ce n'est pas un désavantage", admet Tuchel

"On sait très bien qu'une finale est une finale, a d'ailleurs rappelé Thomas Tuchel sur RMC Sport. Ils vont changer beaucoup de postes, peut-être nous aussi. Mais le sentiment est que nous sommes capables de gagner ici, à Manchester. Ça nous donne beaucoup de confiance. On veut garder ce sentiment jusqu'à Istanbul." Tout en reconnaissant que gagner cette rencontre en championnat, trois semaines avant la finale de C1, "n'est pas un désavantage".

En conférence de presse, l'ancien coach du PSG résume le scénario par un "match tactique", avec un peu de "chance de ne pas être rentré au vestiaire avec deux buts de retard". "Aurions-nous pu perdre ce match en quatre minutes? Oui. Est-ce qu'on l'aurait mérité? Non, c'était selon moi un 0-0 à la mi-temps, analyse-t-il. J'avais le sentiment que nous étions un peu fatigués, trop lents dans la prise de décisions, trop dans la précipitation aussi sur le terrain." Des traces du Real Madrid en demi-finale de Ligue des champions. La finale, elle, sera belle, malgré une affiche 100% anglaise.

https://twitter.com/apobouchery Apolline Bouchery Journaliste RMC Sport