RMC Sport

Vendée Globe en direct: Dutreux coupe la ligne en neuvième position

-

- - -

Charlie Dalin a été le premier navigateur à franchir la ligne d'arrivée du Vendée Globe. Mais le vainqueur de ce 9e tour du monde en solitaire se nomme Yannick Bestaven. Le Rochelais a coupé la ligne à 4h26 et bénéficie des compensations en temps consécutives au sauvetage d'Escoffier pour s'imposer. Charlie Dalin et Louis Burton complètent le podium. Suivez l'évolution et les derniers moments de cette lutte intense dans le direct RMC Sport.

[10h10]

Dutreux franchit la ligne en 9e position

Benjamin Dutreux (Omia - Water Family) a franchi la ligne d'arrivée du Vendée Globe en 9e position, ce vendredi matin. Il est le troisième bateau non équipé de foils à rallier les Sables d'Olonne derrière Jean Le Cam (Yes We Cam!) et Damien Seguin (Apicil). 

[20h32]

L'émotion et le soulagement de Le Cam

"Celle-là, c'est une ligne d'arrivée que je n'ai jamais coupée. Je ne sais pas comment je suis arrivé là, honnêtement je ne sais pas. C'est une délivrance certainement, confie-t-il. C'est fait quoi! Ce Vendée Globe, ça a été pour moi un truc de malades! J'en ai faits hein, mais avec tout ce qu'il s'est passé... En plus apparemment je suis quatrième. Cela fait deux jours que je suis à fond la caisse pour ne pas rater la marée. Ce matin, on me dit que je peux arriver devant Herrmann. Je n'avais jamais imaginé ça!"

[20h27]

Jean Le Cam a passé la ligne !

Jean Le Cam vient de franchir la ligne d'arrivée, après 85 jours, 5 heures, 59 minutes et 55 secondes. Huitième à arriver aux Sables d'Olonne, le skipper termine quatrième grâce au jeu des compensations de temps. Le chouchou du public bénéficiait de 16h15 de compensation pour avoir sauvé Kevin Escoffier. 

[20h18]

C'est imminent pour le roi Jean ! 

Quelques minutes séparent Jean Le Cam de la ligne d'arrivée !

[18h56]

Jean Le Cam, prochain à arriver

Le roi Jean, Jean Le Cam, véritable star de cette édition du Vendée Globe, est attendu aux environs de 20h15 aux Sables d'Olonne. 

[12h46]

Pedote franchit la ligne à la 7e place 

Moins d'une demi-heure après Damien Seguin, Giancarlo Pedote (Prysmian Group) a franchi la ligne d'arrivée du Vendée Globe à son tour. L'Italien prend la septième position. 

[12h36]

Damien Seguin est arrivé

Une nouvelle arrivée aux Sables-d'Olonnes. Damien Seguin a franchi la ligne après 80 jours 2 heures, 58 minutes et 20 secondes. Le skipper de Groupe Apicil, né sans main gauche, a pris la 6e place.

[11h27]

Herrmann prend la quatrième place!

Boris Herrmann Herrmann (Seaexplorer - Yacht Club de Monaco) a franchi la ligne d'arrivée à son tour, ce jeudi matin à 11h19. Grâce à ses six heures de compensations, il prend la quatrième place à Thomas Ruyant après une arrivée très agitée puisqu'il a heurté un un bateau de pêche, mercredi soir. Son bateau porte d'ailleurs les stigmates de cette collision avec un balcon avant arraché et le foil tribord sérieusement endommagé.

[07h52]

Macron félicite Bestaven et envisage de se se rendre aux Sables d'Olonne

Emmanuel Macron, Président de la République, a adressé ses félicitations à Yannick Bestaven, vainqueur du Vendée Globe, ce jeudi matin sur Twitter. "Cette édition du Vendée Globe a conjugué l’héroïsme à tous les temps, s'enthousiasme-t-il. Mythique! Jusqu’au bout, les skippers nous ont tenus en haleine! Au vainqueur Yannick Bestaven, aux participants, à vous qui, dans l’épreuve, avez incarné la solidarité des gens de mer: BRAVO. Nous honorerons prochainement vos prouesses aux Sables-d'Olonne, ensemble."

Selon les informations de BFMTV,, l’Elysee réfléchit bien à "honorer" les marins du Vendée Globe lors d’une visite aux Sables d’Olonne avec les skippers dans les prochaines semaines/mois en fonction des conditions sanitaires.

[07h45]

L'émotion d'Escoffier après l'arrivée de Bestaven

"Après mon naufrage, j'avais été marqué par cette vidéo de Yannick (Bestaven s'était dérouté pour lui porter assistance) quand il apprend que je suis à bord du bateau de Jean Le Cam, confie-t-il. Il était ému et ça fait chaud au coeur de savoir que lorsqu'on est en difficulté, les gens passent une nuit à vous chercher. Naviguer dans un Imoca dans ces conditions, ça demande beaucoup d'énergie."

[07h11]

Bestaven sur RMC: "Il n'y a pas de polémique à avoir"

"C'est un sentiment bizarre, on vient de passer 80 jours de solitude sur le bateau, se retrouver vainqueur du Vendée Globe avec des feux d'artifice, c'est une transition bizarre. Je n'ai pas encore atterri, je crois. Avec l'adrénaline, pour l'instant, je ne ressens pas la fatigue. Mon rêve est d'aller partager avec la famille, les amis, de boire une bière. Ça, j'en rêve depuis un moment.

Il faut trouver des ressources et trouver de nouveaux objectifs à chaque fois. Ce Vendée Globe a été très engagé, on s'est partagé le leadership avec plusieurs bateaux. J'ai passé le Cap Horne en tête, avec une bonne avance, puis, je me suis retrouvé dans une zone sans vent. Là, pour moi, le Vendée Globe est perdu, je me suis dit que j'allais essayer de terminer dans les 5, puis je me suis fixé de nouveau objectif."

"C'est une victoire. Bien sûr qu'elle est aussi belle, ce sont les règles du sport, il y a de la compensation. Lorsqu'on s'est détourné pour aller chercher Kevin (Escoffier) qui était dans son radeau de survie, on a passé beaucoup à scruter la mer toute la nuit, à remonter face au vent dans six mètres de creux pendant que les autres poursuivaient leur course. C'est normal qu'on ait cette compensation, c'est normal et tant mieux. Charlie (Dalin) a connu la joie de couper de la ligne d'arrivée le premier et moi j'ai la joie de gagner le Vendée Globe en temps compensé, on est tous les deux bien servis. Il n'y a pas de polémique à avoir là-dessus. Je suis content de la victoire et je reviendrai peut-être dans quatre ans pour essayer de couper la ligne d'arrivée en premier en temps réel."

"Est-ce que j'ai suivi les résultats du Top 14? Oui carrément bien sûr, je suis le Stade Rochelais à fond et je sais qu'ils ont gagné contre Bayonne lors du dernier match et j'ai déjà mes places pour la finale du Top 14 à Paris."

[07h00]

La joie de Ruyant

[06h24]

Herrmann raconte son choc avec un bateau de pêche

[06h20]

Les prochains arrivés seront...

Selon les dernières estimations, Boris Herrmann, au ralenti après avoir heurté un bateau de pêche mercredi soir, devrait être le prochain à rallier les Sables d'Olonne. Il est attendu entre 10h et 11h, tout comme Giancarlo Pedote. Damien Seguin est, lui attendu entre midi et 13h. 

Les prochaines estimations
- Boris Herrmann (Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) : entre 10h00 et 11h00
- Giancarlo Pedote (Prysmian Group) : entre 11h00 et 12h00
- Damien Seguin (Groupe APICIL) : entre 12h00 et 13h00

[06h11]

Le bateau très abimé de Ruyant

Arrivé en 4e position, Thomas Ruyant présente son bateau très abimé dans le chenal des Sables d'Olonne, notamment le foil bâbord, très endommagé depuis le 25 novembre. Le skipper de LinkedOut a vécu une petite avarie à l'approche de l'arrivée. Il termine finalement 4e.

[06h01]

Les premiers mots de Bestaven: "J'ai l'impression de vivre un rêve"

"J'ai l'impression de vivre un rêve, d'halluciner, ça fait bizarre, on passe de la solitude à ça, cette fête, les lumières, les gens qui sont là dans un contexte compliqué, c'est un bonheur, je ne réalise pas encore ce qui se passe. Je suis toujours dans ma course, un rêve d'enfant se réalise. (...) Ce Vendée Globe a été impressionnant, ça a toujours fait le yoyo, il ne faisait pas bon être premier, à chaque fois, ça revenait par derrière. Quand j'étais devant, je me faisais reprendre, et là, j'ai repris le temps nécessaire à Charlie. J'ai cru que j'allais gagner quand j'ai passé le Cap Horn en tête, puis au large du Brésil, je me suis fit que je ne gagnerais pas. Ce qui est dur, c'est le stress avec ces bateaux violents, stressants, bruyants, vivre en permanence sur qui-vive, à l'écoute du bateau dans ces conditions difficiles, l'humidité, le froid, la solitude. Le finish est top, on termine en apothéose et en apportant cette victoire à Maître CoQ, c'est un rêve."

[05h55]

Vendée Globe: Ruyant franchit la ligne à son tour

Thomas Ruyant (LinkedOut) a franchi la ligne d'arrivée une heure et demie après Yannick Bestaven. Il est le quatrième skipper à rallier les Sables d'Olonne après Charlioe Dalin, Louis Burton et Yannick Bestaven. Sa quatrième place dépend de l'heure d'arrivée de Boris Herrmann, victime d'un choc avec un bateau de pêche et actuellement au ralenti. L'Allemand aura six heures de compensations à l'arrivée. 

[04h29]

Bestaven a franchi la ligne et remporte le Vendée Globe

Yannick Bestaven a franchi la ligne de ce 9e Vendée Globe à 4h26. Le skippeur de Maitre Coq boucle son tour du monde en 80 jours, 13 heures, 59 minutes et 46 secondes. Bestaven bénéficie de ses 10h15 de compensation pour coiffer Charlie Dalin et devancer ce dernier de 2h31.

[04h11]

Derniers instants en mer pour Bestaven

Selon les dernières estimations de l'organisation, Yannick Bestaven devrait franchir la ligne aux alentours de 4h20 et ainsi remporter le Vendée Globe. A noter les conditions de navigation très difficiles pour cette arrivée.

[02h25]

Bestaven touche au but

Yannick Bestaven continue sa marche en avant. Le skippeur de Maitre Coq avance à 21 noeuds et n'est plus qu'à 42 milles de l'arrivée. Il est attendu vers 4h15.

[01h19]

Herrmann au ralenti

Longtemps en course pour jouer la gagne dans ce Vendée Globe, Boris Herrmann ne franchira pas la ligne d'arrivée avant la mi-journée de jeudi. L'Allemand a heurté un bateau de pêche et avance depuis au ralenti. Le skippeur de SeaExplorer, qui bénéficie de 6h de compensation pour s'être porté au secours de Kevin Escoffier, ne montera même pas sur le podium. 

[01h13]

Bestaven attendu à 4h30

Yannick Bestaven devrait remporter son premier Vendée Globe. Sauf avarie de dernière minute, le skippeur de Maitre CoQ devrait franchir la ligne aux alentours de 4h30. Grâce à sa compensation en temps de 10h15 pour s'être porté au secours d'Escoffier, Bestaven devrait finalement devancer Charlie Dalin, pourtant premier marin à avoir franchi la ligne à 20h37. Thomas Ruyant est lui attendu à 5h.

[00h47]

Louis Burton est arrivé!

Il est le deuxième à franchir la ligne d'arrivée, avec son bateau Bureau Vallée. Bilan: 80 jours, 10 heures, 25 minutes et 12 secondes de course. 

[00h04]

Arrivée imminente pour Burton

Le prochain à franchir la ligne d'arrivée, après Charlie Dalin, sera Louis Burton. Le dernier pointage estimait à 00h30 son passage aux Sables d'Olonne.

[23h39]

Ça se précise pour Bestaven

Il est attendu dans la nuit... mais a pour lui une compensation de temps de 10h15. Yannick Bestaven se rapproche de la ligne d'arrivée. Pour rappel, il doit arriver avant 6h50 du matin pour être déclarer vainqueur de ce Vendée Globe. 

[21h44]

Herrmann, en lice pour la victoire, a heurté un bateau de pêche !

L'Allemand Boris Herrmann (SeaExplorer-Yacht Club de Monaco), qui était en troisième position et en lice pour remporter ce Vendée Globe au dernier pointage, est entré en collision avec un bateau de pêche. Il a indiqué avoir des dommages sur le foil tribord mais le marin va bien. Il a sécurisé le bateau et se dirige désormais vers la ligne d'arrivée à vitesse réduite.

[21h37]

Dalin comprend le jeu des compensations de temps

"C'est particulier. J'espère que ça va bien se passer pour moi mais c'est normal qu'ils aient des bonif'. Si la direction de course m'avait appelé pour récupérer Kevin Escoffier, je l'aurais fait sans hésiter. C'est tout à fait normal que les coureurs qui se soient déroutés aient bénéficié de bonifications, estime Charlie Dalin. Après, je ne suis pas sûr que les positions aient vraiment été modifiées, je pense que la flotte aurait été au même endroit à peu près mais il n'y a aucun problème. Cela fait partie du sport, de la solidarité entre marins. C'est normal qu'il y ait des bonif'. On ne sait pas ce qu'il va se passer, ce qui est sûr, c'est que j'ai franchi la ligne d'arrivée en tête. Et c'est génial. Les honneurs de la ligne sont pour moi, le reste, ce sera du bonus."

[21h31]

La grande émotion de Charlie Dalin

"C'était une sacrée aventure. Beaucoup d'émotion, de passer de seul au monde à autant de bateaux autour, les lumières, les supporters... C'est vraiment particulier, il n'y a pas de transition. Il y a eu plein de rebondissements, des hauts, des bas, pas mal de bricolage. Mais c'est une super expérience. L'autre jour, j'ai reparcouru toute ma trace, je me souvenais de chaque manoeuvre, chaque décision. Et ça me fatiguait rien que de me remémorer tout ce que j'ai fait. Si on nous le disait avant, on irait mais en se disant 'ce n'est pas possible tout ça!'. Etape par étape, au final, on arrive à faire l'impossible."

[21h28]

Les premier mots de Charlie Dalin

"C'était une sacrée aventure. Beaucoup d'émotion, de passer de seul au monde à autant de bateaux autour, les lumières, les supporters... C'est vraiment particulier, il n'y a pas de transition, confie le skipper à l'arrivée. Il y a eu plein de rebondissements, des hauts, des bas, pas mal de bricolage. Mais c'est une super expérience. L'autre jour, j'ai reparcouru toute ma trace, je me souvenais de chaque manoeuvre, chaque décision. Et ça me fatiguait rien que de me remémorer tout ce que j'ai fait. Si on nous le disait avant, on irait mais en se disant 'ce n'est pas possible tout ça!'. Etape par étape, au final, on arrive à faire l'impossible."

[21h08]

Bestaven bien parti pour gagner ?

Charlie Dalin (Apivia) n'est pas du tout assuré de remporter le Vendée Globe, deux de ses poursuivants bénéficiant de compensations. L'Allemand Boris Herrmann (SeaExplorer - Yacht Club de Monaco) dispose de six heures pour couper la ligne afin de devancer Dalin, tandis que le Français Yannick Bestaven (Maître coq IV) a dix heures et quinze minutes de compensation pour faire de même. Ils devraient arriver en troisième et cinquième position durant la nuit. Louis Burton (Bureau Vallée 2), actuellement deuxième, doit arriver "entre 00h30 et 01h00" suivi de Boris Herrmann vers 02h00, selon l'organisation de la course. Le vainqueur devrait être désigné une fois que Bestaven aura coupé la ligne. Il est attendu entre 3h30 et 5h30 jeudi matin. (AFP)

[21h05]

Le suspense reste entier

Charlie Dalin (Apivia) a donc franchi en tête la ligne d'arrivée du Vendée Globe au large des Sables-d'Olonne, après 80 jours, six heures, 15 minutes et 47 secondes, à 20h35 et 47 secondes (heure française). Mais il pourrait ne pas être le vainqueur de cette neuvième édition puisque certains skippers vont avoir des compensations en temps.

[20h56]

Dalin fait craquer des fumigènes !

[20h48]

Comment Herrmann et Bestaven peuvent gagner

Pour gagner, l'Allemand Boris Herrmann, actuel troisième, doit arriver moins de six heures après Charlie Dalin, c'est-à-dire avant 2h35 dans la nuit de mercredi à jeudi. Pour gagner, Yannick Bestaven, actuel cinquième, doit lui arriver moins de dix heures et quinze minutes après Dalin, c'est-à-dire avant 6h50 jeudi matin. Le suspense est total !

[20h44]

De la fatigue mais du soulagement pour Dalin !

[20h40]

Pourquoi le vainqueur n'est pas encore connu

Deux des cinq premiers bénéficient de compensations pour avoir participé au sauvetage du marin Kevin Escoffier. Il s'agit de l'Allemand Boris Herrmann, actuellement troisième, qui verra son temps d'arrivée décompté de six heures et de Yannick Bestaven, qui est cinquième et à qui l'on décomptera dix heures et quinze minutes lorsqu'il franchira la ligne d'arrivée. On ne connaît donc pas encore le vainqueur de ce Vendée Globe, le suspense est entier !

[20h37]

Charlie Dalin est le premier navigateur à franchir la ligne d'arrivée ! Le skipper d'Apivia boucle son premier Vendée Globe en 80 jours, 6 heures, 15 minutes et 47 secondes ! Il est arrivé à 20 heures 35 minutes et 47 secondes (heure française).

[20h36]

DALIN FRANCHIT LA LIGNE D'ARRIVÉE !!!

[20h34]

Après 80 jours en mer, Charlie Dalin va passer la ligne d'arrivée dans quelques instants ! Mais on ne saura toujours pas qui est le vainqueur de ce Vendée Globe !

[20h31]

Dalin tout proche de l'arrivée !

[20h29]

Dalin sur le point d'arriver ! Passage de ligne prévu dans cinq minutes

[20h22]

C'est imminent !

Charlie Dalin est bien parti pour franchir la ligne d'arrivée vers 20h35. Mais encore une fois, cela ne veut pas forcément dire qu'il sera le vainqueur de cette 9e édition du Vendée Globe.

[20h12]

Dalin se rapproche !

Charlie Dalin, qui est actuellement en tête du Vendée Globe mais n'est pas assuré de remporter la course en raison des compensations, devrait franchir la ligne d'arrivée au large des Sables-d'Olonne d'ici une vingtaine de minutes.

[19h08]

Arrivée prévue entre 20h30 et 21h pour Dalin

Selon les dernières estimations, Charlie Dalin (Apivia) devrait passer la ligne d'arrivée ce mercredi soir entre 20h30 et 21h au large des Sables-d'Olonne.

[18h40]

L'arrivée se rapproche pour Charlie Dalin !

[18h37]

Comment le jury a défini les compensations en temps, qui vont chambouler le classement

Même s'il est bien parti pour franchir la ligne d'arrivée en tête au large des Sables-d'Olonne, Charlie Dalin risque de ne pas être déclaré vainqueur. Car les compensations en temps attribuées à certains skippers ayant joué un rôle dans le sauvetage de Kevin Escoffier vont être décisives pour établir le classement.

[18h30]

Plus que 74km à parcourir pour Dalin

Charlie Dalin (Apivia) est toujours en tête du Vendée Globe. A 18h, il n'avait plus que 74km à parcourir pour franchir la ligne d'arrivée sans pour autant être assuré de remporter la course en raison de compensations accordées à ses concurrents après un sauvetage. Les skippers Boris Herrmann et Yannick Bestaven pourraient remporter le tour du monde car six heures seront décomptées à l'arrivée à Herrmann et dix heures et quinze minutes à Bestaven pour compenser le fait qu'ils se sont déroutés durant le naufrage de Kévin Escoffier. A 18h, Herrmann se trouvait à 277km de l'arrivée et Yannick Bestaven à 382km. (AFP)

[17h25]

Dalin devrait arriver entre 19h45 et 20h15

L'organisation a communiqué les dernières heures d'arrivée des skippers. Charlie Dalin devrait bien être le premier vers 20h, il sera suivi par Louis Burton entre 23h et 01h. 

[14h41]

Vendée Globe: Dalin n'est plus qu'à 240 km de l'arrivée

Charlie Dalin pointe toujours en tête de la flotte du Vendée Globe, mercredi à mi-journée, alors qu'il lui reste environ 240 km à parcourir pour boucler son tour du monde en solitaire.

Dalin (Apivia) navigue avec une avance de 63 milles nautiques (117 km) sur Louis Burton (Bureau Vallée 2) et 88 nm (164 km) sur l'Allemand Boris Herrmann (Seaexplorer-Yacht Club de Monaco). Dalin est attendu aux Sables d'Olonne vers 20h, suivi de Burton entre 22h30 et 00h30 tandis que Herrmann devrait couper la ligne entre 23h30 et 01h.

Si Dalin franchit la ligne en première position, il ne sera pas forcément déclaré vainqueur alors que deux skippers dans le top 5 de la flotte, Herrmann et Yannick Bestaven (Maître Coq IV) ont des compensations horaires pour avoir participé aux secours d'un concurrent naufragé, Kevin Escoffier, le 30 novembre.

Bestaven est attendu aux Sables d'Olonne entre 3h et 4h du matin jeudi.

Classement mercredi à 12h:

1. Charlie Dalin (FRA/Apivia) à 128,9 milles de l'arrivée

2. Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2) à 62,9 milles du premier

3. Boris Herrmann (GER/Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) 88,8

4. Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut) 159,9

5. Yannick Bestaven (FRA/Maître Coq IV) 189,6

[12h48]

Dalin peut-il le faire? 

Selon les dernières estimations (ETA) mises à jour à midi, la victoire pour Charlie Dalin semble encore possible. L'actuel leader pourrait maintenir se place de vainqueur. A midi ce mercredi, les temps basées sur les conditions météorologiques et la position des skippers donnent Yannick Bestaven, vainqueur avec 58 minutes d'avance sur Dalin. Un écart qui s'est considérablement réduit par rapport à la précédente ETA. 

[12h30]

Dalin le plus rapide

Toujours leader du Vendée Globe, Charlie Dalin ne pointe plus qu'à 128 milles des Sables d'Olonne. IL est le marin le plus rapide des cinq premiers du classement, selon le pointage de mercredi midi qui le situe avec une avance de 62 milles sur Louis Burton et de 88 sur Boris Herrmann. l'espoir d'une victoire est toujours vivace pour le skipper Apivia malgré les compensations qui seront accordées à Boris Herrmann (6h) mais surtout Yannick Bestaven (10h15), toujours annoncé vainqueur par les estimations.

Le classement à 12h ce mercredi
1- Charlie Dalin (FRA/Apivia) à 128,8 milles de l'arrivée
2- Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2) à 62,9 milles du premier
3- Boris Herrmann (GER/Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) 88,7
4- Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut) 159,9
5- Yannick Bestaven (FRA/Maître Coq IV) 189,5
6- Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) 280
7- Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group) 309
8- Jean Le Cam (FRA/Yes we Cam !) 439,4
9- Benjamin Dutreux (FRA/OMIA-Water Family) 603,2
10- Maxime Sorel (FRA/V And B Mayenne) 819,4

[11h23]

Victoire pour Bestaven, Dalin seulement 3e selon les dernières estimations

S'il est bien leader du classement à 11h ce mercredi et qu'il devrait couper la ligne d'arrivée en premier dans la soirée, Charlie Dalin n'est pas du tout sûr, bien au contraire, de remporter le Vendée Globe en raison des compensations en temps qui seront accordées à plusieurs concurrents pour avoir été déroutés dans le cadre du sauvetage de Kevin Escoffier le 30 novembre dernier. Boris Herrmann, 3e, bénéficiera de 6h de compensation, Yannick Bestaven (5e) de 10h15 alors que Jean Le Cam (8e) obtiendra 16h15.

Selon la dernière ETA (Estimation de temps d'arrivée), Yannick Bestaven remporterait le Vendée Globe avec 1h10 d'avance sur Herrmann et 2h03 sur Dalin, seulement 3e. Burton serait 4e, Ruyant 5e, Le Cam 6e, Seguin 7e et Pedote 8e.

[11h17]

Burton nouveau dauphin au classement de 8h

Au classement de 8h ce vendredi, Charlie Dalin n'est plus qu'à 129 milles des Sables d'Olonne. Il mène toujours la flotte devant Louis Burton qui a pris la deuxième place à Boris Herrmann. Le skipper de Bureau Vallée 2, parti au Nord, compte 61 milles de retard sur Dalin. Mais ce classement ne tient pas compte compensations de temps accordées à Boris Herrmann (6 heures), Yannick Bestaven (10h15) et Jean Le Cam (16h15) pour le sauvetage de Kevin Escoffier. 

Le classement à 8h ce mercredi
1- Charlie Dalin (FRA/Apivia) à 184 milles de l'arrivée
2- Louis Burton (FRA/Bureau Vallée 2) à 61,6 milles du premier
3- Boris Herrmann (GER/Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) 72,1
4- Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut) 155
5- Yannick Bestaven (FRA/Maître Coq IV) 182,9
6- Damien Seguin (FRA/Groupe Apicil) 275,3
7- Giancarlo Pedote (ITA/Prysmian Group) 313
8- Jean Le Cam (FRA/Yes we Cam !) 432,7
9- Benjamin Dutreux (FRA/OMIA-Water Family) 595,3
10- Maxime Sorel (FRA/V And B Mayenne) 815,4

[10h45]

Comment va s'organiser la haie d'honneur

[06h00]

Dalin perd du terrain dans le sprint final

Charlie Dalin était toujours en tête du Vendée Globe au pointage de mercredi matin mais son avance s'est considérablement réduite sur ses poursuivants immédiats, Boris Herrmann et Louis Burton, dans la dernière ligne droite. Dalin (Apivia) ne compte plus que 49 milles nautiques d'avance (91 km) sur Herrmann (Seaexplorer-Yacht Club de Monaco) et 57,8 sur Burton (Bureau Vallée 2), alors que l'arrivée du trio aux Sables-d'Olonne est prévue pour mercredi soir.

[22h12]

Herrmann et Burton réduisent l'écart avec Dalin

Au classement de 22h ce mardi, à la veille de l'arrivée aux Sables d'Olonne, les positions se resserrent encore un peu plus en tête de la course. Charlie Dalin (Apivia) est toujours 1er, mais Boris Herrmann (Sea Explorer) revient à 72 milles. Louis Burton (Bureau Vallée 2) est 3e à 98 milles. Thomas Ruyant (LinkedOut), 4e, et Yannick Bestaven (Maitre Coq), 5e, grignotent eux aussi mais restent à plus de 200 milles. Pour rappel, à l'arrivée, Boris Herrmann bénéficiera d'une compensation de 6 heures et Yannick Bestaven pourra lui retirer 10 heures et 15 minutes.

[18h19]

Le préfet de Vendée autorise une haie d’honneur

Comme indiqué par Ouest France, les autorités ont cédé sur la présence du public. Il y aura bien des spectateurs pour accueillir les marins mercredi avec des applaudissements nourris, à l’arrivée du Vendée Globe. La préfecture de Vendée a autorisé la présence de 300 bénévoles qui organiseront une haie d’honneur le long du chenal à cette occasion. Grâce à des marquages au sol, une personne sera positionnée tous les quatre mètres afin de respecter les mesures sanitaires en cette période de crise épidémique.

[18h07]

Statu quo en tête à 17h, Burton perd du terrain

Les positions restent figées au classement de 17h sur le Vendée Globe. Le leader, Charlie Dalin, maintient une distance respectable avec son plus proche poursuivant, l’Allemand Boris Herrmann, pointé à 82 milles du skipper Apivia. Troisième provisoire, Louis Burton (à 123 milles de Dalin) a perdu du terrain sur les deux hommes de tête, tout comme Yannick Bestaven (5e) sur Thomas Ruyant (4e). Mais le navigateur, sur Maître Coq IV, peut encore espérer monter sur le podium par le jeu des compensations qui lui seront octroyées à l’arrivée.

[17h30]

Holly Cova (Team manager de Boris Herrmann, 2e): "J’espère qu’il sera fier, quoiqu’il arrive"

Impossible de savoir qui sortira vainqueur parmi le groupe de tête qui se rapproche des Sables d’Olonne, mais l’Allemand Boris Herrmann (2e), derrière le leader Charlie Dalin, dispose d’un avantage non négligeable sur ses concurrents, avec les compensations qui lui ont été accordées pour avoir participé aux recherches lors du naufrage de Kevin Escoffier. "A la fin, on verra bien ce qui arrive. Il a été impliqué dans le sauvetage de Kevin Escoffier. Le jury a estimé le temps juste qu’il pouvait récupérer pour sa participation. Ce sont les règles de la course, a commenté Holly Cova, le team manager de Boris Herrmann. Quoi qu’il arrive, ç’a été décidé, et nous sommes heureux quoi qu’il se passe. Boris pousse autant qu’il peut le bateau jusqu’à la ligne d’arrivée. Pour nous, il est premier vu ce qu’il a réalisé, comment il a communiqué. L’intérêt a énormément grandi autour de lui en France. J’espère que Boris sera fier quoi qu’il arrive, qu’il gagne ou pas."

[17h23]

Servane Escoffier (navigatrice et épouse de Louis Burton, 3e): "On a très peu de contacts"

Le suspense est à son comble à la veille de l’arrivée du Vendée Globe, et les marins s’affairent sur leurs bateaux pour optimiser la trajectoire et la vitesse de course qui pourraient leur permettre de l’emporter mercredi. "On a très peu de contacts en réalité. Le final va être tellement serré qu’il faut être dessus au moindre instant, se gérer, gérer son bateau le plus possible", a expliqué Servane Escoffier, responsable à terre de l’équipe de son mari, Louis Burton, 3e.

Les compensations accordées à Boris Herrmann, deuxième ? "On essaye de ne pas trop y penser, justement pour ne pas que ça rentre dans le jeu final et que ça déstabilise. précise-t-elle. Après, c’est évident que, secrètement, tout le monde y pense. C’est inédit à l’échelle d’un Vendée Globe, cette édition-là. Elle est dingue à tous les niveaux, humainement, sportivement, les conditions météo, maintenant les compensations. On essaye de ne pas trop en parler pour être honnête."

[15h47]

Dalin: "J'ai oublié que la vie à terre existait"

A la veille de l'arrivée du Vendée Globe, impossible de savoir qui sera le vainqueur parmi le groupe de cinq bateaux qui mène la course vers les Sables-d'Olonne dans un sprint au suspense inédit, accentué par les compensations en temps dont bénéficient ceux qui se sont déroutés pour sauver Kevin Escoffier.

"Ca fait tellement longtemps que je suis en mer que j'ai oublié que la vie à terre existait vraiment, ma norme c'est d'être sur Apivia, c'est d'être sur mon bateau et je n'arrive pas du tout, mais alors pas du tout à me dire que l'arrivée est imminente. Je suis vraiment extrêmement concentré sur les heures qui viennent, sur tous les obstacles qu'il me reste à franchir", a expliqué mardi Charlie Dalin qui est en tête après 79 jours et devrait arriver en début de soirée mercredi.

Derrière lui, Louis Burton (Bureau Vallée 2) et Boris Herrmann (SeaExplorer - Yacht Club de Monaco) devraient arriver dans la soirée de mercredi, tandis que Thomas Ruyant (LinkedOut) est attendu en début de nuit, suivi de Yannick Bestaven en milieu de nuit ou début de matinée.

[11h23]

Dalin a une heure à récupérer sur les dernières 36h de course

Selon les informations de RMC Sport, voici les heures d'arrivée prévues des skippers en lice pour la victoire finale

Dernières ETA :

Dalin 20H demain

Burton minuit

Herrman 1h jeudi

Ruyant 3h45

Bestaven 5h20

Si ces heures étaient respectées, Dalin arriverait avec 5h d'avance sur Herrman et 9h20 sur Bestaven. Or le premier aura 6h de compensation à l'arrivée et Bestaven 10h15. Pour s'assurer la victoire finale, Dalin doit doit reprendre une heure à ses concurrents dans le dernier jour de course.

[07h58]

Dalin se détache (un tout petit peu)

Toujours leader du Vendée Globe ce mardi matin, Charlie Dalin possède désormais 67,7 milles d'avance sur Louis Burton en tête de course. Le skipper d'Apivia espère toujours franchir la ligne d'arrivée avant de croiser les doigts pour savoir si son avance suffira à lui offrir la victoire finale.

[22h05]

Avance stable pour Dalin

A moins de 600 milles de l'arrivée aux Sables d'Olonne (1.100 km), Charlie Dalin (Apivia) garde la tête du Vendée Globe avec une avance stable sur Louis Burton (Bureau Vallée 2), de 46,5 milles. Troisième, Boris Herrmann (Sea Explorer), qui bénéficiera à l'arrivée de six heures de compensation pour avoir participé à l'opération de sauvetage de Kevin Escoffier, se rapproche un peu, à 75 milles. Thomas Ruyant (4e) et Yannick Bestaven (5e) sont plus loin, à respectivement 250 et 304 milles du leader. Mais Yannick Bestaven aura 10 heures et 15 minutes de compensation à l'arrivée, ce qui peut aussi lui permettre de bouleverser le podium.

[18h22]

Dalin double son avance sur Burton

Au classement de 18h ce lundi, à environ deux jours de l'arrivée aux Sables d'Olonne, Charlie Dalin (Apivia) est toujours en tête du Vendée Globe avec 48 milles d'avance sur Louis Burton (Bureau Vallée 2), soit près du double par rapport au précédent pointage (27). Boris Herrmann (Sea Explorer) est 3e à 88 milles. Charlie Dalin est à 637 milles de l'arrivée, soit environ 1.180 km (97% du parcours effectué).

[16h52]

Vendée Globe: "Je l'ai mal vécu", Poupon raconte son expérience de la compensation en temps

Le final du Vendée Globe s’annonce haletant, d’autant plus que les compensations en temps, obtenues par certains skippers après le sauvetage de Kevin Escoffier, pourraient faire toute la différence. Cela s’est déjà produit dans le passé. Philippe Poupon est revenu pour RMC Sport sur sa mauvaise expérience de la compensation, qui l’a privé d’une victoire sur la Transat Anglaise, en 1984

[16h33]

Le maire des Sables-d’Olonne réclame du public à l’arrivée

Les premiers skippers du Vendée Globe devraient arriver mercredi aux Sables-d’Olonne. Une arrivée qui devrait se dérouler sans public, le préfet de Vendée ayant décrété un huis clos pour l’événement. Maire de la ville, Yannick Moreau espère encore faire changer d’avis les autorités pour organiser une haie d’honneur.

"C’est la déception qui domine même si la décision que le préfet de Vendée a prise d’imposer un huis clos à l’arrivée du Vendée n’est pas encore irrévocable, précise Yannick Moreau. On peut encore espérer l’aménager un petit peu. L’idée que je défends, ce n’est pas de faire venir la foule aux Sables-d’Olonne. On sait bien que le contexte sanitaire ne s’y prête pas et ce ne sera pas une arrivée du Vendée Globe comme on en a connu. L’idée, c’est d’apporter un peu d’humanité à l’arrivée de ces skippers et de pouvoir, malgré le huis clos, permettre d’organiser une haie d’honneur le long du chenal du Vendée Globe.

On a 4 km de quai. Si vous installez une personne (un bénévole, un enfant des écoles, un habitant des quartiers…) tous les trois mètres, vous pouvez avoir un accueil digne de ce nom et vous pouvez avoir un peu de chaleur pour les skippers qui arrivent. Sinon, ce qui risque de se passer, c’est qu’après avoir mené un projet pendant quatre ans, avoir concouru pendant 80 jours, la seule présence humaine qu’ils pourraient trouver en arrivant aux Sables-d’Olonne ce seraient les CRS pour interdire au public d’arriver. Il y a besoin de tenir compte du contexte sanitaire, ma vocation c’est protéger mes concitoyens et les visiteurs mais c’est aussi de pouvoir apporter une petite dose d’humanité dans ce contexte sanitaire très contraint."

Maureen Lehoux et Pierre-Yves Leroux

[16h12]

Le prono d'Armel Le Cléac'h

Tenant du titre et désormais consultant pour RMC Sport, Armel Le Cléac'h livre son pronostic pour le sprinf final. Le marin breton y croit pour Charlie Dalin même si les gratification pourraient encore tout bouleverser.

[16h05]

L'histoire incroyable du jour

Virtual Regatta toujours mais à la manière de ce cher Paprika3000. Depuis le début de la course, ce marin d'eau douce vous livre une autre manière de vibrer sur l'édition virtuelle de ce Vendée Globe. Au programme du jour, la terrible mésaventure vécue par un joueur à cause de l'élection présidentielle en Ouganda. Une coupure générale d'internet dans tout le pays, lui a fait perdre plus de 50.000 places au classement et le priver d'une victoire qui lui tendait les bras dans le Nemo Point Challenge. Un drôle d'effet papillon.

[15h53]

Le vainqueur de Virtual Regatta dévoile ses secrets

Si le suspense reste total concernant le futur vainqueur du Vendée Globe, l'édition virtuelle a déjà trouvé preneur. Véritable mode suivie par de nombreux fans à travers le monde, le jeu Virtuel Regatta a suscité un superbe engouement ces derniers mois.

Et à la fin, c'est un retraité de 65 ans habitant dans la Drôme qui a raflé la mise après 68 jours, 22 heures, 16 minutes et 4 secondes de course. Cela valait bien une interview pour RMC Sport avec celui qui répond au délicieux pseudonyme de Tigrou 26120.

[15h48]

Une arrivée à huis clos à cause du coronavirus

Epidémie et crise sanitaire oblige, les autorités ont décidé d'interdire les quais des Sables-d'Olonne au public en imposant un huis clos lors du sprint final. Une décision incompréhensible pour le maire de la ville qui ne cache pas sa colère. L'édile local a même écrit au président de la République Emmanuel Macron pour tenter d'obtenir une autorisation exceptionnelle. Pas sûr que cela lui suffise à obtenir gain de cause. Réponse dans les prochains jours.

[15h41]

Un duel épique entre Dalin et Burton

Pour le moment, les deux navigateurs restent les mieux placés pour remporter ce Vendée Globe. Leader ce dimanche, Louis Burton s'est fait doubler par Charlie Dalin ce lundi mais la situation pourrait encore changer. Au coude à coude, les deux adversaires n'ont qu'une vingtaine de milles d'écart et poursuivent leur remontée de l'océan Atlantique. Lequel des deux parviendra à franchir la ligne d'arrivée? Le suspense est total. 

"J’ai hâte que ça se termine, il y a un peu de fatigue. C’est la fin des réserves de nourriture et d’eau, a expliqué Louis Burton pour le site de la course. Ça donne envie d’arriver, il y a beaucoup d’excitation sur la régate. J’essaie d’aller le plus vite possible."

[15h31]

L'arrivée du Vendée Globe c'est pour bientôt

Bonjour et bienvenue à tous. Suivez en direct sur RMC Sport le grand final de l'édition 2020-2021 du Vendée Globe. Selon les premières estimations, le vainqueur pourrait arriver aux Sables-d'Olonne dès mercredi. Mais attention, le suspense reste entier alors que les quatre premiers de la mythique course de voile se tiennent en moins de 200 milles nautiques. En tête, le chassé-croisé continue entre Charlie Dalin (Apivia) et Louis Burton (Bureau Vallée 2). A toi, à moi, les deux marins se rendent coup pour coup et offre un final épique. Et que dire du duo Hermann-Bestaven. Troisième provisoire, l'Allemand pourrait finalement remporté la course grâce à une gratification de temps accordée après s'être dérouté pour venir en aide à Kevin Escoffier. Idem pour le bateau Maître Coq, cinquième mais qui garde encore une chance de victoire grâce à ses dix heures de gratification.

dossier :

Vendée Globe