RMC Sport

PSG: Pochettino signe-t-il les pires débuts sous l’ère qatarienne?

Mauricio Pochettino a bouclé son vingtième match sur le banc du PSG lors de la défaite contre Lille (0-1) ce samedi en Ligue 1. Aucun autre entraîneur n’a autant perdu depuis le rachat du club par les propriétaires qataris en 2011.

Le PSG a perdu gros dans la course au titre en championnat. Battu par Lille au Parc des Princes (0-1) lors du choc au sommet de la 31e journée de Ligue 1, le club francilien accuse désormais trois longueurs de retard sur les Dogues. Pire à quelques jours de défier le Bayern Munich en Ligue des champions (mercredi 7 avril sur RMC Sport 1), Mauricio Pochettino peine à imposer sa patte et son style sur une équipe aux prestations trop irrégulières.

>> Découvrez les offres de RMC Sport et suivez en exclusivité Bayern-PSG

Pochettino, des défaites qui coûtent cher

Arrivé en cours de saison pour succéder à Thomas Tuchel, Mauricio Pochettino a nécessairement besoin de temps prendre ses marques au sein du club francilien. Mais cela n’excuse pas totalement son triste bilan après 20 rencontres. Hormis le huitième de finale aller de C1 remporté à Barcelone (1-4), difficile de trouver un autre match référence pour ce PSG-là. Un départ poussif, surtout en comparaison aux vingt premiers matchs des autres entraîneurs parisiens de l'ère qatarie.

En 14 matchs de Ligue 1, le PSG version Pochettino a déjà perdu à quatre reprises (dont trois fois à domicile) et s’est mis en danger pour le titre. Toutes compétitions confondues, l’Argentin a obtenu 14 victoires, 2 nuls et 4 défaites.

Point positif, il a bénéficié du report du Trophée des champions en raison du coronavirus pour remporter son premier titre face à l’OM courant janvier. Insuffisant pour éclipser les quatre défaites en Ligue 1.

Pourcentage de victoires de Pochettino en 20 matchs: 70%.

Tuchel, premier de classe

Thomas Tuchel vient tout juste de concéder sa première défaite avec Chelsea contre West Bromwich (2-5). A l’image de son début d’aventure avec les Blues, l’entraîneur allemand s’était illustré lors de ses vingt premiers matchs avec le PSG lors de la saison 2018-2019.

Lui aussi vainqueur du Trophée des champions, le coach de 47 ans avait signé un sans-faute en Ligue 1 avec 14 victoires en autant de rencontres. Malgré un revers épique contre Liverpool (3-2) à Anfield en Ligue des champions, Thomas Tuchel possède un bilan comptable remarquable pendant ses premiers mois parisiens avec 17 victoires, 2 nuls et 1 défaite toutes compétitions confondues.

Pourcentage de victoires de Tuchel lors de ses 20 premiers matchs: 85%.

Mention passable pour Emery

Arrivé à Paris avec une belle cote, Unai Emery aura surtout laissé le souvenir d’un coach totalement dépassé lors de la terrible remontada subie au Camp Nou face au Barça en Ligue des champions (6-1). Une déroute finalement assez éloignée des belles promesses que laissait entrevoir ses débuts sur le banc du PSG en 2016.

Avec une équipe brillante lors du Trophée des champions contre Lyon (4-1), le mandat du coach basque commençait sous d’heureux auspices. Idem en Ligue 1 avec deux victoires inaugurales contre Bastia et Metz. Et là patatras avec un échec face à Monaco (3-1), futur champion, dès la troisième journée. A l’exception d’un autre accroc contre Toulouse, Unai Emery s’en tirera plutôt bien avec un total de 14 victoires, 4 nuls et 2 défaites toutes compétitions confondues. Si son pourcentage de victoire est égal à celui de Mauricio Pochettino, l’actuel technicien de Villarreal avait concédé moins de défaites.

Pourcentage de victoires d’Emery lors de ses 20 premiers matchs: 70%.

Blanc en mode invincible

Parti avec de belles indemnités de départ en 2016, Laurent Blanc avait soigné sa sortie. Mais l’ancien sélectionneur de l’équipe de France et coach du PSG pendant trois saisons avait également signé de jolis débuts à Paris. En 20 matchs, "Le Président" est le seul entraîneur de l’ère QSI à être resté invaincu.

Porté par un duo Cavani-Ibrahimovic, Laurent Blanc s’est illustré avec un succès au Trophée des champions et un total de 15 victoires et 5 nuls toutes compétitions confondues. Pas mal pour quelqu’un qui finira raillé par les supporters parisiens après une désillusion continentale contre Manchester City.

Pourcentage de victoires de Blanc lors de ses 20 premiers matchs: 75%.

Ancelotti, le surprenant mauvais élève

Homme de confiance des dirigeants qatariens après le rachat du club, Leonardo avait rapidement fait de Carlo Ancelotti sa priorité pour entraîner l’équipe francilienne. Comme Mauricio Pochettino, le technicien italien est arrivé en cours de saison en janvier 2012. Pour un bilan comptable légèrement meilleur que celui de l’Argentin.

Avant de tomber en disgrâce puis de filer au Real Madrid, "Le Mister" avait débuté par douze matchs sans défaite. Au total, après 20 matchs toutes compétitions confondues, Carlo Ancelotti avait glané 11 succès pour 6 nuls et 3 revers. Si son pourcentage de victoire est inférieur à celui de Mauricio Pochettino, Carlo Ancelotti avait concédé moins de défaites.

Pourcentage de victoires d’Ancelotti lors de ses 20 premiers matchs: 55%.

Kombouaré, un mal aimé (un peu) sous-côté

La situation d’Antoine Kombouaré, premier entraîneur de l’ère QSI au PSG, se veut un peu spéciale. L’ancien défenseur du club francilien se trouvait déjà sur le banc de l’équipe première avant l’arrivée des propriétaires venus du Golfe. Sur un siège éjectable après le rachat, l’entraîneur kanak avait pourtant réalisé un début de saison honorable en 2011-2012.

Après vingt rencontres, et avec une équipe en pleine mue après l’arrivée du Qatar au club, Antoine Kombouaré a terminé avec 13 victoires, 4 nuls et 3 défaites. Une première impression jugée insuffisante au moment de sauver sa tête quelques mois plus tard.

Pourcentage de victoires d’Ancelotti lors de ses 20 premiers matchs: 65%.

Jean-Guy Lebreton Journaliste RMC Sport