RMC Sport

Mercato: le Bayern rejoint les prétendants de Haaland

Hasan Salihamidzic a confirmé dimanche que le Bayern Munich suivait avec attention l’évolution de Erling Haaland avec le Borussia Dortmund.

Régulièrement annoncé dans le viseur de tous les cadors européens, Erling Haaland ne figurait pourtant pas sur les tablettes du Bayern Munich. Avec un Robert Lewandowski en très grande forme la saison dernière en Bundesliga, difficile de voir le club bavarois lui mettre le prodige norvégien dans les pattes. Les choses ont quelque peu évolué ces dernières semaines du côté de la Bavière et Hasan Salihamidzic l’a lui-même confirmé lors d’une intervention pour la chaîne de télévision allemand Sport 1.

"C’est un joueur de haut niveau, aussi un super garçon, mais c’est un joueur de Dortmund, a expliqué le directeur sportif bavarois. 60 buts en 60 matchs. Il faut regarder, sinon nous serions des amateurs."

>> Les infos du mercato sont sur RMC Sport

Halaand en successeur potentiel de Lewandowski

Des propos qui tranchent singulièrement avec ceux tenus par Karl-Heinz Rummenigge ou encore Oliver Kahn ces derniers mois. Les deux hommes avaient même pris la parole pour balayer l’idée d’un recrutement de Erling Haland. Mais voilà, depuis le Cyborg norvégien a multiplié les performances hors-normes et confirmé son statut de future star de la planète foot sous le maillot du BVB.

Les atermoiements et les supposées envies de départ de Robert Lewandowski cet été ou en 2022 pourraient bien pousser le Bayern à se tourner vers Erling Haaland dans le futur. Le club munichois risque toutefois d’avoir du mal à rattraper son retard sur certains concurrents qui font la cour du Scandinave depuis plusieurs mois voire années.

>> La Bundesliga est accessible via l’offre RMC Sport-beIN Sports

Le Bayern freiné par ses finances?

Autre problématique majeure pour l’équipe bavaroise, Mino Raiola n’a eu de cesse de faire monter les enchères pour son protégé. Sky Sport assure même que le Bayern ne serait pas disposé à faire les mêmes efforts financiers que ses rivaux pour boucler l’arrivée de Erling Haaland. Par le passé, la direction du nonuple tenant du titre de la Bundesliga n’a que rarement fait de folies lors du mercato.

Hormis les 80 millions d’euros déboursés par Lucas Hernandez, Munich n’a jamais dépassé les 45M€ sur une transaction. Entre le coût du transfert qui devrait tourner autour de 100 millions d’euros ainsi que les primes et salaires du buteur de 21 ans, le dossier est compliqué à finaliser. Même quand on s’appelle le Bayern Munich et que l’on règne en maître sur le foot allemand.

JGL