RMC Sport

Brésil-Corée du Sud: la Seleçao de Neymar rejoint la Croatie en quarts grâce à un récital offensif

Le Brésil s’est facilement imposé contre la Corée du Sud (4-1) ce lundi en huitième de finale du Mondial 2022. De retour sur les terrains, Neymar a marqué lors d’une soirée où la Seleçao a envoyé un gros message à ses rivaux.

Sous le regard de leurs illustres aînés et légendes comme Ronaldo, Rivaldo, Cafu ou Roberto Carlos, les nouvelles stars brésiliennes ont signé ce lundi une grosse performance pour l’emporter contre la Corée du Sud (4-1) lors des huitièmes de finale de la Coupe du monde.

Très rapidement devant au score, la Seleçao a déroulé pour rejoindre les quarts et s’est même permis de régaler les supporters avec plusieurs coups d’éclat et des buts superbes.

>> Brésil-Corée du Sud (4-1)

Vinicius buteur, Neymar se rapproche du record de Pelé

Brillants d’abnégation face au Portugal pour arracher leur qualification, les Coréens ne sont jamais parvenus à faire trembler cette équipe brésilienne. Pire, la sélection asiatique a totalement déjoué et n’a presque pas existé du match. Muet depuis le début du tournoi, Vinicius Jr a ouvert son compteur but après seulement quelques minutes de jeu. Après un joli mouvement collectif, l’ailier du Real s’est retrouvé seul au second poteau, a ajusté sereinement, et a su tromper Seung-Gyu Kim (1-0, 7e).

Quelques instants plus tard, Richarlison s’est écroulé dans la surface sud-coréenne après un (léger) contact avec le défenseur. Dans son style si particulier, malgré le coup de bluff du gardien, Neymar a marqué son 76e but sous le maillot du Brésil en 123 matchs (2-0, 13e) La star auriverde du PSG ne se trouve plus qu’à une seule réalisation de Pelé (77 buts).

Le show Richarlison, Paqueta en forme

Très en forme depuis le début du Mondial avec un ciseau contre la Serbie et une grosse activité, Richarlison a encore sorti un petit numéro sur le troisième but de son équipe. Après plusieurs jongles de la tête, il a lancé Marquinhos dans la surface. Si le défenseur du PSG a préféré servir Thiago Silva, le taulier brésilien a offert un caviar à Richarlison à hauteur du point de penalty.

Libre de tout marquage, l’attaquant de Tottenham a conclu tranquillement (3-0, 29e). Au passage, le buteur s’est même risqué à faire danser Tite. Détendu par la large avance de ses joueurs, le sélectionneur s’est exécuté avec le sourire.

Au terme d’un nouveau mouvement collectif, Vinicius Jr a rappelé qu’il était lui aussi capable de signer des actions géniales balle au pied. Trouvé sur le côté gauche la surface, le virevoltant gamin de 22 ans a servi Lucas Paqueta d’une petite louche.

L’ancien milieu offensif de l’OL a marqué d’une belle volée croisée du droit (pas mal pour un gaucher) qui a fini sa course dans le petit filet opposé (4-0, 36e).

La Corée sauve l’honneur, Alisson a fini par s’incliner

Alisson Becker s’est démené comme un diable pour préserver sa cage inviolée. Le gardien de Liverpool et du Brésil s’est même fendu de plusieurs parades de très grande classe. Mais le portier de la Seleçao n’a rien pu faire sur une frappe somptueuse de Seung-Ho Paik.

Après un coup franc dégagé plein axe par la défense brésilienne, le milieu de 25 ans formé à la Masia a marqué un très joli but d’une demi-volée lointaine (4-1, 76e). Insuffisant pour espérer éliminer cette impressionnante équipe sud-américaine mais suffisant pour terminer ce huitième sur une note positive. Symbole d’un match rapidement plié par le Brésil, Tite s’est même permis de faire tourner en remplaçant Alisson Becker par Weverton, le troisième gardien âgé de presque 35 ans, pour les dix dernières minutes du match ce lundi.

La Croatie est prévenue, le Brésil c'est costaud

Malgré ce but anecdotique encaissé dans le dernier quart d'heure, le Brésil a fait une sacrée impression lors de son huitième face à la Corée du Sud. Un message fort adressé à la Croatie, quelques heures après le succès compliqué des Vatrenis contre le Japon (1-1, 3 tab à 1).

Aussi offensivement que défensivement, techniquement comme mentalement, ce Brésil version 2022 se trouve dans une forme remarquable avant son quart de finale. En bonus, les Brésiliens ont pu gérer leur fin de match et faire sortir les joueurs potentiellement fatigués ou fragiles. De leur côté, les Croates ont passé plus de 120 minutes sur le terrain pour rejoindre les quarts.

Jean-Guy Lebreton