RMC Sport

VI Nations: Charvet très inquiet pour les Bleus après la blessure de Danty

Denis Charvet a partagé mercredi ses craintes pour les Bleus en vue du prochain Tournoi des VI Nations dans l’émission le Super Moscato Show sur RMC. L’ancien international tricolore a regretté le forfait de Jonathan Danty.

Le coup de tête de Mathieu Acebes lors d’un duel entre Perpignan et La Rochelle va peut-être coûter très cher à Jonathan Danty. Déjà forfait pour le début du Tournoi des VI Nations avec le XV de France, le centre rochelais risque également de manquer le reste de la saison avec les Bleus et en Top 14. De quoi faire naître des craintes auprès de Denis Charvet en vue des prochaines échéances de la sélection tricolore.

"Le problème c’est que c’est le genre de joueurs que l’on n’a pas. Il n’y a pas d’équivalence dans le rugby français en poste pour poste à Jonathan Danty, a regretté l’ancien rugbyman dans le Super Moscato Show ce mercredi sur RMC. Lui c’est une révélation des deux ou trois dernières années, il a pris une dimension internationale incroyable. On connaissait son potentiel mais après il a explosé véritablement pour s’imposer en équipe de France."

Un profil atypique et rare dans le rugby français

Avec son gabarit impressionnant et sa capacité à faire des différences aussi bien par ses percées en attaque que par ses grattages défensifs, Jonathan Danty constitue l’exemple-type du centre moderne. Sa perte pour, au moins, les premiers matchs du Tournoi des VI Nations va constituer un gros manque pour les Bleus. Surtout que, selon le consultant RMC Sport, peu de joueurs disposent d’un profil comparable.

"Le problème c’est que Jonathan Danty, la première année où il arrive à La Rochelle il gagne un titre. Ce n’est pas un hasard. C’est-à-dire qu’il tenait le milieu de terrain, a encore analysé l’ex-trois-quarts centre de Toulouse et des Bleus. Ce milieu de terrain dans le rugby moderne, il est essentiel. C’est toute l’équilibre et l’assise d’un collectif. La problématique est là."

Et d’enchaîner avec une suggestion pour le suppléer: "Le seul qui, à mon avis, pourrait lui ressembler c’est Tani Vili, le centre de Bègles-Bordeaux. C’est le seul. Il peut avoir sa chance car il est aussi physique que Jonathan Danty. C’est un gars qui est très perforant. On dit parfois que tout le monde est remplaçable mais Danty est irremplaçable. Je pense qu’il a pris une telle dimension. Dans la conception de jeu de Fabien Galthié, dans sa stratégie, il accorde une importance capitale à ce poste-là. Moefana ou Fickou, ce n’est pas la même. Damian Penaud ce ne sont pas les mêmes qualités."

Charvet: "On a perdu une des cinq pièces maîtresses"

D’ores et déjà forfait pour plusieurs matchs-clés en Top 14 comme le choc contre Toulouse ce samedi, Jonathan Danty ratera les prochaines sorties du XV de France. Victorieux dans le Tournoi des VI Nations avec le Grand Chelem en 2022, les Bleus de Fabien Galthié lanceront la défense de leur titre le 18 mars à domicile contre le pays de Galles.

Et Denis Charvet de conclure sur l’importance de Jonathan Danty chez les Bleus: "On n’est pas dans un jeu de possession comme l’Irlande où on garde le ballon. A ce niveau-là, on voit l’importance capitale du milieu de terrain dans la défense. Pour moi on a perdu une des cinq pièces maîtresses de l’équipe de France."

Jean-Guy Lebreton avec RMC