RMC Sport

Coupe du monde 2022: les Etats-Unis mettent fin au rêve iranien, l’Angleterre assure face au voisin gallois

Les Etats-Unis ont battu l’Iran (1-0) lors de la troisième journée du groupe B au Mondial 2022. Un but de Christian Pulisic a permis aux Américains de se qualifier pour les huitièmes de finale. Grâce à sa belle victoire contre le voisin gallois (3-0), l’Angleterre s’assure de la première place et défiera le Sénégal.

24 ans après la victoire iranienne contre les Etats-Unis lors de la Coupe du monde 1998, la sélection américaine a pris sa revanche ce mardi lors du Mondial 2022 disputé au Qatar. Team USA double son adversaire du soir grâce à sa victoire (1-0) lors de la troisième journée des poules.

Les partenaires de Timothy Weah ont donc pris la deuxième place du groupe B et affronteront les Pays-Bas lors des huitièmes de finale du tournoi. Dans l’autre match du groupe, l’Angleterre a tranquillement disposé du pays de Galles (3-0) et défiera le Sénégal au prochain tour.

Pulisic héros américain mais blessé avant le huitième

D’entrée, les Etats-Unis ont pris le dessus techniquement sur une décevante équipe iranienne. Si un nul suffisait pour se qualifier, l’Iran n’a presque pas existé malgré l’association du duo Taremi-Azmoun en attaque. Et à force de reculer, la Team Melli a fini par craquer.

A quelques minutes d’une première période maîtrisée (aucun tir pour l’Iran), Christian Pulisic a délivré les siens au terme d’un superbe mouvement collectif. Lancé par une belle ouverture de Weston McKennie, Sergiño Dest a remisé d’une belle tête plongeante vers le point de penalty. Christian Pulisic a devancé la sortie de Alireza Beiranvand pour marquer l’unique but de la rencontre (1-0, 38e).

Malheureusement pour lui, l’ailier américain de Chelsea n’est pas revenu sur le terrain après la mi-temps. Touché aux abdominaux lors d’un contact avec le gardien iranien sur son but, Christian Pulisic est sorti blessé et le staff médical va devoir cravacher pour le remettre sur pied avant le huitième de finale face au Pays-Bas, samedi.

Idem pour Weston McKennie, sorti peu après l’heure de jeu. Heureusement pour les deux stars de la Team USA, leurs partenaires ont tenu bon malgré un bref sursaut iranien en seconde période.

Rashford porte les Three Lions

Impressionnante contre l’Iran (6-2) puis très en-dessous face aux Etats-Unis (0-0), l’Angleterre a rappelé pourquoi elle faisait partie des favoris de cette Coupe du monde au Qatar. Si les Gallois pouvaient encore se qualifier en l’emportant par quatre buts ou plus, les Three Lions ont signé une grosse victoire lors de ce derby britannique (3-0).

>> Galles-Angleterre (0-3)

Après une première période d’un niveau médiocre (deux tirs cadrés sur onze tentatives), les protégés de Gareth Southgate sont passés à la vitesse supérieure au retour des vestiaires.

C’est finalement sur pétard de Marcus Rashford, un coup franc direct tiré côté gardien, que les Anglais ont pris les devants. Remplaçant de Wayne Hennessey, suspendu après son rouge contre l’Iran, Danny Ward s’est bien troué (1-0, 50e).

Dans la foulée l’Angleterre a encore accéléré et sur un bon centre de Harry Kane, Phil Foden a parfaitement justifié sa première titularisation du Mondial en doublant la mise (2-0, 52e).

Marcus Rashford s’est ensuite offert un doublé après un petit numéro dans la défense galloise pour clore le spectacle (3-0, 68e). Avec son troisième but lors de cette Coupe du monde, l’Anglais de Manchester United a rejoint Kylian Mbappé, Cody Gakpo et Enner Valencia (éliminé) en tête du classement des buteurs.

Le classement final du groupe B

1. Angleterre, 7 pts

2. Etats-Unis, 5 pts

3. Iran, 3 pts

4. Pays de Galles, 1 pt

Les dates des huitièmes de l’Angleterre et de l’Iran

- Pays-Bas-Etats-Unis, le samedi 3 décembre au stade international de Khalifa.

- Sénégal-Angleterre, le vendredi 4 décembre au stade Al-Bayt.

Jean-Guy Lebreton