RMC Sport
en direct

Equipe de France: le Bayern Munich donne des nouvelles de Lucas Hernandez après son opération

Suivez toute l'actualité des Bleus en live durant cette Coupe du monde 2022 avec nos envoyés spéciaux sur place.

Le Bayern Munich donne des nouvelles de Lucas Hernandez après son opération

Gravement blessé contre l’Australie mardi soir avec les Bleus et forfait pour le reste du Mondial, Lucas Hernández est passé sur la table d’opération ce jeudi soir.

"Lucas Hernández a été opéré avec succès jeudi soir à Innsbruck par le Pr Christian Fink après une déchirure du ligament croisé du genou droit, a indiqué le Bayern Munich dans un communiqué. Le défenseur du FC Bayern débutera sa rééducation à Munich dans les prochains jours.” La durée d’indisponibilité du défenseur n’est pour l'instant pas connue.

Plus d'informations ici.

Camavinga en latéral gauche ? "Pour un dépannage, j’y crois", assure son formateur à Rennes

Alors que Théo Hernandez n’est plus que le seul véritable latéral gauche de l’équipe de France au Qatar depuis le forfait de Lucas Hernandez, le staff de Didier Deschamps a testé Eduardo Camavinga à ce poste. Contacté par RMC Sport, Mathieu Le Scornet, formateur du milieu de terrain au Stade Rennais, assure que le Madrilène a les qualités pour exister dans cette position.

>> Les explications de Mathieu Le Scornet ici.

Le polonais Szymon Marciniak au sifflet pour France - Danemark

L'Equipe de France connaît le nom de l'arbitre qui sera au sifflet pour le match face au Danemark. Il s'agit de l'expérimenté polonais Szymon Marciniak, arbitre Fifa depuis 2011.

Il n'a arbitré les Bleus qu'une seule fois. Lors de la Ligue des Nations 2020-2021, et une victoire de l'Equipe de France en Suède (1-0).

Récemment, il a laissé de mauvais souvenirs à l'Olympique de Marseille puisqu'il était au sifflet de la défaite 2-1 face à Tottenham qui a coûté la qualification aux Phocéens.

Camavinga a travaillé à gauche

Sur l'atelier en place : Camavinga a travaillé à gauche mais aussi Koundé à droite. Lui alternait avec Disasi.

Il y a eu un travail d'une autre formule à droite, mais aussi à gauche...

Fin de la séance à l'instant. 

AP

Giroud retrouve... Cazorla

Olivier Giroud est remonté en tribunes pour venir échanger avec... Santi Cazorla qui assiste à la séance. L'attaquant des Bleus et l'ex-milieu espagnol ont évolué ensemble à Arsenal.

AP

Camavinga a travaillé à gauche

L'entraînement des Bleus s'est poursuivi avec une séparation du groupe en deux. Avec d'abord un atelier sur dégagement du gardien, puis de la récupération de balle. En appui sur Fofana, et avec Camavinga à gauche qui centre. En alternant avec Veretout. Sur cette séparation en deux groupes, Lloris et Rabiot sont rentrés au vestiaire (pas de blessure). Griezmann, Mbappé et Tchouameni ont suivi. Un roulement effectué par le staff des Bleus.

AP

Une petite gêne musculaire pour Coman

Kingsley Coman a ressenti déjà une petite gêne musculaire mercredi lors du match amical disputé par les remplaçants des Bleus contre Al-Markhiya (D1 qatarie).

AP

Coman a quitté l'entraînement

Kingsley Coman a regagné les vestiaires. Les autres joueurs des Bleus s’échauffent toujours.

AP

Varane est bien là

Tous les joueurs sont là. Resté sur le banc mardi contre l'Australie (4-1), Raphaël Varane participe bien à l'entraînement collectif des Bleus ce jeudi. Sous les yeux de Julien Stéphan, fils de Guy Stéphan et actuel entraîneur de Strasbourg. La séance débute par des étirements avec le préparateur physique.

AP

Les Bleus à l'entraînement

Nouvelle séance d'entraînement pour l'équipe de France à deux jours d'affronter le Danemark (samedi 17h).

Les Bleus à l'entraînement
Les Bleus à l'entraînement © RMC Sport

Marcus Thuram sur son frère Khéphren: "C'est lui le plus fort de la famille"

"Khéphren a fait une très bonne deuxième partie de saison avec Nice. J'ai confiance en mon petit frère, je lui dis souvent que c'est lui le plus fort de la famille. Sans lui mettre de pression, j'espère qu'il connaîtra un jour l'équipe de France".

Thuram ne pense pas à tout prix à marquer comme son père en 1998

"Déjà, il n'a pas fait exprès de marquer en demie ! Non, il ne m'a fixé aucun challenge, il veut que je profite à fond de ce moment et que je donne mon maximum".

Le père de Thuram espère que Lloris fasse tomber son record de sélections

Marcus Thuram: "La seule chose que mon père espère, c'est que Hugo le batte, car ça signifiera qu'on a progressé dans la compétition".

Thuram assure que "tout le monde" a parlé dans le vestiaire avant France-Australie

"Tout le monde parle à tour de rôle, pour faire passer des messages importants. Chacun apporte sa pierre à l'édifice".

Thuram content d'avoir joué le match des remplaçants mercredi

"Jouer un match comme hier, ça fait du bien pour l'organisme. C'est retrouver des sensations, des distances, de la confiance".

Thuram sur Mbappé: "Ce que j'adore, c'est qu'il n'a pas changé"

"La première fois que j'ai vu Kylian, c'était à l'INF Clairefontaine. Il était en première année, pendant que j'étais en deuxième année. Je l'ai recroisé à l'Euro U19. Depuis, il ne cesse de m'épater. Ce que j'adore avec lui, c'est qu'il n'a pas changé, que c'est la même personne, qu'il adore le foot".

Thuram explique que son changement de poste l'a aidé

"J'ai fait un gros travail sur moi-même, mentalement après l'année dernière. J'ai connu une saison assez compliquée. Là, en ce début de saison, je me suis repositionné comme numéro 9. Avec une vraie prise de conscience. Le fait d'évoluer numéro 9 facilite les choses".

Thuram sur le fait d'avoir tenté sa chance lors de la séance de tirs au but contre la Suisse à l'Euro

"C'est vrai que ça a été un levier que j'ai pu lever en moi. Prendre cette reponsabilité, dans ce grand moment, surtout en équipe de France. Ça a été un petit changement pour moi".

Thuram sur le geste politique des joueurs allemands

"On n'en pas parlé entre nous. (...) Les gestes de l'Allemagne et de l'Angleterre, s'ils pensent que c'est une bonne chose, alors ça l'est".

Thuram assure qu'il ne savait pas qu'une place restait à prendre après l'annonce de la liste

"J'ai suivi la liste comme vous, au journal. J'ai ensuite reçu un coup de fil, juste avant le rassemblement pour me prévenir que j'étais le 26e".

"Je n'étais pas énervé [sur son absence de la liste des 25], car c'est quelque chose que je ne contrôle pas".

Thuram sur les conseils que lui donne son père

"Mon père, depuis tout petit, me dit de rester moi-même et de profiter de chaque moment. (...) Je ne me mets pas de pression [par rapport à lui]. (...) Mon père, je l'adore. Je n'ai aucun problème à parler de lui, c'est une fierté".

Thuram sur sa première Coupe du monde: "Un rêve d'enfant"

"C'est une énorme fierté d'être ici, c'est un rêve d'enfant. Je suis extrêmement content de faire partie de ce groupe".

Guendouzi assure que les Bleus "regardent tous les matchs"

"On regarde tous les matchs tous ensemble. Pas forcément celui du Brésil, on ne l'attend pas forcément plus que les autres".

Guendouzi sur la peur de la blessure

"C'est très dur de perdre des joueurs très importants de l'équipe, mais sur le plan humain c'est aussi difficile, on les voyait au quotidien. C'est toujours dur de perdre des soldats comme eux. Mais je ne pense pas qu'on puisse parler de peur pour les blessures, il peut y en avoir à n'importe quel moment. Il faut mettre un maximum d'intensité".

Guendouzi: "Le Danemark, une équipe sous cotée"

"Il faut souligner la qualité de l'adversaire. Le Danemark, c'est une équipe sous cotée. C'est 10e au classement FIFA, je crois. Elle fait partie des quatre meilleures équipes en Europe actuellement. On est prêts, mais c'est sûr qu'ils ont une superbe équipe qui joue très bien au ballon et qui met beaucoup d'intensité. Face à eux, on a manqué d'efficacité".

Guendouzi sur Mbappé: "En dehors du terrain, il est très simple"

"Kylian, c'est Kylian. Un jeune homme comme tout le monde. C'est un cadre de l'équipe. Il est exceptionnel, tout le monde le sait. Il est très naturel. Il prend beaucoup de responsabilités sur le terrain. En dehors, il est très simple, qui parle beaucoup avec tout le monde".

Guendouzi sur les réglages à faire au milieu

"Les réglages tactiques, il faut demander au coach, ce n'est pas mon domaine. Il faut un temps d'adaptation. On a été solides défensivement, même si on a concédé un but. On va discuter. On va bien analyser à la vidéo".

Guendouzi sur Giroud: "Un joueur de classe mondiale"

"On l'a tous félicité par rapport à son doublé, à ce que ça représente maintenant au niveau international et national. Olive, c'est un très grand attaquant. C'est un joueur de classe mondiale, qui va continuer à marquer des buts pour nous. Il est inspirant, il est au très haut niveau depuis de nombreuses années. On prend exemple sur lui".

Guendouzi sur Varane: "Il nous parle beaucoup et aide les jeunes"

"C'est un cadre de l'équipe, il inspire beaucoup de confiance. C'est un joueur important pour la suite de la compétition, il va nous aider sur l'expérience. Il nous parle beaucoup, il est là pour aider les jeunes. Son retour va nous faire beaucoup de bien, mais il faut aussi souligner le bon match de Dayot et Ibou, qui ont été solides derrière".

Guendouzi sur le Danemark et la Tunisie

"Il n'y a aucun match à négliger, pas de petite nation. Rien n'est joué avant chaque match, comme on a pu le voir avec les différents résultats qu'il y a pu avoir par le passé. Tunisie-Danemark, c'était un très beau match avec de l'intensité. Deux équipes qui vont nous causer des problèmes".

Guendouzi: "On joue beaucoup aux cartes"

"Les journées peuvent être un peu longues, de temps en temps. Mais il y a un super groupe, on s'entend tous très bien ensemble. On se connaît pour certains depuis de nombreuses années. On joue beaucoup aux cartes, notamment au Uno. Il y a pas mal de jeux, la PlayStation, des séries Netflix. Mais le jeu de cartes, après le dîner, c'est notre activité favorite".

"On a un super groupe qui s'entend très bien, les plus anciens avec les plus jeunes. On s'est bien intégrés. La salle de vie après les repas, on se retrouve à regarder les matchs du soir, en jouant aux cartes, d'autres jouent au poker ou à la Play".

Guendouzi sur le rôle de Griezmann en relayeur: "Il pourra jouer 6 !"

"C'est un joueur qui peut jouer à plusieurs postes, de par sa qualité et son volume. Il fait aussi de très beaux tacles, il pourra jouer 6 plus tard ! Il fera encore de meilleurs matchs par la suite, c'est sûr".

Guendouzi répond à la ministre des Sports qui exhorte les Bleus à s'exprimer sur les droits humains

"C'est une femme politique, elle dit ce qu'elle a envie de dire. Avec les joueurs, on a fait un communiqué pour bien expliquer notre ressenti. Maintenant, on est là pour jouer au football. Il y a eu beaucoup de polémiques, mais on est là pour jouer au foot, prendre du plaisir sur le terrain. On n'est pas insensibles à cette situation".

Guendouzi sur Lucas Hernandez: "Beaucoup de peine"

"Lucas est un joueur très important, footballistiquement parlant pour l'équipe, mais aussi très apprécié par sa personnalité dans l'équipe. Cela nous a fait beaucoup de peine. J'ai un peu discuté avec lui hier soir, il garde la tête haute. Il va se faire opérer très rapidement, il est rentré en Allemagne".

Guendouzi: "Je serai prêt quand le coach fera appel à moi"

"On est tous prêts, je le suis en tout cas. Peu importe quand je devrai rentrer, si je dois démarrer, je donnerai toujours tout. Le coach fait ses choix, il faut les respecter. Je serai prêt quand il fera appel à moi".

Guendouzi sur son rôle et son statut de remplaçant

"On n'a pas parlé de mon rôle [avec Deschamps]. Le coach sait qu'il peut m'utiliser à plusieurs postes au milieu de terrain. Je ne pense pas que je serai attaquant ou défenseur gauche ! Je répondrai présent, peu importe le poste. Sur le fait d'être remplaçant ou de sortir, on est tous des compétiteurs. On a tous envie de démarrer les matchs, de rentrer quand on est remplaçants, mais on est là pour un objectif commun, gagner la Coupe du monde. On va tous se donner, il n'y a pas d'états d'âme, on est là pour défendre nos couleurs, d'abord le collectif avant sa personne".

Guendouzi sur le match des remplaçants mercredi et le positionnement de Camavinga en latéral gauche

"Cama a joué à ce rôle, parce que peu de joueurs peuvent être à cette position et on n'a pas beaucoup de gauchers. Il a été très bon, il a marqué un magnifique but d'ailleurs. C'est top. Ils ont mis pas mal d'intensité, ils ont pressé, il y avait des bons joueurs en face. Mais c'était surtout un match d'entraînement, garder la dynamique, la forme. On s'apprête tous à être prêts quand le coach aura besoin de nous".

Guendouzi sur France-Australie

"On savait ce qu'on avait à faire, on n'a pas très bien démarré. On a réussi à installer notre jeu, faire ce qu'on sait faire de mieux, presser un peu plus haut. Tout est rentré dans l'ordre".

Guendouzi sur la climatisation à l'hôtel et au stade

"On est tous différents, moi ça ne me dérange pas. Je dors même avec ! Pas de problème de ce côté là. Sur le terrain, on ne la sent pas forcément. C'est très agréable comme ça".

Guendouzi sur l'ambiance pour son premier Mondial

"Je trouve qu'il y a une très bonne ambiance. Ce n'est pas comme dans des stades à Dortmund ou Marseille. Mais on a entendu nos supporters, ils nous ont poussé. C'est bien pendant les matchs et en dehors".

Guendouzi et Thuram en conférence de presse à 14h30

Mattéo Guendouzi et Marcus Thuram vont répondre aux questions des journalistes à J-2 du match des Bleus contre le Danemark.

Certains Bleus vont recevoir des membres de leur famille

Cet après-midi, certains joueurs de l'équipe de France vont recevoir la visite de leurs familles dans leur camp de base de l'hôtel Al Messila. Moment d'échanges et de retrouvailles assez courts mais importants pour les Bleus. Ce n'est pas la première fois que des joueurs reçoivent la visite de leurs proches depuis le début de la compétition. 

FH

Camavinga doublure de Hernandez?

C'est la grande question depuis la grave blessure de Lucas Hernandez, et le choix de Didier Deschamps de se passer de Clauss et Ferland Mendy dans une liste où seulement 25 joueurs ont été sélectionnés. Qui pour suppléer Théo Hernandez en latéral gauche si ce dernier venait à être blessé ou suspendu ( ce que personne ne souhaite bien sûr)? Si Upamecano et Dembélé ont esquivé l'offre d'emploi en souriant, le premier élément de réponse pourrait venir de Didier Deschamps lui même qui, selon Le Parisien et TF1 a aligné Eduardo Camavinga (un des rares gauchers de l'effectif) au poste de latéral gauche lors du matchs des remplaçants face à une équipe qatarienne mercredi soir.

Plus d'infos par ici

Les remplaçants français battent une équipe de D1 qatarie, avec un doublé de Thuram

Les titulaires contre l'Australie ainsi que Théo Hernandez ont effectué un décrassage à la carte ce mercredi soir. Certains sont restés en salle, d'autres ont effectué un léger footing avec le préparateur physique, Cyril Moine.

Les 13 autres joueurs ont participé à une opposition de deux périodes de 30 minutes contre Al-Markhiya (D1 qatarie). Ils se sont imposés 4-0 grâce à des buts de Marcus Thuram (auteur d’un doublé), Eduardo Camavinga et Jordan Veretout.

LB

Une solution comme arrière gauche ?

Dembélé: "(Rires) Non je ne pense pas. Arrière gauche, on va prendre beaucoup de buts hein... Dayot est très bien en arrière gauche. Faut demander au coach, je ne pense pas qu'il y a pensé. Y'a Théo il est là. On espère qu'il va rester en très bonne santé."

Dembélé sur sa matûrité

"Je n'avais pas une hygiène de vie comme on peut l'imaginer, ce n'était pas la fête hein ! Mais on est un peu plus grands maintenant, j'ai 25 ans..."

Dembélé sur son passé commun avec Upamecano

"J'ai joué contre lui en CM1 et CM2, je l'ai toujours battu ! La dernière défaite, c'est depuis qu'il a signé au Bayern."

Dembélé sur le piège des petites équipes

"Il n'y a pas de petites équipes, tout le monde sait jouer au foot, travailler la tactique. On a vu l'Arabie saoudite hier. Quand tu baisses l'intensité, tu te fais pièger. Avec notre équipe, si on met tous les ingrédients, on n'a pas de soucis à se faire."

Dembélé sur l'ambiance dans le stade contre l'Australie

"J'ai entendu que les supporters nous encourageaint. On était très heureux. C'est pas le Vélodrome ou Dortmund (sourire), mais on était très contents de leur soutien."

Dembélé sur son évolution par rapport à 2018

"Il y a eu énormément de changement. Je suis ambitieux, je veux commencer les matchs, marquer, faire marquer. En 2018 j'ai raté mon premier match, ce qui m'a coûté ma place."

Dembélé encense Giroud

"C'est un top mec, il s'entend bien avec tout le monde. Il fait beaucoup de bien au groupe. C'est un homme clef de notre équipe."

Dembélé sur le match contre l'Australie

"On a été surpris qu'ils viennent nous chercher haut. On a essayé de passer sur les côtés, on était souvent en un contre un, on a appuyé là-dessus."

Dembélé sur sa performance contre l'Australie

"Le coach m'a parlé sur mon placement défensif. Je me suis très bien senti hier. J'essaye d'apporter pour l'équipe. Je pouvais faire mieux sur quelques petits ballons."

Dembélé sur son statut de fédérateur au sein du groupe

"J'aime la bonne ambiance, que tout se passe bien dans l'équipe, c'est pour ça que je m'entends bien avec tout le monde. En 2018, c'est le groupe qui a gagné, pas des individualités."

Dembélé sur son rôle

"Le coach me demande de prendre les un contre un, d'apporter du danger. Quand Antoine écarte un peu plus, je rentre dans l'axe. Le coach me demande toujours d'apporter des occasions."

Dembélé sur la relation Mbappé-Griezmann

"Ce sont deux grands joueurs, ils combinent et se trouvent énormément sur le terrain. Ce sont deux cadres de l'équipe"

Dembélé sur Théo Hernandez

"Théo va apporter énormément offensivement, il va pouvoir apporter du soutien à Kylian. Il est très calme, c'est l'opposé de son frère. C'est une très bonne personne, il est très calme dans le groupe."

Dembélé: "J'ai pris de la maturité"

"Il y a eu trois saisons difficiles avec Barcelone. Quand on regarde les deux premiers matchs entre 2018 et cette année il y a beaucoup de différence. J'ai pris de la maturité"

Dembélé sur Giroud

"A chaque fois qu'il a été en sélection, il a toujours été décisif. C'est une grande fierté, on est très contents pour lui."

C'est au tour d'Ousmane Dembélé

L'attaquant est arrivé devant les journalistes.

Axial gauche et axial droit ?

Upamecano: "Quand j'étais petit je disais à mon coach que je pouvais jouer n'importe quel poste. Pour moi il n'y a pas de différence."

Upamecano sur le geste des Allemands avant le match contre le Japon

"Je n'ai pas vu le geste, j'étais à la sieste. Je ne vais pas rentrer dans ce domaine, ce qui m'intéresse, c'est le jeu et rien d'autre."

Upamecano sur Varane

"Varane me donne beaucoup de conseils, c'est un très grand défenseur. Il se porte bien, il s'entraîne. J'espère qu'il va pouvoir réintégrer le groupe."

Upamecano sur la différence entre Lucas et Théo Hernandez

"Ce n'est pas la même chose avec Lucas. On n'en a pas encore discuté avec le coach. On va faire de la vidéo."

Upamecano sur Mbappé

"Kylian, vaut mieux être dans son équipe ! Je ne pense pas au match contre le PSG, c'est dans longtemps. Kylian le sait très bien, c'est un très grand attaquant, je suis content de jouer avec lui."

Upamecano sur la victoire contre l'Australie

"On était tous heureux de cette première, on s'attendait à un match difficile. Mais on ne repose pas sur la victoire d'hier, on est focus sur le Danemark."

Upamecano prêt à jouer latéral gauche ?

"Je suis très triste pour Lucas, c'est un joueur important pour nous. Je lui ai dit qu'il fallait garder le moral. Au poste de latéral gauche, il faut mieux mettre Ousmane ou Coman. Il faudrait poser la question au coach."

Upamecano sur les critiques

"On est critiqués dans tous les métiers. J'essaye de me concentrer sur mes performances, de ne pas trop écouter les critiques. J'aime bien quand on me dit que j'ai fait une faute, comme ça j'essaye de me corriger."

Upamecano sur son jeu risqué

"C'est mon jeu d'essayer de casser les lignes, jouer vite vers l'avant, créer un déséquilibre. Mais j'essaye d'en prendre moins et je pense que je le fais bien."

Upamecano sur son premier match

"J'essaye de ne pas me mettre de pression, je le prends comme un match comme les autres. Il fallait bien commencer. Je suis très heureux de mon match d'hier."

Upamecano sur Giroud

"Olivier est un grand leader, il nous parle beaucoup et nous donne beaucoup de conseils. J'espère qu'il va nous mettre encore plein de buts."

La conférence de presse d'Upamecano et Démbélé

Les deux joueurs seront présent à partir de 15h30.

La compo des Bleus, avec Upamecano et Konaté

Comme annoncé dernièrement, l'équipe de France va débuter avec le 4-2-3-1 travaillé à l'entraînement. La défense sera sans Raphaël Varane, mais avec Dayot Upamecano et Ibrahima Konaté.

La compo des Bleus: Lloris - Pavard, Konaté, Upamecano, L. Hernandez - Tchouaméni, Rabiot - Dembélé, Griezmann, Mbappé - Giroud.

FH

>> Cliquez ici pour rejoindre le live du match France-Australie

Direction Al-Janoub en fin de journée

Les Bleus quitteront leur hôtel pour aller au stade Al-Janoub, situé à Al-Wakrah, vers 19h40 heure locale, 17h40 heure française.

FH

3300 supporters français, résidents et/ou nationaux ont acheté un billet

Selon une source de la FFF à RMC Sport, 3300 supporters français, résidents et/ou nationaux ont acheté un billet pour la rencontre face à l'Australie ce mardi soir au stade Al-Janoub à Al-Wakrah, qui débute à 22h heure locale, 20 heures en France.

LB

Plus d'informations ici.

Les Bleus ont suivi la défaite de l'Argentine

C’est forcément un match qui intéressait les Bleus puisqu’il concerne un potentiel adversaire en 8ème de finale. Tous les joueurs étaient réunis dans la salle de repos de leur hôtel et ont été, comme tout le monde, très surpris du résultat.

LB et AP

Les Bleus vont jouer dans un stade climatisé

Pour le premier match des Bleus ce soir face à l'Australie (20h), le stade Al-Janoub sera climatisé pour atteindre la température de 24°C. Puis la climatisation sera coupée selon les organisateurs.

Loïc Briley

Plus d'informations ici.

Les supporters des Bleus vont organiser un cortège vers le stade

Face à l’absence d’endroits officiels pour se retrouver, certains supporters français sont en train de s’organiser pour réaliser un cortège jusqu’au stade.

Plusieurs d’entre eux se donnent rendez-vous à la Guinguette, un hôtel privé dont un étage a été transformé en repère français à l’occasion de ce Mondial. Ils prévoient de partir à 16h, heure française, pour rejoindre le stade.

Martin Bourdin

La compo probable des Bleus contre l'Australie

Pour la troisième fois, Didier Deschamps a associé les mêmes joueurs lors de la mise en place ce lundi soir. On se dirige vers un 4-2-3-1.

Antoine Griezmann va bien jouer derrière Olivier Giroud. Cependant, et si l'on se réfère aux différentes séances de la semaine, le joueur de l'Atlético devrait redescendre au milieu, notamment en phase défensive, pour aider ses partenaires. Raphaël Varane est apte mais pressenti pour débuter sur le banc.

La compo probable des Bleus: Lloris - Pavard, Konaté, Upamecano, L.Hernandez - Tchouameni, Rabiot - Dembélé, Griezmann, Mbappé - Giroud.

>>> Plus d'infos par ici

Vers une charnière Upamecano-Konaté contre l'Australie

Raphaël Varane ne s'est pas entrainé avec les titulaires lors de la mise en place de veille de match, ce lundi soir au Qatar. On se dirige donc vers une charnière Konaté-Upamecano pour le premier match des Bleus contre l'Australie.

Camavinga de retour à l'entraînement des Bleus

L'équipe de France est actuellement à l'entraînement de veille de match. Les 25 joueurs français sont sur la pelouse, dont Eduardo Camavinga, qui avait manqué la séance de dimanche en raison d'une gêne aux adducteurs.

Camavinga de retour à l'entraînement des Bleus
Camavinga de retour à l'entraînement des Bleus © RMC Sport

FH

Une séance à l'hôtel pour les Bleus, Deschamps en repérage au stade Al-Janoub

A la veille de France-Australie, une petite partie du staff des Bleus dont Didier Deschamps a fait un repérage au stade Al-Janoub à la mi-journée. Les joueurs ont eux une séance prévue à l’hôtel. Le dernier entrainement au stade Jassim in Hamad est programmé à 19h (heure française).

LB

C'est fini pour la conf des Bleus

Peu d'enseignement à tirer de cette conf de veille de match face à l'Australie. Didier Deschamps a donné des nouvelles rassurantes de Varane et Camavinga. Il a gardé le mystère sur l'identité des tireurs de penalty.

Deschamps sur Le Graët et les ambitions des Bleus

"Je le vois régulièrement. On discute de plein de choses mais pas de cet objectif. Chaque équipe a eu ses soucis, avec ses blessés. Il faut aller de l'avant. Les joueurs qui sont là sont à fond par rapport à ce qui nous attend. On connait nos adversaire. Je vois que vous connaissez bien l'Australie, vous ne m'avez posé aucune question dessus (sourire)."

Deschamps sur Giroud

Un journaliste étranger pose une question sur Olivier Giroud et affirme que le Milanais est "destesté en France", ce qui fait sourire Didier Deschamps : "Ces derniers temps il est adoré ! Il fait partie du groupe. Il y a un moment qu'il est là. Quand il ne marque pas, c'est un attaquant qui est toujours très utile."

Deschamps sur le groupe de 25 joueurs

"C'est ma décision. Je suis convaincu que le groupe est assez armé à 25. Il y a plus de changements. Avec les joueurs qui sont là, on a tous ce qu'il faut."

Deschamps sur un schéma avec quatre attaquants

"Tout dépend comment on les dispose. En terme d'équilibre, si on a le ballon il n'y a pas de souci. C'est une question d'organisation, d'animation."

Deschamps sur Varane et Camavinga

"Sur Camavinga, ça peut arriver qu'un joueur ne fasse pas une séance ou deux. Il n'y avait aucune inquiétude pour "Cama". Aujourd'hui il sera disponible. Pour Varane, il va bien et il est apte et disponible pour demain."

Deschamps sur Mbappé

"Il est toujours jeune. Ces quatre années lui ont permis de progresser encore. Il n'a pas plus de responsabilités en interne. Kylian s'inscrit dans un collectif et il en a besoin."

Deschamps sur l'animation offensive sans Benzema

"Il y a plusieurs options. Ce n'est pas l'absence de Karim qui va changer quelque chose."

Deschamps sur le possible manque de leaders

"Vous croyez que ça se fait comme ça ? Cela se fait avec le temps... Il y a toujours des joueurs cadres qui sont là. Le leadership n'est pas que dans la parole. Il y a encore suffisamment de joueurs qui sont fait pour stimuler dans le vestiaire, en interne... Cela passe par un vécu."

Deschamps sur les tireurs de penalty

"Vous le verrez demain. Il y a plusieurs possibilités. Il y a une hiérarchie qui peut être évolutive."

Deschamps sur la défense du titre

"Chaque équipe a son propre parcours. L'essentiel est d'avoir un groupe bien figé sur cet objectif. La vérité, c'est celle de demain face à l'Australie. On sera là !"

Deschamps sur la pression

"Le groupe vous le connaissez. Il y a des joueurs plus expérimentés que d'autres. Il n'y a pas d'appréhension. On a tout fait pour que le groupe soit au mieux pour ce premier match qui est important mais pas décisif. C'est le très haut niveau."

C'est terminé pour Lloris....

... Place à Deschamps.

Lloris sur son rôle depuis le départ de Benzema

"C'est un coup dur forcément. On connait son importance. Malgré la tristesse de le voir partir, il faut continuer à se préparer pour cette grande échéance. Il y a une ossature de joueurs expérimentés. Il faudra avoir les bons mots avant ce premier match. Les jeunes ont le talent, je les sens sereins."

Lloris sur l'Australie

"C'est une équipe compétitive. Il faudra faire attention aux coups de pied arrêtés. Il faudra mettre du rythme, de la présence devant le but. On s'attend à avoir la possession du ballon."

Lloris sur France-Australie comme en 2018

"On peut s'attendre au même style de match qu'en 2018. On n'a pas envie d'avoir la même sensation. On a envie de bien démarrer."

Les Bleus plus forts qu'en 2018

LLoris : "Quand on débute 2018 il y avait aussi une part d'inconnue. C'est ce qui fait la beauté de ce sport. A nous d'aller chercher le succès. Toutes les grandes nations ont la même ambition que l'équipe de France."

Lloris sur la Tunisie

"On va se concentrer sur l'Australie avant de penser à la Tunisie. On prend les matchs les uns après les autres. La Tunisie sera un match particulier mais on est focus sur le premier match."

Lloris sur Mbappé

"Il a confirmé tous les espoirs placés en lui ces dernières années. Il est difficile de définir des limites. Je le sens concerné, détendu. Il aura à coeur de performer et d'aider l'équipe."

Lloris sur le brassard "One Love"

"La Fifa organise la compétition. Nous, les joueurs, on nous demande de jouer au football. Je préfère rester dans mon cadre. Il y a différentes causes qui sont louables, qu'il faut soutenir. La Fifa décide de l'organisation."

Des infos sur la compo probable face à l'Australie avant la conf...

Championne du monde en titre, l’équipe de France remet son titre en jeu ce mardi face à l’Australie (20 heures). Sans Benzema, Didier Deschamps devrait évoluer en 4-3-3. Deux incertitudes demeurent concernant l’état de forme de Raphaël Varane et le positionnement d’Antoine Griezmann.

>> L'article est par ici

Bonjour à tous

A la veille de l'entrée en lice de l'équipe de France face à l'Australie pour la Coupe du monde 2022, Hugo Lloris et Didier Deschamps seront présents en conférence de presse à 10 heures pour répondre aux questions des journalistes. C'est à suivre dans ce live sur le site et l'appli RMC Sport.

RMC Sport