RMC Sport

Tour de France: et maintenant, Pogacar vise la Vuelta et le Giro

À la veille de l’arrivée finale du Tour de France sur les Champs-Elysées, Tadej Pogacar s’est présenté en conférence de presse pour évoquer son nouveau statut, tout en indiquant qu’il aimerait remporter le Giro et la Vuelta dans le futur.

À 22 ans, Tadej Pogacar a tout l’avenir devant lui mais il ne veut pas perdre de temps. Alors que le Slovène devrait remporter ce dimanche son deuxième Tour de France de rang, il veut savourer l’instant tout en sachant que la course olympique arrive à grand pas et en montrant particulièrement ambitieux pour l’avenir, déclarant sobrement vouloir gagner le Tour d’Italie et le Tour d’Espagne.

"Actuellement, je ne pense pas aux records, confie Pogacar en conférence de presse après la 20e étape. J’essaye juste de savourer le moment présent, j’ai envie de gagner la Vuelta et le Giro dans le futur. Mais là je suis détendu, je profite de l’instant, des festivités demain à Paris, puis il y aura ensuite les Jeux olympiques. Nous verrons ensuite ce qu’il se passera pour moi".

Le Giro dès 2022?

En marge du dernier Tirreno-Adriatico qu'il avait remporté, Pogacar avait indiqué qu’il disputerait "probablement" la Vuelta cette année (14 août-5 septembre), qui s’élancera de Burgos trois semaines après la course olympique, prévue pour samedi prochain. À cette occasion, le Slovène avait également déclaré que "peut-être que l’année prochaine sera enfin l’heure du Giro".

Ce samedi, le maillot jaune en a aussi profité pour évoquer avec décontraction son changement de statut depuis le Tour de France 2020: "Depuis ma victoire l’an passé, pas grand-chose n’a changé. Je suis plus entouré par les médias, on me pose de plus en plus de questions qui se ressemblent. Je suis de plus en plus à l’aise avec la presse, mais sinon rien n’a vraiment changé, je m’amuse chez moi, je m’entraîne, je mange, je dors et je sors avec mes amis et avec ma famille aussi, donc il n’y a rien de spécial".

Pogacar réfute les comparaisons

Enfin, répondant aux comparaisons qui lui sont attribuées, Pogacar refuse de vouloir être opposé à d’autres coureurs qui ont fait la légende du Tour de France: "Je n’aime pas les comparaisons avec les autres coureurs, on est tous uniques, chacun a sa propre personnalité. Je ne suis pas le boss, j’essaye de faire la course et de me faire plaisir sur le vélo, quoi qu’il arrive, cela se passe ainsi. Mais je n’aime pas me comparer à quelqu’un d’autre".

JAu