RMC Sport

PSG - Rabiot : "On a besoin d’Aurier"

Adrien Rabiot

Adrien Rabiot - AFP

Adrien Rabiot estime que le PSG a besoin de Serge Aurier, toujours privé d’équipe première après sa sortie injurieuse sur Periscope en février. Dans le Parisien ce lundi, le milieu de terrain se confie et espère le retour de son coéquipier. Et explique ses envies d’équipe de France.

Comme l’avait fait Blaise Matuidi, Adrien Rabiot dit espérer le retour de Serge Aurier au sein de l’équipe première du Paris Saint-Germain. Dans un entretien accordé ce lundi au Parisien, le milieu de terrain français estime que le champion de France a besoin de son latéral droit ivoirien, toujours mis à l’écart. Une sanction après sa sortie sur Periscope le 13 février : il avait notamment insulté Laurent Blanc et certains de ses coéquipiers.

« On a besoin de Serge, explique Adrien Rabiot. Sur le terrain, il amène une rage et une détermination qui poussent les autres à aller plus loin. Serge est un joueur important pour le PSG. » D’autant que les Parisiens sont qualifiés pour les quarts de finale de Ligue des champions et affronteront Manchester City pour une place dans le dernier carré.

« Il sera à 100% avec l’équipe »

Serge Aurier a rejoué avec la réserve du PSG il y a dix jours, puis avec la Côte d’Ivoire vendredi dernier face au Soudan (1-0) dans le cadre des éliminatoires de la CAN. Et selon nos informations, il pourrait rejouer avec le PSG ce week-end face à Nice. « On peut faire des erreurs même si pour lui, c’est la deuxième fois que ce genre de choses se produit, reconnaît Adrien Rabiot. Mais si le club lui pardonne et que le coach décide de le faire rejouer, cette histoire sera oubliée. Il sera à 100% avec l’équipe et cela lui permettra de grandir. »

« L'Euro en juin ? Je ne me fais pas trop d’illusions »

Adrien Rabiot se confie également sur les Espoirs, avec lesquels il affronte la Macédoine ce soir, pour les éliminatoires de l'Euro 2017. Et lance un petit appel à Didier Deschamps. « L’équipe de France a toujours été pour moi le summum d’une vie de footballeur (…), explique-t-il. L’Euro en juin ? Je suis un compétiteur donc je vais terminer la saison en espérant être appelé, même au dernier moment. Mais je sais comment ça marche… Je ne me fais pas trop d’illusions. »