RMC Sport

Coupe du monde: la justice confirme l'ouverture d'une enquête autour de France 2023

Le parquet national financier a confirmé ce mercredi auprès de RMC Sport l’ouverture d’une enquête préliminaire au sujet du GIP France 2023 en charge de l’organisation de la prochaine Coupe du monde de rugby.

Déjà secoué par le procès de Bernard Laporte et Mohed Altrad, le rugby français se retrouve à nouveau dans le viseur de la justice. Comme révélé par le journal L’Equipe et confirmé par RMC Sport, le parquet national financier a ouvert une procédure à l’encontre de l’organisme chargé de préparer la Coupe du monde de rugby disputée en France du 8 septembre au 28 octobre 2023.

L’enquête préliminaire lancée par le PNF et confiée à la section de recherches de Paris (gendarmerie) porte sur des chefs de favoritisme, trafic d’influence, corruption et tout autre délit connexe relative à la gestion du GIP France 2023.

"Le Parquet national financier (PNF) procède actuellement à une perquisition au siège du Comité d'organisation. Cette intervention s’inscrit dans la continuité de la mission de l’Inspection générale des finances, mandatée cet été par le gouvernement pour vérifier la gestion des entités du Comité d’organisation (GIP, GIE et Fonds de dotation) avec l’Inspection générale de l’éducation nationale, du sport et de la recherche, a réagi l’organisme dans un communiqué. France 2023 ne fera pas d'autres commentaires sur le sujet."

Les dépenses d’Atcher posent question

Visée par la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra, la gestion GIP - France 2023 par son directeur général Claude Atcher semble encore ciblé par la justice française. Mis à pied à titre conservatoire fin août pour des pratiques de management potentiellement toxiques, l’ancien joueur du Racing fait cette fois l’objet d’une enquête sur ses dépenses.

Selon les éléments dévoilés dans la presse, le PNF va notamment porter son regard sur de possible délits liés aux frais de Claude Atcher pendant son travail au GIP. L’existence d’un VTC pour des déplacements privés qui aurait été mis à disposition de l’épouse de l’ancien dirigeant semble particulièrement intéressé la justice. De potentiels faits délictuels d’ordre financier liés à des marchés autour de la billetterie.

Jean-Guy Lebreton avec Nicolas Pelletier et Jean-François Paturaud