RMC Sport

Mercato: Rabiot refuserait de baisser ses exigences salariales, Manchester United abandonne

Les divergences financières entre Adrien Rabiot et Mancheter United ont poussé le club anglais à mettre fin aux négociations selon plusieurs médias italiens. Les Red Devils auraient ensuite accéléré dans le dossier Casemiro.

Le sentiment de ne pas être évalué à sa juste valeur. L’entourage d’Adrien Rabiot n’a pas voulu transigé avec son salaire au moment de négocier son transfert de la Juventus vers Manchester United.

Si les deux clubs sont bien parvenus à un accord, le milieu français n’a jamais trouvé de terrain d’entente avec les Red Devils. A tel point que la direction mancunienne a décidé d’abandonne la piste menant à l’ancien joueur du PSG selon les informations de Fabrizio Romano et de Goal Italia.

>> Toute l’actualité du mercato en direct

Le clan Rabiot ne veut pas d’un salaire revu à la baisse

Déjà en échec dans le dossier De Jong, Manchester United avait jeté son dévolu sur Adrien Rabiot ces dernières semaines. Mais selon les récentes indiscrétions, Véronique Rabiot (la mère et agente du Français) a demandé 9 millions d’euros de salaire annuel pour l’international tricolore quand les dirigeants anglais ne voulaient pas dépasser 7M€/an. La prime à la signature voulue par l’actuel joueur de la Juve (estimée à 10M€ par la presse) a également posé problème.

Les Red Devils à fond sur Casemiro

A l’arrêt pour Adrien Rabiot, Manchester United aurait donc choisi de passer à la vitesse supérieure pour Casemiro. Malgré un contrat longue durée au Real Madrid (juin 2025), le milieu brésilien de 30 ans ne serait pas insensible à l’intérêt des Red Devils. Si Carlo Ancelotti espère le retenir, Casemiro ne dirait pas non à un gros contrat en Premier League.

Cela tombe bien, Manchester United en a fait sa nouvelle priorité du mercato estival pour renforcer son entrejeu. Problème, le Real Madrid risque de se montrer difficile à convaincre pour un joueur dont la plus récente clause libératoire a été fixée à un milliard d’euros.

JGL