RMC Sport

Tennis: l'hommage touchant de Paire au Big Three Nadal-Federer-Djokovic

Interrogé sur les problèmes physiques de Roger Federer et de Rafael Nadal, qui ont tous les deux mis un terme à leur saison ces derniers jours, Benoît Paire s'est confié sur le vide que laissera la fin de carrière du Big Three que les deux joueurs forment avec Novak Djokovic.

Benoît Paire est déjà nostalgique de la glorieuse époque que le tennis mondial vient de traverser. Juste après son élimination en quart de finale du Master 1000 de Cincinnati par Andrey Rublev, ce vendredi (2-6, 6-3, 3-6), le Français a été interrogé sur la perspective d'une fin de carrière de Roger Federer et de Rafael Nadal, qui ont tous les deux mis un terme à leur saison ces derniers jours à cause de problèmes physiques.

"On a déjà une idée de ce que va être le tennis avec les mecs qui sont déjà sur le circuit. Si tu enlèves les Nadal, Djokovic et Federer, tu te rends compte que ce sont souvent les mêmes qui sont en quart ou en demi-finale. On a un peu une idée de ce qui va se passer dans les années futures, avec quelques mecs qui vont arriver, comme Alcaraz, des jeunes qui jouent très bien au tennis. Mais moi, ils vont me manquer en tout cas", a lâché Benoît Paire en conférence de presse.

"Dès qu’ils jouaient, tu sentais que les gens étaient fous"

"La nouvelle génération est top, je les respecte beaucoup, je les adore", poursuit le tennisman français. "Mais, en 2013, quand je me retrouve en demi-finale à Rome, il y avait Nadal, Federer et Djokovic à côté de moi. Ce sont des 'Monsieur' qui imposent quelque chose de différent. Il n’y aura plus cette effervescence qu’il pouvait y avoir avec eux. Avec tous ces mecs-là, dès qu’ils jouaient, tu sentais que les gens étaient fous. Toi, tu n’entendais pas un bruit quand tu rentrais sur le stade. Et quand c’était eux, le public n’attendait que ça et il y avait une standing ovation de folie. J’ai joué tous ces grands sur des grands courts, et c’était des moments très particuliers."

C'est, selon Benoît Paire, ce qui fait la différence entre le trio Nadal-Federer-Djokovic et les autres : ils mettent tout le monde d'accor : "Il y aura plus de supporters de tel ou tel joueur, mais il n’y aura plus ce Big Three où tout le monde était fan de ces mecs-là. Ce sont des mecs qui ont fait tellement de bien au tennis et qui ont été tellement forts dans leur sport que ce sera dur de les remplacer."

"Ils peuvent encore gagner beaucoup de titres"

Pour autant, l'actuel 50e joueur mondial à l'ATP n'a pas peur que ces légendes manquent leur sortie : "Quand tu vois Roger quand il joue, tu vois qu’il peut très bien gagner un tournoi s’il arrive à être un peu mieux physiquement. Rafa, je suis désolé, mais, même si là il a très mal au pied, je l’ai vu à Washington et c’était très difficile de le jouer. Je pense que s’ils récupèrent physiquement, ils peuvent encore gagner beaucoup de titres. Tant qu’ils auront dans leur tête l’idée de gagner un gros tournoi, ils continueront." C'est ce que tout le monde souhaite.

Félix Gabory et Eric Salliot