RMC Sport
en direct

Direct - Guerre en Ukraine, les conséquences sur le sport: Abramovich annonce que Chelsea est à vendre

Après l'invasion de l'Ukraine par les troupes russes jeudi 24 février, les conséquences sont nombreuses sur le monde du sport, du sponsoring de Gazprom à la finale de la Ligue des champions en passant par la délocalisation des matchs de la Russie. Suivez les dernières évolutions de la situation en direct.

La Biélorusse Azarenka "dévastée"

La joueuse de tennis biélorusse Victoria Azarenka s'est exprimée ce mercredi soir sur les réseaux sociaux. "Je suis dévastée par les actions qui ont eu lieu ces derniers jours contre et en Ukraine", estime la 16e joueuse mondiale. "J'ai toujours vu les Ukrainiens et les Biélorusses comme deux nations, amicales et solidaires l'une de l'autre. (...) Mon coeur est avec ceux directement ou indirectement touchés par cette guerre qui cause tant de souffrances et de douleurs. » La Biélorusse conclut ainsi son message : « J'espère et souhaite la paix et la fin de la guerre."

L'appel de Shevchenko au peuple russe

Sur Sky Sports, Andriy Shevchenko, légende du football ukrainien et Ballon d'Or en 2004, a lancé un vibrant appel: "Je voudrais m'adresser au peuple russe. Je voudrais vous demander comment vous pouvez tolérer cela. Je vous supplie, pendant qu'il est encore temps, d'arrêter la guerre. Sortez dans la rue. Dites vos opinions. Vous pouvez arrêter la guerre et vous devez le faire."

Abramovich annonce que Chelsea est à vendre !

Coup de tonnerre sur le football anglais : dans un communiqué publié ce mercredi, Roman Abramovich, actuel propriétaire de Chelsea, annonce que le club est à vendre !

"Je voudrais aborder les spéculations dans les médias ces derniers jours concernant ma propriété du Chelsea FC. Comme je l'ai déjà dit, j'ai toujours pris des décisions dans l'intérêt du Club. Dans la situation actuelle, j'ai donc pris la décision de vendre le Club, car je pense que c'est dans le meilleur intérêt du Club, des fans, des employés, ainsi que des sponsors et partenaires du Club", annonce l'homme d'affaires russe, réputé proche de Vladimir Poutine.

Il avait annoncé il y a quelques jours sa mise en retrait de la gestion de Chelsea.

"La vente du Club ne sera pas accélérée mais suivra une procédure régulière. Je ne demanderai aucun remboursement de prêt. Cela n'a jamais été une question d'affaires ou d'argent pour moi, mais de pure passion pour le jeu et le club. De plus, j'ai chargé mon équipe de créer une fondation caritative où tous les bénéfices nets de la vente seront reversés. La fondation sera au profit de toutes les victimes de la guerre en Ukraine. Cela comprend la fourniture de fonds essentiels pour les besoins urgents et immédiats des victimes, ainsi que le soutien du travail de rétablissement à long terme. Sachez que cela a été une décision incroyablement difficile à prendre, et cela me fait mal de me séparer du Club de cette manière. Cependant, je pense que c'est dans l'intérêt du club", explique-t-il ce mercredi.

Taras Stepanenko (international ukrainien du Shakhtar): "Le football ? Tous mes rêves et mes espoirs sont tournés vers la paix dans mon pays"

Le milieu de terrain du Shakhtar Donetsk et de la sélection ukrainienne, Taras Stepanenko, réagit à l’invasion de la Russie dans son pays au micro de RMC Sport. Des premières bombes qui l’ont réveillé en pleine nuit à la situation actuelle, l’homme aux 65 sélections demande l’aide de la France et de l’Union européenne pour éviter une catastrophe humaine.

"On demande l’aide de la France, de l’Union européenne, des pays du monde entier pour arrêter cette guerre et faire en sorte d’installer la paix, dit-il. On apprécie vraiment votre soutien montré depuis le début, c’est très important pour nous. On a besoin d’aide médicale, d’aide humanitaire, d’aide militaire et d’aide financière. Il faudrait aussi que l’Union européenne protège notre espace aérien car les forces militaires russes utilisent leurs avions pour lancer des bombes, détruire nos villes et tuer des civils."

"Je ne peux pas penser au football… tous mes rêves et mes espoirs sont tournés vers la paix dans mon pays, toutes mes pensées vont aux personnes qui meurent ici chaque jour, poursuit-il. Vous ne pouvez décemment pas penser à autre chose. Bien sûr, je suis un footballeur donc je dois maintenir ma forme physique, peut-être que dans quelques jours, je ferai un peu de fitness, mais je ne sais même pas. Cela dépend de la situation. On ne sait pas combien de temps ça va durer. On verra demain."

>> Son interview est à retrouver ici

F1: Ecclestone ravi que les pilotes russes soient autorisés à concourir

Contrairement à d'autres sports, la Fédération internationale de l'automobile a décidé de laisser les pilotes russes participer aux compétitions.

Dans des propos retranscrits par le Daily Mail, l'ancien patron de la Formule 1 Bernie Ecclestone soutient la position de la FIA: "La FIA a pris la bonne décision. S'il y a un pilote russe en F1, qu'est-ce que cela a à voir avec la Russie qui fait la guerre ? Il n'y a aucune relation entre les deux. Les athlètes russes n'ont rien à voir avec ce conflit."

Le joueur ukrainien Rakitskiy résilie son contrat avec le Zénith Saint-Pétersbourg

Joueur du Zénith Saint-Pétersbourg depuis janvier 2019, le défenseur ukrainien Yaroslav Rakitskiy a demandé à résilier son contrat, en raison de la guerre entre l'Ukraine et la Russie.

Le club russe a annoncé le départ du défenseur, tout en lui souhaitant: "Le bien-être de sa famille et des amis de Yaroslav Rakitskiy et, bien sûr, nous exprimons notre espoir de le voir sur les terrains de football."

La réponse d'Artem Dzyuba aux critiques de Mykolenko et Yarmolenko

Silencieux depuis le début de la guerre entre la Russie et l'Ukraine, le capitaine de la sélection russe Artem Dzyuba a pris la parole sur Instagram.

Critiqué par Andriy Yarmolenko et Vitaliy Mykolenko pour son silence, le Russe explique pourquoi il ne voulait pas prendre la parole: "J'étais réticent à commenter les évènements en Ukraine. Je n'ai pas voulu le faire, non pas parce que j'ai peur, mais parce que je ne suis pas un expert en politique."

L'attaquant du Zénith Saint-Petersburg assure également être contre cette guerre, mais ne pas comprendre pourquoi le monde du sport critique autant les Russes: "Je suis contre cette guerre (...) Je n'ai pas honte d'être russe. Et je ne comprends pas pourquoi les athlètes doivent souffrir maintenant."

Dzyuba a également répondu aux attaques de certains joueurs ukariniens: " À certains de mes collègues qui restent assis sur leur c** dans des manoirs en Angleterre et disent des choses méchantes: nous ne pouvons pas être offensés par cela, nous comprenons tous !"

EA Sports retire la Russie et les clubs russes de FIFA 22

L'équipe nationale russe et les clubs russes ne seront plus jouables dans FIFA 22, FIFA Mobile et FIFA Online. La décision a été prise par EA Sports, "conformément" aux décisions prises par la FIFA et l'UEFA, qui sont partenaires du jeu.

"EA Sports est solidaire du peuple ukrainien et, comme d'autres voix du monde du football, appelle à la paix et à la fin de l'invasion de l'Ukraine", indique l'éditeur américain dans un communiqué.

"Nous évaluons aussi activement les changements à apporter à d'autres domaines de nos jeux, est-il aussi précisé. Nous tiendrons nos communautés informées des actions qui seront prises, et nous remercions les joueurs pour leur patience pendant que nous travaillons sur ces mises à jour".

Une lettre ouverte d'athlètes contre la décision des Jeux paralympiques

Le mouvement Global Athlete prône plus de fermeté contre les sportifs russes et biélorusses après la décision du comité international paralympique de les autoriser à Pékin. Pour l'organisation qui souhaite révolutionner le sport mondial, cela envoie un mauvais message à l'Ukraine qui meurt sous les bombes russes depuis le début de l'invasion.

"Alors que les bombes russes et biélorusses pleuvent sur les citoyens ukrainiens, le Comité international paralympique a envoyé un autre coup à tous les athlètes et citoyens ukrainiens en autorisant les sportifs russes et biélorusses à participer aux Jeux paralympiques de Pékin, a écrit le mouvement Global Athlete dans une lettre ouverte postée sur les réseaux sociaux. Mardi, le biathlète ukrainien Yevhen Malyshev est mort au combat à 19 ans en défendant son pays contre l’attaque de la Russie. Combien de vie supplémentaires doivent-être prise avant que le sport ne prenne des sanctions riches de sens?"

Le sport anglais en première ligne contre la Russie

A l'image de Boris Johnson, le sport anglais se montre inflexible visà-vis de la Russie t de la Biélorussie et multiplie les sanctions contre les sportifs ou les sponsors issus de ces deux nations. Une fermeté aussi bien symbolique que concrète à l'heure où la neutralité du sport est défendu par certains.

Le message de Platini qui s'adresse directement à Poutine

Ancien président de l'UEFA, Michel Platini a, dans un court communiqué dévoilé par l'agence AP, demandé à Vladimir Poutine de stopper la guerre en Ukraine: "J'appelle le président Poutine, avec qui j'ai souvent discuté de football et de sport, à immédiatement cesser de bombarder l'Ukraine, à arrêter cette agression pour entamer un vrai dialogue diplomatique sans délai en faveur de la paix."

Everton prend ses distances avec la Russie

Everton annonce ce mercredi qu'il a "suspendu avec effet immédiat tous les accord de sponsoring commerciaux avec les société russes USM, Megafon et Yota". Toutes les trois sont associées à l'homme d'affaires ouzbek Alisher Usmanov, dont les avoirs ont été gelés par l'Union européenne mardi. L'organisation a qualifié Usmanov d'"oligarque pro-Kremlin ayant des liens particulièrement étroits avec le président russe Vladimir Poutine".

F1: Mazepin interdit au GP de Grande-Bretagne

Le pilote russe Nikita Mazepin ne sera pas autorisé à concourir lors du GP de Formule 1 à Silvestone en Angleterre le 3 juillet. Une décision motivée par l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe et validée ce mercredi par le patron de la Fédération britannique du sport automobile.

A l'inverse d'autres sports et des autres courses organisées par la FIA, Nikita Mazepin ne sera pas autoriser à concourir sous bannière neutre au volant de sa monoplace de l'écurie Haas F1 en Grande-Bretagne. Sky Sports précise toutefois que la situation pourrait encore évoluer en fonction de l'avancée du conflit entre la Russie et l'Ukraine d'ici le 3 juillet prochain.

"Aucune équipe licenciée russe ou biélorusse n'est autorisée à participer à des compétitions de sport automobile au Royaume-Uni, a précisé la Fédération britannique de sport automobile dans un communiqué publié ce mercredi. Aucun concurrent ni officiel sous licence russe ou biélorusse n'est autorisé à participer à des événements de sport automobile au Royaume-Uni."

Jeux paralympiques: les Russes et Biélorusses finalement autorisés à concourir

Le Comité international paralympique annonce que les sportifs russes et biélorusses sont autorisés à concourir aux Jeux paralympiques, qui débutent vendredi. Alors que certains pays comme la France réclamaient l'exclusion des Russes compte tenu de la guerre en Ukraine, l'organisation des Paralympiques précise que les Russes et Biélorusses participeront sous bannière neutre et ne seront pas inclus dans le tableau des médailles.

Yarmolenko interpelle avec virulence les joueurs russes

Le message d'Andriy Yarmolenko aux joueurs russes: "Les gars, pourquoi restez-vous assis comme des connards à ne rien dire? Dans mon pays, ils tuent des gens, ils tuent des femmes, ils tuent des mères, ils tuent nos enfants. Mais vous ne dites rien, vous n'avez fait aucun commentaire..."

"Je connais beaucoup d'entre vous, vous m'avez tous dit que ça ne devrait pas être comme ça, que votre président agit de manière incorrecte... Alors les gars, vous avez de l'influence sur les gens, montrez-leur, s'il vous plaît... Le moment est venu de montrer vos cou**** dans la vraie vie. Merci de votre attention! Gloire à l'Ukraine."

Jeux paralympiques: la France soutient l'exclusion des délégations russes et biélorusses

Alors que l'annonce du Comité international paralympique concernant la possible exclusion des délégations russes et biélorusses des Jeux de Pékin se fait attendre, le Comité paralympique et sportif français (CPSF) a tenu à apporter son soutien à son président, Andrew Parsons. La France s'est d'ores et déjà positionnée en faveur de cette exclusion.

Le beau message de paix dans le derby milanais

L'AC Milan et l'Inter n'ont pas réussi à se départager ce mardi lors du match aller des demi-finales de Coupe d'Italie (0-0). Mais avant de s'affronter balle au pied, les deux rivaux milanais se sont unis pour réclamer la paix en Ukraine.

Réunis malgré les rivalités entre les deux clubs, les stars de l'AC Milan et de l'Inter ont fait front commun avec les arbitres pendant quelques instants. Un message "paix" a même été affiché au coeur d'un drapeau de l'Ukraine sur les écrans géants du stade de San Siro.

Les mots forts de la légende Blokhine pour un cessez-le-feu

Ancienne star de l'équipe d'URSS dans les années 70 et 80 et véritable dieu vivant au Dynamo Kiev, Oleg Blokhine a pris la parole sur l'invasion russe en Ukraine via un message publié sur le site de la Fédération ukrainienne de football. L'ancien ailier, né à Kiev, a tout simplement comparé la situation actuelle à la Seconde guerre mondiale qui a ravaégé son pays pendant près de six ans.

"Moi, Oleg Blokhin, j'appelle tous ceux dont cela dépend, en premier lieu le commandement militaire de la Russie et de la Biélorussie, à cesser immédiatement de bombarder les villes d'Ukraine et à retirer leurs troupes, a écrit l'ancien footballeur et sélectionneur de l'Ukraine. Vous êtes en guerre non seulement avec les soldats ukrainiens, mais aussi avec la population civile. C'est inadmissible ! C'est un crime !"

Et le lauréat du Ballon d'or 1975 d'enchaîner: "Les fédérations mondiales de football et de sport ont condamné vos actions, retirant les équipes nationales de Russie et de Biélorussie de la participation aux tournois internationaux. Vous fermez le patrimoine mondial. Vous fermez le monde aux Russes et aux Biélorusses. Reprenez vos esprits ! Retirez les troupes ! Arrêtez cette guerre ! Je prie pour notre Ukraine !"

Chelsea: Roman Abramovitch pourrait vendre le club cette semaine

Après sa mise en retrait des Blues ces derniers jours, laissant la gestion aux administrateurs de la fondation du club, un nouveau pas pourrait être franchi puisque Abramovitch pourrait se résoudre à vendre Chelsea rapporte The Telegraph. Trois offres de rachat devraient arriver sur son bureau dans la semaine, et celles-ci pourraient conduire le milliardaire de 55 ans à considérer pour la première fois une cession.

Les sanctions économiques à l'encontre de la Russie et qui viseraient également le propriétaire des Blues - dont les avoirs pourraient être gelés et saisis - pourraient en effet jouer un rôle déterminant rapporte le quotidien.

WTA: Elina Svitolina, victorieuse de son premier tour à Monterrey, reverse ses gains à l'armée ukrainienne

L'Ukrainienne Elina Svitolina a battu mardi la Russe Anastasia Potapova au tournoi de tennis WTA de Monterrey, au Mexique.

"Toutes les primes que je gagne ici iront à l'armée, alors merci pour le soutien", a-t-elle déclaré sous les applaudissements du public, après sa facile victoire (6-1, 6-2) contre la jeune Russe de 20 ans, 81e mondiale.

WTA: l'Ukrainienne Yastremska passe le premier tour à Lyon après un match héroïque

La joueuse de tennis ukrainienne Dayana Yastremska a terminé en larmes son match du premier tour du tournoi de tennis de Lyon ce mardi après avoir dominé en trois heures et cinq minutes la Roumaine Ana Bogdan 3-6, 7-6, 7-6, en sauvant deux balles de match.

Bénéficiaire d'une invitation deux jours avant l'invasion de l'Ukraine par l'armée russe, Yastremska, âgée de 21 ans seulement, ancienne 21e mondiale et actuellement 140e, a fini la partie en larmes et à genoux, prise par l'émotion sous les applaudissements du public lyonnais.

Yastremska a su surmonter l'émotion en se montrant très forte mentalement dans les moments clés de la partie. "Dans ces instants, j'ai réalisé que ce n'était rien en comparaison à ce qu'il se passe ou les moments vécus pour venir jusqu'ici et que ce n'était vraiment pas important", a-t-elle dit, après son témoignage bouleversant de lundi.

Cyclisme: exclusion des équipes russes, dont Gazprom/RusVelo

Les équipes russes et bélarusses ont été exclues des épreuves cyclistes, a annoncé mardi la fédération internationale (UCI), qui a notamment retiré son statut UCI à l'équipe professionnelle Gazprom/RusVelo.

"Les équipes nationales et/ou sélections nationales russes et bélarusses ne sont pas autorisées à participer, avec effet immédiat, à toutes épreuves du Calendrier International UCI" et le statut d'équipe UCI, indispensable pour participer aux épreuves, a été retiré à six équipes professionnelles dont Gazprom/RusVelo, selon le communiqué de l'organisation. Les coureurs russes ou bélarusses qui sont employés par des équipes d'autres pays pourront en revanche continuer de concourir.

La Fifpro annonce le décès de deux footballeurs ukrainiens

Le syndicat mondial des footballeurs annonce le décès de Vitalii Sapylo  (21 ans) et  Dmytro Martynenko (25 ans). "Nos pensées vont aux familles et aux amis des jeunes footballeurs ukrainiens Vitalii Sapylo Dmytro Martynenko, les premières disparitions pour le football dans cette guerre", écrit la Fifpro.

La Russie exclue de la Coupe Davis et de la Billie Jean King Cup

L'équipe de Russie de tennis a été exclue mardi de la Coupe Davis et de la Billie Jean Cup, deux compétitions dont elle est la tenante du titre, a annoncé la fédération internationale de tennis.

Cette suspension, qui s'applique aussi au Bélarus, a été prise "pour une période indéterminée", précise dans un communiqué l'ITF, qui suit la recommandation faite la veille par le Comité international olympique (CIO).

Les Russes et les Bélarusses pourront continuer de s'aligner dans les tournois organisés par l'ATP et la WTA, y compris ceux du Grand Chelem, ont annoncé ces organisations dans un communiqué conjoint. "Toutefois, jusqu'à nouvel ordre, ils ne participeront pas sous le drapeau de la Russie et du Bélarus", poursuit le communiqué

La fédération d'athlétisme bannit à son tour les sportifs russes de ses compétitions

Les Russes et les Bélarusses sont bannis de toutes les compétitions d'athlétisme "dans un avenir prévisible et avec effet immédiat", a annoncé ce mardi la fédération internationale World Athletics, qui suit ainsi la recommandation du Comité international olympique.

Aucun Russe ne pourra donc prendre part aux Mondiaux en salle de Belgrade du 18 au 20 mars, ni aux championnats du monde en plein air à Eugene (Oregon) en juillet prochain, précise World Athletics dans un communiqué.

Pas (encore ?) d'appel de la fédération russe de football auprès du TAS

Contacté par RMC Sport, le Tribunal arbitral du sport (TAS) indique n'avoir reçu aucun appel de la part de la Russie - pour le moment - après la décision de la FIFA et de l'UEFA de l'exclure de leurs compétitions. Et cela malgré le mécontentement exprimé par la fédération russe ce lundi soir.

"Nous nous réservons le droit de contester la décision de la Fifa et de l’UEFA, conformément au droit international du sport", expliquait cette dernière dans un communiqué véhément.

AP

L'UEFA envoie un million d'euros aux enfants ukrainiens

L'UEFA, par le biais de sa fondation pour l'enfance, a annoncé ce mardi qu'elle allait envoyer un million d'euros à des enfants ukrainiens. "Ces fonds financeront des initiatives d'associations membres de l'UEFA et d'organisations caritatives axées sur les droits et le bien-être des enfants", précise l'instance dirigée par Aleksander Ceferin dans son communiqué.

Le coup de gueule de Mykolenko contre l'équipe nationale russe

Sur Instagram, la latéral gauche ukrainien d'Everton Vitaliy Mykoloenko a posté un message très virulent à l'égard de la sélection russe qu'il accuse de ne pas prendre position en ce qui concerne la guerre entre la Russie et l'Ukraine:

"Pendant que vous s**** gardez le silence (en mentionnant le capitaine Artem Dzyuba) avec vos coéquipiers de l'équipe nationale, des civils pacifiques sont tués en Ukraine. Vous serez enfermés dans votre cachot pour le reste de votre vie et surtout la vie de vos enfants. Et j'en serai heureux. Vous ne serez jamais pardonnés."

Chelsea: Tuchel s'énerve après une question sur la guerre en Ukraine

Quelques jours après la défaite de Chelsea contre Liverpool en finale de League Cup puis à la veille d'un huitième de finale de FA Cup, les questions posées à Thomas Tuchel auraient dû uniquement toucher le football selon lui. Relancé par un journaliste britannique au sujet de la guerre en Ukraine, Roman Abramovich et les conséquences pour Chelsea propriété du Russe, le coach des Blues s’est emporté.

"Non, écoutez! Ecoutez, a coupé l’entraîneur allemand, passable énervé. Vous devez arrêter. Je ne suis pas un homme politique. Vous devez arrêter. Franchement, je ne peux que me répéter. Et je me sens même mal de me répéter car je n’ai jamais fait l’expérience de la guerre."

Et l'ex-entraîneur du PSG de poursuivre son coup de gueule: "Rien que le fait d’en parler je me sens mal parce que je suis quelqu’un de particulièrement privilégié. Je suis assis ici devant vous en paix. Je fais du mieux que je peux mais vous devez arrêter de me poser ces questions. Je n’ai pas les réponses à ces questions."

Andriy Voronin quitte le Dynamo Moscou

La valse des entraîneurs se poursuit en Russie, avec cette fois-ci le départ d'Andriy Voronin, l'entraîneur adjoint ukrainien du Dynamo Moscou. L’ancien attaquant ukrainien du Bayer Leverkusen et de Liverpool a résilié son contrat et affirme aujourd'hui qu'il "ne peut plus travailler dans le pays qui bombarde (sa) patrie."

L’entraîneur de 42 ans explique dans une interview pour le journal allemand Bild avoir rallié l’Allemagne avec sa famille : "Nous avons quitté Moscou avant que la ville ne soit complètement bloquée. Nous n'avons pas pu atterrir à Düsseldorf et nous sommes passés par Amsterdam. Mon père, ma belle-mère, ma femme et mes enfants sont ici maintenant."

L'entraîneur du Lokomotiv Moscou démissionne

L'entraîneur allemand du Lokomotiv Moscou, Markus Gisdol, a remis sa démission au club moscovite pour protester contre l'invasion russe de l'Ukraine, a-t-il annoncé mardi au quotidien Bild.

"Je ne peux pas exercer ma vocation dans un pays dont le dirigeant est responsable d'une guerre d'agression au coeur de l'Europe. Cela ne correspond pas à mes valeurs, c'est pourquoi j'ai démissionné avec effet immédiat de mon poste d'entraîneur du Lokomotiv Moscou", a déclaré Gisdol au journal allemand.

"Je ne peux pas être sur le terrain d'entraînement à Moscou, entraîner les joueurs, exiger du professionnalisme et, à quelques kilomètres de là, des ordres sont donnés qui causent de grandes souffrances à tout un peuple. C'est ma décision personnelle et j'en suis absolument convaincu", a-t-il ajouté.

La Fédération écossaise propose son aide à l'Ukraine avant les matchs de mars

Sur le plan sportif, l’Ukraine doit jouer au mois de mars deux rencontres pour les barrages de la Coupe du Monde 2022. La demi-finale contre l'Écosse se déroulera à Hampden Park, à Glasgow, le 24 mars. Si l’Ukraine se qualifie, la finale se disputera le 29 mars au pays de Galles ou en Autriche. Dans le cadre de la mobilisation générale, les hommes ukrainiens entre 18 et 60 ans ont l'interdiction de quitter le pays jusqu’à nouvel ordre.

La Fédération écossaise de football a essayé de prendre les devants. Elle a directement proposé son aide pour accueillir la préparation des équipes nationales de l’Ukraine juste avant les matchs du mois de mars sur son sol. "Nous restons en dialogue avec l'UEFA et la FIFA concernant nos barrages pour la Coupe du monde masculine et les éliminatoires de la Coupe du monde féminine, a indiqué la SFA dans un communiqué. Nous avons proposé de soutenir les préparatifs de nos collègues ukrainiens du mieux que nous pouvons dans ces circonstances incroyablement difficiles."

(NP)

Volley: les clubs et athlètes russes interdits de compétition

Comme le redoutait Jenia Grebennikov dans l'interview qu'il nous a accordée, la FIVB a écarté toutes les équipes russes des compétitions internationales dans lesquelles elles étaient engagées. Le Zénit Saint-Pétersbourg du libéro des Bleus voit donc son aventure en Ligue des champions s'arrêter dès les quarts de finale. La décision de la FIVB concerne également les athlètes bélarusses, à la fois en volley, en beach volley et même en snow volley.

Jeux paralympiques: les athlètes ukrainiens seront bien présents

Alors que l'Ukraine fait face à la tentative d'invasion russe depuis presque une semaine, les athlètes paralympiques seront bien présents à Pékin. Le comité paralympique ukrainien a annoncé que la délégation s'envolera "au complet" avec 20 athlètes et neuf guides, malgré les conditions très difficiles. Les athlètes ukrainiens avaient par ailleurs fait parvenir une lettre au CIO demandant de bannir la Russie de ces Jeux Paralympiques.

Adidas suspend son partenariat avec la Fédération russe de football

Le géant mondial de l'équipement sportif Adidas a annoncé mardi avoir suspendu son partenariat avec la Fédération russe de football en raison de l'invasion de l'Ukraine.

"Adidas suspend avec effet immédiat son partenariat avec la Fédération russe de football", a déclaré un porte-parole de l'entreprise, qui a réalisé en 2020 2,9% de son chiffre d'affaire dans la région Russie, Ukraine et CEI.

La joueuse de tennis russe Pavlyuchenkova en "désaccord" avec la guerre en Ukraine

La joueuse russe de tennis, Anastasia Pavlyuchenkova, a exprimé son "désaccord" avec la guerre que mène son pays en Ukraine et son impuissance à s'y opposer autrement que par sa prise de parole, sur Twitter mardi.

"Je joue au tennis depuis que je suis enfant. J'ai toujours représenté la Russie. C'est ma maison et mon pays. Mais désormais j'ai peur, tout comme mes amis et ma famille. Mais je n'ai pas peur de dire quelle est mon opinion. Je suis contre la guerre et la violence"

Tout en ajoutant: "Je ne suis pas une politicienne, ni une personnalité publique, je n'ai aucune expérience dans ces domaines. Je peux seulement exprimer mon désaccord publiquement avec ces décisions et en parler ouvertement."

Ecclestone soutient Vladimir Poutine

Après Alexander Povetkin, Vladimir Poutine a reçu une nouvelle marque de soutien de la part du monde du sport en la personne de Bernie Ecclestone, l'ancien patron de la F1. Très lié au président russe, l'homme d'affaires a pris sa défense sur les ondes de Times radio. "En tant que personne, je l'ai trouvé très direct et honorable. Il a fait exactement ce qu'il a dit qu'il allait faire, sans aucune discussion. (...) Je suppose que c'est aux personnes impliquées dans l'événement de décider. Comment peut-on juger de ce qui se passe aujourd'hui ? Peut-être y a-t-il des gens qui pensent que la Russie a fait ce qu'il fallait", explique celui qui a négocié l'arrivée de la Formule 1 à Sotchi en 2014.

"C'est un grand homme", Srna, directeur sportif du Shakhtar, remercie Ceferin après l'évacuation de ses joueurs

Darijo Srna, ancien international croate et aujourd'hui directeur sportif du Shakhtar Donetsk, a accordé un entretien au média slovène Delo où il raconte le rôle prépondérant d'Aleksander Ceferin dans l'évacuation des joueurs de son club. "J'ai appelé M. Čeferin et j'ai pleuré dans le téléphone, car je ne pouvais plus regarder les joueurs impuissants et leurs familles pleurant de désespoir. Les Brésiliens et les Italiens sont maintenant chez eux. Ce qu'il a fait pour des personnes sans défense et désespérées est la plus grande victoire d'Aleksander Čeferin, un grand homme", détaille l'ancien latéral du Shaktar, qui précise avoir passé "26 heures au téléphone" avec Ceferin.

Dans le même entretien, Srna revient sur les heures difficiles qu'il a vécues depuis le début de l'offensive russe en Ukraine et sur son désespoir avant que Ceferin ne lui vienne en aide. "Quand j'ai entendu la première sirène, j'ai eu l'impression que quelqu'un m'avait coupé les jambes et que mon cœur s'était arrêté, parce que j'étais automatiquement transporté 25, 30 ans en arrière, à la guerre sur notre sol. Nous étions une cinquantaine dans l'hôtel, tous des Brésiliens avec leurs familles, une équipe professionnelle italienne et trois Croates. A part les ambassades israélienne et portugaise, dont aucune ne proposait quelque chose de concret, nous faisions du surplace. Les joueurs étaient désespérés. Je ne savais pas quoi faire."

Les sanctions continuent de pleuvoir sur la Russie

Après le retrait du Mondial de volley à la Russie ce mardi matin, qui faisait suite, déjà, à la suspension du pays de Vladimir Poutine par World Rugby "jusqu’à nouvel ordre", ce sont les patineurs russes qui ont été exclus de toutes les compétitions, a-t-on appris en fin de matinée.

Les Russes ne seront donc pas présents lors des championnats du monde à Montpellier, du 23 au 26 mars.

Plus que jamais, la Russie est mise au ban des compétitions sportives.

Dynamo Kiev: Noa Nehar et Samba Diallo ont pu quitter l’Ukraine

Jeudi dernier, RMC Sport avait recueilli le témoignage glaçant de Noa Nehar, jeune joueur franco-algérien du Dynamo Kiev, qui avait été réveillé par les explosions des premiers assauts russes. Cloîtré chez lui avec son coéquipier sénégalais Samba Diallo, le joueur de 19 ans était depuis dans l’attente d’une solution pour quitter l’Ukraine.

Noa Nehar et Samba Diallo ont pu y parvenir cette nuit. Les deux joueurs ont quitté le pays en voiture en passant par la Pologne. Une fin heureuse après plusieurs jours compliqués pour sécuriser leur départ d’Ukraine, avec l’aide du gouvernement français.

Loïc Tanzi

Le Mondial de volley n’aura pas lieu en Russie

La Fédération internationale de volley (FIVB) n’a pas tardé à prendre les mesures qui s’imposaient suite au déclenchement d’une invasion de l’Ukraine par la Russie. Un conflit armé dont on ne connait pas l'issue. Solidaire des sanctions prises à l’égard du sport russe dans son ensemble, la FIVB a décidé de retirer à la Russie l’organisation du Mondial 2022: "Le conseil d'administration de la FIVB est arrivé à la conclusion qu'il serait impossible de préparer et d'organiser le championnat du monde en Russie en raison de la guerre en Ukraine", écrit-elle. Plusieurs fédérations avaient déjà annoncé leur intention de ne pas se rendre en Russie, mettant ainsi la pression sur la FIVB, sommée de réagir. "Ce sera sans moi", avait déclaré de son côté Earvin Ngapeth, l’un des meilleurs joueurs du monde. "Le(s) nouveau(x) pays hôte(s) sera(ont) annoncé(s) ultérieurement", indique la FIVB.

Rakitskiy, joueur ukrainien, a refusé de jouer avec le Zénith Saint-Pétersbourg

Peut-être un peu plus que les autres, Yaroslav Rakitskiy est affecté par la guerre qui fait rage en Ukraine. Le footballeur et international ukrainien, joueur du club russe du Zénith Saint-Pétersbourg, est au cœur d’une situation sportive particulière, partagé entre les deux pays belligérants. C’est pourquoi le défenseur aux 54 capes avec la Zbirna (4 buts) n’était pas présent sur la feuille de match lundi, lors de la victoire du Zénith face au Rubin Kazan (3-2), rencontre de la 19e journée du championnat local. Son directeur général, Alexander Medvedev, a assuré que Rakitskiy ne se sentait pas prêt physiquement, et a demandé à ne pas participer à la rencontre.

Rémy Cabella préfère attendre avant de retourner en Russie

Joueur du FC Krasnodar, Rémy Cabella a annoncé sur les réseaux sociaux qu'il décalait son retour en Russie à cause de la Guerre en Ukraine. Selon Blastingnews, l'ancien Montpelliérain devait rentrer ce dimanche pour retourner à l'entraînement mais a décidé de temporiser. "Je vais attendre encore un peu... j'attends le feu vert", a expliqué le Français sur Snapchat, qui a également été victime d'une tentative de piratage sur son numéro russe.

Everton: Usmanov, milliardaire proche du club, sanctionné par l'UE

Alisher Usmanov, l'influent investisseur d'Everton, a vu ses avoirs gelés par l'Union européenne en raison de ses "liens particulièrement étroits avec le président russe Vladimir Poutine", rapporte al presse anglo-saxonne.

Les sanctions annoncées lundi soir comprennent une "interdiction de mettre des fonds à disposition" et une interdiction de voyager dans l'UE. La décision du Conseil de l'UE intervient une semaine après que Margaret Hodge, ancienne députée travailliste, a déclaré à la Chambre des communes que les sanctions britanniques actuelles contre la Russie étaient "trop limitées".

Usmanov a vendu sa participation de 30 % dans le club d'Arsenal en 2018, mais n'a pas officialisé ses récents investissements à Goodison Park par une quelconque participation au capital du club. Le milliardaire russe, qui entretient des liens étroits avec le propriétaire Farhad Moshiri, sponsorise le complexe d'entraînement Finch Farm du club pour un montant de 6 millions de livres. MegaFon, une société dont Usmanov est l'actionnaire majoritaire, sponsorise les femmes d'Everton.

Russie et Bélarus suspendus par World Rugby "jusqu'à nouvel ordre"

La Russie et le Bélarus ont été suspendus mardi de toute participation au rugby international "jusqu'à nouvel ordre", a indiqué dans un communiqué l'instance dirigeante mondiale World Rugby, des sanctions "complètes et immédiates" après l'invasion de l'Ukraine.

L'adhésion de la Russie à World Rugby a également été suspendue sans limitation dans le temps, ce qui entraîne la fin des minces espoirs russes de qualification à la Coupe du monde de rugby, qui se disputera l'année prochaine en France.

>> Plus d'infos par ici

La fédé européenne de handball sanctionne elle aussi les équipes russes et biélorusses

La Fédération européenne de handball a annoncé ce lundi soir la suspension des clubs et sélections de Russie et de Biélorussie de toutes les compétitions internationales sous son giron. Après le football, le basket, ou le hockey, voilà donc les équipes russes un peu plus isolées...

Tennis: l'histoire déchirante des deux soeurs Yastremska d'Odessa à Lyon

Dayana Yastremska, 128e joueuse mondiale en double, et sa jeune soeur Ivanna, 15 ans, ont raconté ce lundi leur fuite d'Ukraine pour se mettre en sécurité et participer au tournoi WTA de Lyon, où elles ont perdu au premier tour. Un témoignage bouleversant.

La nuit du 23, tout était si bien, si calme. On était prêts à quitter Odessa puis en début de matinée tout le monde s’est réveillé à cause des bombes et des explosions, a raconté Dayana Yastremska ce lundi face à la presse. On ne réalisait pas ce qu’il se passait. Mon père nous a dit que c’était des bombes pas très loin d’Odessa. Je me demandais si c’était un film ou la réalité. Qu’est-ce qui se passait? Et ensuite j’ai vu les informations qui disaient que la guerre avait commencé. J’étais sous le choc car je devais partir dans la soirée mais on ne savait pas quoi faire parce tous les vols étaient annulés. On ne savait pas quoi faire."

Le Spartak obéit mais regrette son exclusion de la Ligue Europa

Dernier club russe encore engagé lors d'une compétition européenne cette saison, le Spartak Moscou a été exclu de la Ligue Europa par l'UEFA. De fait, Leipzig est directement qualifié pour les quarts de finale.

"La récente décision prise par l'UEFA et la FIFA, bien qu'attendue, est extrêmement bouleversante, a indiqué le club moscovite dans un communiqué officiel. Malheureusement, les efforts déployés par notre club en Ligue Europa ont été anéantis pour des raisons qui dépassent largement le domaine du sport."

Et le club moscovite appartenant à un oligarque très proche de Vladimir Poutine de préciser sa vision loin de la politique du sport.

"Le Spartak compte des millions de fans non seulement en Russie, mais partout dans le monde. Nos succès et nos échecs rassemblent des personnes de dizaines de pays différents. Nous pensons que le sport, même dans les moments les plus difficiles, doit viser à construire des ponts, et non à les brûler, a encore estimé le club aux dix titres de champion de Russie. Nous sommes obligés d'obéir à une décision avec laquelle nous ne sommes pas d'accord."

La fédé internationale de hockey suspend toutes les équipes russes et biélorusses

A l'image de ce qu'ont fait la Fifa et l'UEFA dans le football, la fédération internationale de hockey a elle aussi décidé d'exclure toutes les équipes russes et biélorusses (clubs et sélections) de ses compétitions jusqu'à nouvel ordre, explique-t-elle dans un communiqué.

La NHL durcit le ton contre la Russie

La puissante NHL, ligue nord-américaine de hockey sur glace, a condamné ce lundi soir "l'invasion de l'Ukraine" et annonce stopper tout "business" avec la Russie. La ligue se dit par ailleurs "préoccupée" quant à ses joueurs russes.

Monaco: pourquoi les présidents russes des clubs de foot et de basket ne sont pas visés par les sanctions

"Conformément à ses engagements internationaux, la Principauté a adopté et mis en oeuvre, sans délai, des procédures de gel de fonds et de sanctions économiques identiques à celles prises par la plupart des Etats européens", annonce dans son communiqué le Palais de Monaco ce lundi. 362 individus russes et biélorusses ainsi qu'une dizaine de sociétés sont visés par les mesures de l'UE, mais pas Dmitri Rybolovlev ou Alexei Fedorichev, les présidents des clubs de football et de basket de l'AS Monaco. RMC Sport vous explique pourquoi par ici.

"C'était la décision à prendre", Le Graët se félicite de l'exclusion de la Russie

Noël Le Graet a suivi de près les discussions entre l'UEFA et Fifa, qui ont amené à la suspension des clubs et de la sélection russes de toutes compétitions (dont la Coupe du Monde 2022 au Qatar). Après un échange téléphonique avec le patron de la Fifa Gianni Infantino, le président de la Fédération française de football confie à RMC sport: "C’était la décision à prendre. La Coupe du Monde aura lieu mais sans la Russie. C’est allé trop loin. Les sanctions économiques, c’est bien, mais ce n’est pas suffisant. Il faut marquer le coup. L’UEFA et la Fifa ont montré leur unité sur ce dossier".

LB

Exclue par la Fifa et l'UEFA, la Fédération russe dénonce une mesure "discriminatoire"

Dans un communiqué publié ce lundi soir, la Fédération russe de football a réagi à la sanction de la Fifa et de l'UEFA.

"L'Union russe de football est catégoriquement en désaccord avec la décision de la FIFA et de l'UEFA de suspendre toutes les équipes russes de participer aux matches internationaux pour une durée indéterminée, explique-t-elle. Nous pensons que cette décision est contraire aux normes et principes de la compétition internationale, ainsi qu'à l'esprit du sport. Elle a un caractère discriminatoire évident et nuit à un grand nombre d'athlètes, d'entraîneurs, d'employés de clubs et d'équipes nationales et, surtout, à des millions de supporters russes et étrangers, dont les organisations sportives internationales doivent protéger les intérêts en premier lieu."

Et d'ajouter: "De telles actions divisent la communauté sportive mondiale, qui a toujours adhéré aux principes d'égalité, de respect mutuel et d'indépendance vis-à-vis de la politique. Nous nous réservons le droit de contester la décision de la FIFA et de l'UEFA conformément au droit international du sport."

Tennis: Elina Monfils se retire du tournoi de Monterrey parce qu'elle devait affronter une Russe

La tenniswoman ukrainienne Elina Monfils, ou Elina Svitolina de son nom de jeune fille, annonce qu'elle ne participera pas au premier tour du tournoi de Monterrey (Mexique) où elle devait affronter mardi la Russe Anastasia Potapova.

La 15e joueuse mondiale refuse de jouer contre des athlètes russes ou biélorusses tant que ces derniers ne concourront pas sous bannière neutre.

L'UEFA rompt son partenariat avec Gazprom

En parallèle à l'exclusion de la Russie de toutes les compétitions, l'UEFA a aussi annoncé la rupture de son partenariat avec la société russe Gazprom, l'un de ses principaux sponsors qui lui versait environ 40 millions d'euros par an.

La Russie exclue de la Coupe du monde 2022 !

C’est officiel, la Russie ne participera pas à la prochaine Coupe du monde de football au Qatar. Après avoir annoncé dans un premier temps la délocalisation des matchs de la « Sbornaïa » en terrain neutre, la Fifa a finalement décidé ce lundi d’exclure la Russie, qui devait prochainement participer aux barrages du Mondial, d’abord avec une demi-finale contre la Pologne, puis une éventuelle finale contre la Suède ou la Tchéquie.

Pour être exact, l'équipe nationale russe et tous les clubs russes sont exclus de toutes les compétitions de la Fifa mais aussi de l'UEFA, jusqu'à nouvel ordre.

La sélection féminine russe ne pourra donc pas jouer l'Euro en Angleterre, en juillet. Le Spartak Moscou, dernier club russe engagé en Coupe d'Europe cette saison, est lui aussi exclu.

"Le football est pleinement uni avec toutes les personnes touchées en Ukraine, expliquent les deux instances. Les deux présidents espèrent que la situation en Ukraine s'améliorera sensiblement et rapidement afin que le football puisse à nouveau être un vecteur d'unité et de paix entre les peuples."

Basket: l'Euroleague suspend toutes les équipes russses

L'Euroleague a annoncé ce lundi la suspension de toutes les équipes russes de la compétition (CSKA Moscou, Kazan, Zenith Saint-Pétersbourg). Cette décision vaut aussi pour le Lokomotiv Kuban Krasnodar, qui évolue en Eurocup.

"Si la situation n'évolue pas de manière favorable, tous les matchs de saison régulière contre les équipes russes seront annulés pour reconfigurer le classement des ligues."

L'entraîneur du Sheriff Tiraspol aurait lui aussi pris les armes

En septembre dernier, l'entraîneur ukrainien Yuriy Vernydub faisait sensation en battant le Real Madrid en Ligue des champions avec le modeste club moldave du Sheriff Tiraspol. Aujourd'hui, c'est une autre bataille que mène le technicien. Selon plusieurs sources locales, Vernydub est rentré en Ukraine pour lutter contre l'invasion russe. Sur une photo qui circule depuis plusieurs heures, on le voit vêtu d'une tenue militaire, et entouré de deux hommes.

Coupe du monde 2022: la Fifa "en discussions avancées" pour exclure la Russie

La Fifa étudie sérieusement la possibilité d'exclure la Russie de la Coupe du monde 2022, en raison de ses opérations militaires menées en Ukraine. Selon l'AFP, l'instance internationale serait même en "discussions avancées" pour empêcher l'équipe de Valeri Karpine de participer au prochain Mondial, qui aura lieu du 21 novembre au 18 décembre au Qatar.

Le CIO hausse le ton avec les athlètes russes et biélorusses

A quatre jours du coup d'envoi des Jeux paralympiques vendredi à Pékin, la commission exécutive du Comité international olympique a demandé "instamment à toutes les Fédérations Internationales de sports de déplacer ou d’annuler leurs manifestations sportives actuellement prévues en Russie ou au Bélarus, indique un communiqué. Elles devraient tenir compte de la violation de la Trêve olympique par les gouvernements russe et bélarussien et placer la sûreté et la sécurité des athlètes au premier rang de leurs priorités. Le CIO lui-même n’a aucune manifestation prévue en Russie ou au Bélarus."

Tennis : "Stop à la guerre", le cri d’alarme de la Russe Anastasia Pavlyuchenkova

La joueuse de tennis russe Anastasia Pavlyuchenkova (30 ans) a posté un message contre la guerre lundi sur les réseaux sociaux : "Je joue au tennis depuis que je suis enfant. J’ai représenté la Russie toute ma vie. C’est ma maison, mon pays. Mais aujourd’hui, j’ai peur comme mes amis et ma famille. Je n’ai pas peur pour ma situation. Je suis contre la guerre et la violence", a écrit la 14eme joueuse mondiale. Les ambitions personnelles ou les motivations politiques ne peuvent pas justifier la violence." Pavlyuchenkova affiche son "désaccord" avec les décisions qui sont prises. "Stop la violence, stop à la guerre", conclut-elle.

Football: l'Irlande exclut toute rencontre face à la Russie jusqu'à nouvel ordre

La Fédération de football irlandaise annonce son soutien total à l'Ukraine. "Aucune équipe irlandaise ne jouera contre la Russie à quelque niveau que ce soit et jusqu'à nouvel ordre", annonce FAIreland. L'AVIVA Stadium sera illuminé en jaune et bleu, les couleurs de l'Ukraine, ce soir à 19h en signe de solidarité.

La Russie exclue de l'Euro féminin ?

L'UEFA est sur le point de suspendre la Russie de toutes ses compétitions, en réaction à l'attaque russe contre l'Ukraine, selon une information lundi de l'agence allemande SID, filiale sportive de l'AFP. La première équipe touchée serait le Spartak Moscou qui devait jouer en mars son huitième de finale de Ligue Europa contre le RB Leipzig. Selon cette décision, la sélection féminine russe serait également exclue de l'Euro organisé en juillet en Grande-Bretagne. Elle doit jouer dans le groupe des Pays-Bas, de la Suède et de la Suisse. Selon SID, cette décision de suspendre la Russie est soutenue par plusieurs fédérations, dont les puissantes fédérations allemande (DFB) et anglaise (FA). "Je ne peux pas m'imaginer qu'il puisse y avoir des matches contre la Russie, ce n'est pas possible", a déclaré à SID Peter Peters, membre du conseil de la Fifa et candidat à la présidence de la DFB, qui appelle aussi la Fifa à prendre la même mesure.

Shakhtar Donetsk: Roberto De Zerbi est rentré en Italie

Dans une vidéo publiée par le Shakhtar Donetsk, Roberto De Zerbi, le coach de l'équipe ukrainienne, assure "qu'il est bien rentré à la maison auprès de sa famille" mais il explique qu'il ne pourra pas être aussi heureux "tant que l'Ukraine ne sera pas libre comme nous". Il a tenu à faire passer un message pour "arrêter la guerre" en ayant une pensée pour les Ukrainiens: "Gloire à l'Ukraine !"

Ligue Europa: vers une exclusion du Spartak Moscou, Leipzig en quarts

Selon Bild et Sky, l’UEFA va exclure le club russe du Spartak Moscou de la Ligue Europa. Le club moscovite doit affronter les Allemands du RB Leipzig en huitièmes de finale (match aller le 10 mars et retour le 17). Les médias allemands ajoutent que le club de Christopher Nkunku sera qualifié pour les quarts de finale. L'instance européenne n'a pas encore fait de communication officielle.

>> L'article est à lire par ici

Le monde du judo lâche Poutine

Suspendu dimanche de son statut de président honoraire et ambassadeur de la fédération internationale de judo, Vladimir Poutine a été déchu de son statut par l'Union européenne de judo (UEJ) : "A la lumière du conflit armé en cours en Ukraine, l'Union européenne de Judo annonce le retrait du statut de M. Vladimir Poutine en tant que président honoraire de l'UEJ", écrit l'instance dans un communiqué disponible sur son site. Président de l’Union européenne de judo et vice-président de la fédération russe, Sergey Soloveychik a démissionné de son mandat de l’UEJ le week-end dernier.

L'ancien boxeur russe Povetkin défend l'invasion russe et veut "combattre le nazisme"

L'ancien boxeur Alexander Povetkin prend position en faveur de la Russie dans le conflit qui oppose son pays à l'Ukraine. Dans un post publié sur les réseaux sociaux, où il apparaît avec un drapeau russe en arrière-plan, il a tenu un discours sans équivoque.

"Nous nous sommes battus pour la vérité pendant toutes ces années, alors que les Slaves étaient exterminés dans le Donbass. C'est pour cette raison que j'ai décidé de défendre les gens ordinaires, de combattre le nazisme qui nous parasite. Chaque guerre a une fin. Espérons que celle-ci se terminera aussi dans les jours à venir."

Alexander Povetkin a notamment été champion olympique en 2004 à Athènes en super-lourds.

Capture d'écran Instagram
Capture d'écran Instagram © Instagram

C'est officiel, Schalke lâche Gazprom, son principal sponsor

Décision aussi forte que symbolique pour le club de D2 allemande de Schalke 04. La formation de Gelsenkirchen a officialisé lundi la rupture du contrat avec la firme russe de Gazprom, son principal partenaire. Schalke se dit confiant pour trouver un nouveau sponsor.

Barrages du Mondial 2022 : "Déçue" par la décision de la Fifa, la Suède maintient aussi la pression

Dans un communiqué posté lundi, la Fédération suédoise de football réagit à la décision de la Fifa de maintenir les barrages de la Coupe du monde face à la Russie, un adversaire potentiel, sous terrain et bannière neutre. "La SvFF est déçue de la décision de la Fifa mais est déterminée à continuer de travailler avec d’autres fédérations pour annuler les matchs de la Russie des prochains barrages de la Coupe du monde." Comme la Pologne, 1er adversaire des Russes, et la République tchèque, la Fédé suédoise insiste aussi sur le fait que la Suède ne jouera "aucun match face à la Russie en raison de l’invasion illégale et profondément injuste de l’Ukraine. Une attitude partagée entre autres par les Fédération tchèques et polonaise de football", ajoute la SVFF qui dit "poursuivre le dialogue avec la Fifa."

Lomachenko, Usyk, Amosov... les sportifs ukrainiens prennent les armes

Les sportifs ukrainiens se mobilisent dans le conflit avec la Russie. Après l'ancien joueur de tennis, Sergei Stakhovsky et les frères Klitschko, plusieurs spécialistes de sports de combat ont annoncé rejoindre les rangs de l'armée ukrainienne.

Et pas des moindres. Le champion du monde de boxe des poids lourds, Olexandr Usyk a regagé son pays natal pour s'engager dans une unité locale, tout comme Vasil Lomachenko, ancien champion du monde de boxe des légers. Champion du monde welter au Bellator, en MMA, Yaroslav Amosov, a lui aussi pris les armes.

Vasyl Lomachenko rejoint l'armée ukrainienne pour défendre son pays

Vasyl Lomachenko, boxeur ukrainien, champion du monde poids plumes WBO, super-plumes WBO, poids légers WBA, WBO et WBC, a annoncé qu'il rejoignait un bataillon de défense pour défendre son pays face à l'invasion russe. Le boxeur de 34 ans a posté une photo de lui portant un habit militaire et une arme.

Des athlètes ukrainiens publient une lettre ouverte pour demander la suspension des Russes et des Biélorusses

Justin Wadswoth, Hayley Wickenheiser, Andrea Proske et Jannifer Casson ont signé une lettre ouverte à destination de Thomas Bach et Andrew Parsons, présidents du Comité International Olympique et Paralympique afin de "suspendre les comités olympiques et paralympiques russes et biélorusses" et "banir tous les athlètes, y compris pour les Jeux paralympiques de Pékin."

Les athlètes ukrainiens plaident pour que le CIO et le CIP "se joignent à la communauté internationale afin de sanctionner la Russie et le Belarus."

Klopp "ne comprend pas comment un adulte peut mettre le monde entier dans une telle situation"

Tout juste vainqueur de la League Cup avec Liverpool à l'issue d'une séance de tirs au but sensationnelle dimanche à Wembley (0-0, 11 tab à 10), Jurgen Klopp a réagi à la situation en Ukraine quelques minutes après le coup de sifflet final.

Interrogé par le média suédois Viaplay Fotball, le manager allemand a expliqué "ne pas comprendre comment un adulte peut mettre le monde entier dans une telle situation", avant d'ajouter : "je connais tellement d'Ukrainiens et de Russes, il ne s'agit évidemment pas du peuple, c'est la guerre d'un très mauvais homme."

Les administrateurs de la Fondation Chelsea n'auraient pas encore accepté l'offre d'Abramovitch

Après l'annonce de la mise en retrait du propriétaire russe de Chelsea, Roman Abramovitch, et un communiqué laconique publié sur le site des Blues, le Daily Mail et la BBC annoncent ce lundi que la gestion du club par les administrateurs de la fondation n'a pas encore été validée. Certains d'entre eux pourraient même refuser l'offre, exigeant notamment des détails supplémentaires et s'interrogeant sur leur rôle d'administrateur d'une association caritative et la compatibilité avec la gestion d'un club.

RMC Sport