RMC Sport

Ligue des champions: le pire et le meilleur tirage pour le PSG

Tous les qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des champions sont connus depuis mercredi soir. A la veille du tirage au sort de la suite de la compétition, à suivre en direct sur RMC Sport 1, état des lieux des adversaires potentiels du PSG.

L’année dernière, le Paris Saint-Germain avait jouit d’une certaine chance au tirage, en se voyant attribuer l’Atalanta Bergame plutôt que le Barça, le Bayern ou City en quarts de finale de la Ligue des champions 2019-20. Cette saison, pas de FC Barcelone de Lionel Messi dans la liste des prétendants, éliminé par le PSG en huitièmes de finale (1-4, 1-1). Mais les hommes de Mauricio Pochettino pourraient bien affronter du très, très lourd, comme du bien plus abordable, lors du tirage au sort de la C1 qui se déroulera à Nyon (Suisse), ce vendredi à midi. Un tirage qui, dans le même temps, concernera également les demi-finales.

Le FC Porto, et les autres

Au rayon plus abordable, d’abord, le FC Porto sort évidemment du lot. Les joueurs de l’ancien Nantais Sérgio Conceição font figure d’adversaire le plus abordable, bien qu’ils soient parvenus à éliminer – et avec brio – la Juventus Turin de Cristiano Ronaldo. Mais sur le papier, on voit mal, toutefois, l’effectif portugais venir intimider celui de Neymar et Kylian Mbappé. Ensuite, c’est là que ça se gâte vite. Tous les adversaires ou presque semblent pouvoir poser de gros problèmes au PSG. Des adversaires difficiles que l’on peut regrouper en deux catégories de difficulté.

Dans la première, mettons d’abord le Borussia Dortmund du cyborg Erling Haaland, qui n’en finit plus d’impressionner l’Europe avec déjà 31 réalisations (et 8 passes décisives) en 30 apparitions cette saison. Dont 10 en 6 matches de Ligue des champions, où il est l’actuel meilleur buteur, et de loin. Le Norvégien sera la clé d’une éventuelle confrontation avec le BVB, qui possède un effectif de qualité mais une mécanique pas encore totalement huilée. Le Chelsea de Thomas Tuchel est en pleine ascension, et offrirait des retrouvailles cocasses avec l’ancien coach du PSG, débarqué en décembre dernier par son ex-direction. Une perspective de retrouver son ancien club qui n’excite visiblement pas plus que ça le principal intéressé, qui a su redonner de belles couleurs à une équipe construite pour aller loin en C1.

Le Bayern Munich et Manchester City sortent du lot

Pour ce qui est des bêtes blessés, qu’il convient de laisser dans la première catégorie des dur-mais-faisable, Liverpool et le Real Madrid sont deux clubs historiques et habitués à ce genre de rencontre européenne, mais qui en ce moment ne surfent pas tout à fait sur la meilleure des dynamiques. Les Reds de Jürgen Klopp sont toujours autant handicapés dans le secteur offensif, et galèrent largement en Premier League malgré leur trio Salah-Firmino-Mané devant. Les Merengue de Zinédine Zidane eux doivent beaucoup à Karim Benzema, qui porte à bout de bras des Madrilènes souvent laborieux cette saison. Attention toutefois à ces deux équipes, capables de se sublimer quand arrivent les gros enjeux.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour suivre la Ligue des champions

Enfin, la seconde catégorie d’équipes constitue le tirage le plus compliqué pour Paris, avec un duo redoutable cette saison : le Bayern Munich et Manchester City. Les Bavarois d’Hans-Dieter Flick n’ont eu aucun mal à se défaire de la Lazio Rome au tour précédent, et marchent sur la quasi-totalité de leurs adversaires en Bundesliga cette saison, porté par un Robert Lewandowski stratosphérique. Même dynamique pour les Cityzens de Pep Guardiola, implacables en Premier League et qui semblent avoir enfin trouvé la formule pour, aussi, viser le titre suprême en C1. Ces deux adversaires font figure d’ogres à absolument éviter, si l’on veut mettre toutes les chances de son côté. Une catégorie où l’on pourrait ajouter le PSG?

A l’inverse des huitièmes qui récompensaient les premiers (réception au retour), aucune tête de série, ni protection géographique ne seront déterminées pour ce tirage. Il en sera de même pour les demi-finales. Les quarts de finale aller seront programmés les 6 et 7 avril, et les retours une semaine plus tard (13-14 avril). Les demi-finales allers auront lieu les 27-28 avril, retours les 4-5 mai. Enfin, la finale est programmée le samedi 29 mai, au stade olympique Atatürk d’Istanbul.

Romain Daveau Journaliste RMC Sport