RMC Sport

Equipe de France: avant Pogba et Kanté, ces autres forfaits de taille pour une Coupe du monde

L’avocate de Paul Pogba, Rafaela Pimenta, a confirmé lundi le forfait du milieu français pour la Coupe du monde 2022 au Qatar. A l’image du joueur de la Juventus, plusieurs internationaux tricolores pressentis pour disputer un Mondial ont vu leur rêve chez les Bleus se briser à quelques semaines de la compétition.

Rafaela Pimenta a mis fin au suspense à dix jours de la liste de Didier Deschamps. Opéré d’un genou début septembre, Paul Pogba est forfait pour la Coupe du monde disputée du 20 novembre au 18 décembre au Qatar. Champion du monde en 2018, le milieu de la Juventus ne pourra donc pas défendre son titre avec l’équipe de France.

Son absence constitue un coup dur tant "La Pioche" fait partie des cadres du vestiaire chez les Bleus. Et avec l’absence déjà confirmée de N’Golo Kanté, Didier Deschamps est donc privé de ses deux habituels titulaires au milieu de terrain. Au sélectionneur de trouver la bonne formule pour les suppléer, comme lui ou d'autres techniciens français ont dû faire par le passé.

>> Toutes les infos sur la Coupe du monde 2022

2018: un déchirement pour Payet et Koscielny

Désormais cantonné au banc de touche à l’Olympique de Marseille sous les ordres d’Igor Tudor, Dimitri Payet est passé tout près de jouer la Coupe du monde 2018. Auteur d’une belle saison avec l’OM, le milieu offensif a finalement dit adieu à son rêve lorsqu’il a rechuté aux ischio-jambiers lors de la finale de Ligue Europa perdue contre l’Atlético (0-3). Revenu trop vite de blessure, le Réunionnais avait quitté la pelouse du Parc OL en larmes après une trentaine de minutes. Nabil Fekir et Florian Thauvin s'étaient eux glissés dans la liste des 23.

Lui aussi attendu au Mondial en Russie, Laurent Koscielny figurait alors parmi les cadres indiscutables de Didier Deschamps en équipe de France. Et comme Dimitri Payet, le défenseur s’est blessé en Ligue Europa, au stade des demi-finales contre l’Atlético de Madrid avec Arsenal. Evacué sur civière sous les yeux de son entraîneur Arsène Wenger, le central a été victime d’une rupture d'un tendon d'Achille puis à regarder les Bleus dont son remplaçant Adil Rami triompher sans lui à Moscou. De quoi faire naître une vraie amertume chez lui.

2014: Ribéry et Mandanda frustrés, Grenier malchanceux

Quatre ans après le fiasco de Knysna, Franck Ribéry comptait bien prendre sa revanche lors du Mondial 2014 au Brésil. Mais l’ailier du Bayern et des Bleus n’a finalement pas voyagé en Amérique du Sud à cause d’une blessure. Pas plus que Steve Mandanda. Etincelant à Marseille mais blessé à une vertèbre cervicale lors de la dernière journée de L1, le gardien est finalement remplacé par Stéphane Ruffier.

Franck Ribéry, lui, a bien été présent dans la liste de Didier Deschamps. Celui qui est alors un cadre de l’équipe a même participé au premier match de préparation des Tricolores. Mais un problème lombaire l’a poussé à quitter la préparation des Bleus "la mort dans l'âme" et à laisser sa place à Rémy Cabella.

Le même jour que "Kaiser Franck", l’équipe de France a aussi perdu Clément Grenier. Doublure chez les Bleus, le milieu de l’OL a permis à Morgan Schneiderlin de disputé ses premières minutes en Bleu en marge de cette Coupe du monde. Le récupérateur y a même été titulaire lors du dernier de poule contre l’Equateur (0-0).

2010: Diarra victime d’un mauvais coup de sang

Bien installé chez les Bleus version Raymond Domenech, Lassana Diarra faisait partie des titulaires indiscutables en vue de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Logiquement sélectionné, le milieu du Real Madrid a malheureusement dû abandonner ses coéquipiers pendant la préparation.

Après avoir quitté le groupe tricolore pour des maux de ventre, Lassana Diarra a ensuite été contraint de déclarer forfait en raison d'une forme d'anémie sanguine, la drépanocytose. Retenu dans une liste à 23+1 pour pallier une éventuelle absence de William Gallas, Marc Planus a définitivement intégré le groupe tricolore après la blessure de Lassana Diarra… qui s’il a raté le Mondial a échappé au fiasco de l’équipe de France.

Jean-Guy Lebreton