RMC Sport

OL: après la polémique, Juninho détaille ses relations avec Neymar et Leonardo

EXCLU RMC SPORT. Invité ce mardi de Top of the Foot sur RMC, le directeur sportif de l'OL Juninho a évoqué ses relations avec ses compatriotes brésiliens Leonardo et Neymar. L'occasion pour lui de revenir sur la controverse liée à ses critiques sur la cupidité du numéro 10 du PSG. "Je me suis peut-être mal exprimé", admet-il pour la forme, tout en assumant le fond de sa pensée.

Avec Juninho et Leonardo, la Ligue 1 compte deux directeurs sportifs brésiliens particulièrement emblématiques, mais avec des personnalités bien différentes et un certain écart d'expérience dans le métier. "Honnêtement, je dirais d’abord que Leo est un modèle. Il y a du respect entre nous", explique d'ailleurs l'actuel dirigeant de l'Olympique Lyonnais, qui était ce mardi l'invité exceptionnel de Top of the foot sur RMC.

"J’essaie toujours de regarder quand il parle, je vois sa façon de manœuvrer les choses pour apprendre aussi, assure Juninho. C’est comme Monchi à Séville, pour lequel j’ai beaucoup d’admiration, même si je n’en ai jamais parlé. Je regarde ce qu’il dit, ce qu’il fait, et avec d’autres aussi, que ce soit en France ou non". Compte tenu de la rivalité entre le PSG et l'OL, les deux hommes "ne se parlent pas souvent", reconnaît Juninho. Tout en faisant savoir qu'il l'avait "appelé pour certains joueurs l'année dernière", sans que cela ne concerne Houssem Aouar.

>> Abonnez-vous au pass RMC Sport + Telefoot pour regarder les chocs de la Ligue 1

"Moi, je me mêle de la politique de mon pays"

L'une des caractéristiques de Juninho, c'est de se montrer assez ouvert sur ses pensées politiques et sa vision sociale du Brésil. "Moi, je me mêle de la politique de mon pays, revendique le Lyonnais. Je me sens obligé de participer, car je viens de très loin. J’étais pauvre, je sais comment les gens souffrent. Je ne peux pas tourner le dos aux gens car je gagne de l’argent avec le foot. Même si je ne suis pas d’accord avec certaines choses, je ne peux pas tourner le dos à mon pays".

Ses réflexions à haute voix lui avaient valu une controverse début juillet, lorsqu'il avait pris Neymar en exemple dans The Guardian pour dénoncer une certaine cupidité chez ses compatriotes footballeurs. Ces propos avaient fait sortir Leonardo de ses gonds, enjoignant les responsables lyonnais à ne plus s'exprimer sur le club de la capitale et ses joueurs. "Je ne parlais pas seulement des joueurs, mais de la société brésilienne", explique Juninho.

"Je n'ai rien contre Neymar"

"Quand tu es pauvre au Brésil, tu n’as rien. Tu es opprimé et tu as une seule possibilité: devenir l’oppresseur et massacrer les autres. C’est un peu comme ça, développe Juninho. Si tu es né pauvre, tu ne manges pas trois fois par jour, tu habites dans un quartier ou tu vois des gens par terre tués par balle. Donc quelle possibilité as-tu? Essayer de tout faire pour gagner de l’argent. Et ça devient automatique. Quand tu reçois une proposition, c’est ce que tu regardes avant de regarder le plan de carrière, alors que la différence à ce niveau-là est inexistante. Car que tu gagnes 10, 12 ou 15, tu vas vivre de la même façon. C’est ce que j’avais voulu expliquer. Mais je me suis peut-être mal exprimé, quand j’ai évoqué Neymar. C’était une grande interview qui durait plus de deux heures. Tu t’emballes, tu parles un peu de tout, car c’était un peu le but de passer ce message aux Brésiliens. Mais ce n’était pas fait de façon méchante. J’ai bien dit que sportivement, je considère Neymar comme Messi ou Cristiano Ronaldo. Il a un talent de ce niveau-là. C’est un extraterrestre pour moi".

En dépit de cette polémique, Juninho assure qu'il y a toujours du "respect" entre lui et Neymar: "On s’est croisés dans le couloir d’un stade avant le match, deux fois. Je lui ai dit bonjour et je l’ai félicité. C’est tout. Je n’ai rien contre lui, pas du tout, mais je me suis peut-être mal exprimé. Et ça va encore arriver. Je n’ai pas honte de reconnaître si j’ai eu tort de dire quelque chose et de m’excuser. Mais là, non. J’ai voulu expliquer la société brésilienne. Quand tu as la chance d’être joueur de foot, tu penses seulement à ça. J’étais comme ça aussi. Je me demandais qui avait le meilleur contrat, etc. Mais j’ai appris après, ici, qu’il y avait d’autres choses importantes. Et que finalement, si tu prends le meilleur choix, ça va être meilleur pour toi à la fin. C’est ce que je voulais expliquer à l’époque".

Le best-of de l'interview de Juninho sur RMC : 

>> OL: Juninho attend une offre du Barça pour Depay, "en position de force"

>> OL: Juninho s’est renseigné pour Umtiti et Lacazette

>> OL: Juninho explique la stratégie pour tenter le retour de Benzema

>> OL: Juninho ne veut "pas perdre Aouar, Depay et Dembélé en même temps"

>> OL: Juninho a "rêvé" de faire signer Thiago Silva

>> OL: Juninho fait le point sur la piste Pellistri

dossier :

Neymar

Julien Absalon