RMC Sport

US Open : Pouille est-il vraiment en avance sur les autres mousquetaires au même âge ?

-

- - AFP

Lucas Pouille, tombeur la nuit dernière de Rafael Nadal en huitièmes de finale de l’US Open, a changé de dimension ces derniers mois. Pour certains, le Nordiste est même en avance sur ses compatriotes au même âge. Mais qu’en est-il réellement ?

« Lucas Pouille est plus fort que nous au même âge ». Une sortie signée Gaël Monfils avant même le succès du Nordiste cette nuit contre Rafael Nadal en huitième de finale de l’US Open. Pas forcément choquant au regard de son ascension fulgurante cette saison à l’âge de 22 ans.

A lire aussi >> Pouille réalise l'exploit face à Nadal (et rejoint Monfils)

A lire aussi >> Pouille : "C'était juste incroyable"

Sur le CV du 25e mondial : une finale à l’ATP 250 de Bucarest, une demi-finale de Masters 1000 à Rome, un quart à Wimbledon, une victoire en Coupe Davis et de nouveau un quart (au moins) à Flushing Meadows. Tout cela seulement entre avril et septembre. Mais où en étaient ses compères au même âge ?

A lire aussi >> Coupe Davis : Mahut croise les doigts

Ils étaient moins forts

C’est une certitude, Gilles Simon, âgé de 22 ans en décembre 2006 ne pouvait pas se prévaloir de tels résultats. A cette époque, le Niçois pointe au 45e rang mondial. Il vient toutefois d’accéder à la finale à Valence (Espagne) et va remporter en février suivant le tournoi ATP de Marseille en dominant Marcos Baghdatis. Son meilleur résultat en Grand Chelem est alors un troisième tour en Australie (2006).

A lire aussi >> Gilles Simon, il y a comme un malaise

Même constat pour Jo-Wilfried Tsonga. Le Manceau, âgé de 22 ans en avril 2007 termine l’année 43e mondial. Au compteur pas la moindre finale ATP. Mais il est en pleine progression et après un huitième à Wimbledon (2007), Tsonga va rapidement rallier la finale à Melbourne (2008).

US Open : Ce sera Djokovic pour Tsonga

Ils étaient plus forts

A l’inverse, Gaël Monfils, auteur de la fameuse déclaration, avait déjà un CV bien rempli. A la fin de l’année 2008, le Parisien qui a fêté ses 22 ans en septembre pointe déjà au 14e rang mondial, notamment grâce à une demi-finale à Roland-Garros. Dès 2005, il a remporté un premier titre ATP à Sopot (Pologne), avant d’atteindre l’année suivante les demies du Masters 1000 de Rome et de dominer un temps la hiérarchie du tennis français.

A lire aussi >> Gaëtan Olivier, l'arme secrète de Gaël Monfils

Richard Gasquet a connu des débuts tout aussi fracassants. En juillet 2007, le Biterrois atteint le meilleur classement de sa carrière (7e), alors qu’il vient tout juste de célébrer son 21e anniversaire et de se hisser en demi-finale à Wimbledon. A son palmarès, le « Mozart du tennis » compte déjà des succès ATP à Nottingham (2005 et 2006), Gstaad et Lyon (2006).

A lire aussi >> US Open : Trois Français en quarts, une première depuis 1927

dossier :

Rafael Nadal

JBi