RMC Sport

Tennis: Bartoli voit Nadal partir à la retraite après Roland-Garros

Marion Bartoli a livré mercredi son ressenti sur la fin de carrière de Rafael Nadal après son élimination prématurée lors de l'Open d'Australie. Dans le Super Moscato Show sur RMC, l'ancienne joueuse voit l'Espagnol annoncer sa retraite en cas de victoire à Roland-Garros en juin prochain.

A bientôt 36 ans et désormais papa d’un petit garçon, Rafael Nadal pourrait bientôt décider de commencer un autre chapitre de sa vie. Rattrapé par les pépins physiques et éliminé dès le deuxième tour de l’Open d’Australie par Mackenzie McDonald en trois manches (4-6, 4-6, 5-7), l’Espagnol semble petit à petit se rapprocher de la retraite. Mais si le principal intéressé se refuse encore à acter la fin de sa carrière sur le circuit ATP, Marion Bartoli le verrait bien disputer Roland-Garros afin d’y glaner un quinzième sacre en juin prochain.

"Il n’est pas dans le déni mais je pense qu’il s’est fixé un objectif, celui d’aller gagner un dernier Roland-Garros, a lancé la consultante RMC Sport ce mercredi dans l’émission le Super Moscato Show. […] Le Roland-Garros qu’il gagne l’année dernière en 2022, personne ne pensait qu’il allait le gagner. On nous disait qu’il arrivait à peine à marcher et que c’était catastrophique au niveau de son pied."

>> L'Open d'Australie en direct

Le souvenir ému du sacre en 2022

En marge de l’Open d’Australie, Alexander Zverev a lui aussi suggéré que Rafael Nadal stopperait sa carrière après le Grand Chelem parisien. Mais le Taureau de Manacor a repris de volée l’Allemand en rappelant qu’il resterait seul maître de son calendrier et de sa carrière. L’occasion de rêver d’un nouveau duel épique entre les deux joueurs sur l’ocre de Roland-Garros.

"Le match qu’il fait contre Zverev est d’une intensité comme je n’en ai jamais vu. J’étais sur le bord du terrain pour le commenter et il n’y avait que des droite-gauche. Je crois qu’on était à peine à la fin du troisième ou deuxième set quand l’Allemand se blesse, a encore raconté la joueuse titrée à Wimbledon en 2013. On avait déjà trois heures de match d’une intensité monumentale. Il est allé la chercher au courage et à la volonté. Je pense qu’il s’est fixé ce dernier objectif et tant Roland-Garros ne sera pas passé, il ne passera pas à autre chose."

Bartoli: "Je pense qu’il va se fixer cette dernière échéance"

Marion Bartoli en est certaine, Rafael Nadal se connaît parfaitement et sait préparer la saison sur terre battue comme personne. Dans une forme de baroud d’honneur, le membre de la Dream Team RMC Sport le voit tout tenter pour glaner un quinzième titre à Paris.

"Même si cela va casser de partout, même si cela sera difficile, sur cette surface il a la recette et la formule magique pour arriver à être prêt. Tu ne gagnes pas quatorze fois Roland-Garros sans savoir comment être prêt. Je pense qu’il va se fixer cette dernière échéance. Et si vraiment il voit que cela ne marche pas, il pourra effectivement commencer à envisager le reste…Quel match il va vouloir jouer en dernier, dans quel endroit il voudra jouer en dernier et organiser un peu sa retraite comme Roger Federer avec une sorte de jubilé."

Bartoli voit Nadal raccrocher avec un titre à Paris

Vainqueur de l’édition 2022 après notamment un quart de finale fantastique contre Novak Djokovic, Rafael Nadal a bien failli arrêter après la finale. Voilà en tout cas le sentiment de Marion Bartoli qui a dévoilé certaines coulisses du tournoi parisien ce mercredi sur RMC. Mais l’ancienne joueuse tricolore en est presque certaine: si Rafa gagne à Roland-Garros le 11 juin prochain, soit huit jours après ses 37 ans, il stoppera sa carrière.

"Une retraite après un titre à Roland-Garros? Là, effectivement, je pense qu’il le fera. Dans les coulisses de Roland-Garros en 2022, avec la Fédération et les gens qui le côtoient depuis des années, on a avait ce sentiment-là, a finalement expliqué la dernière lauréate française d’un Majeur. On se disait que son équipe allait peut-être venir nous voir en disant que la finale serait son dernier match afin que l’on organise quelque chose. Franchement, dans les coulisses on avait ce sentiment-là. Et finalement ce n’est pas arrivé et il a continué la saison. Cela aurait été la fin absolument parfaite après Roland-Garros."

Jean-Guy Lebreton avec RMC