RMC Sport

Mercato: comment Messi pourrait quitter le Barça grâce à la "clause FIFA"

Lionel Messi souhaite quitter Barcelone lors du mercato estival mais le club catalan refuse de le laisser partir gratuitement. A l’image de Neymar lors de sa brouille avec le PSG, l’Argentin pourrait s’en remettre à la FIFA pour forcer son départ. On vous explique comment.

Les envies de départ de Lionel Messi ont bouleversé la fin de l’été sur la planète foot. Si la crise économique liée au coronavirus promettait un mercato assez calme, l’Argentin a tout dynamité et se retrouve au cœur d’un conflit contractuel avec le Barça. 

Outre une éventuelle clause pour partir gratuitement pendant l’intersaison, le sextuple Ballon d’or pourrait s’appuyer sur le règlement de la FIFA pour obtenir gain de cause et quitter la Catalogne alors que son nom circule à Manchester City, à l’Inter Milan ou au PSG.

Un point de règlement étudié pour Neymar

Evoqué pendant plusieurs semaines par les médias catalans dans le cadre d’un éventuel retour de Neymar, le règlement de la FIFA risque cette fois de jouer en défaveur du club. Un article du "Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs de la FIFA" permettrait ainsi à Lionel Messi de choisir unilatéralement de mettre fin à son histoire d’amour avec le Barça. 

Si la juste cause sportive ne pourrait pas être invoquée devant la FIFA (moins de 10% de matchs joués lors de la saison écoulée), l’Argentin a la possibilité de lancer une rupture sans juste cause. Prolongé en 2017 et sous contrat jusqu’en 2021, Lionel Messi a donc déjà effectué la période protégée de deux années (trois ans pour les joueurs de moins de 28 ans) qui le lie au club barcelonais et pourrait choisir de s’en aller avec fracas lors du mercato estival.

Pas de sanction sportive mais une indemnité

En raison de la fin de la période protégée dans son contrat, Lionel Messi (et son futur club) ne s’exposerait à aucune sanction sportive de la part de la FIFA. Toutefois cette procédure se veut coûteuse et expose le footballeur à une lourde pénalité financière. 

Le calcul de l'indemnité se fait en fonction du droit en vigueur dans le pays concerné, en l'occurrence l‘Espagne, et d'autres données objectives. Le salaire du footballeur et la durée restante de son contrat rentreraient ainsi dans le calcul de cette somme compensatoire. Officiellement, le natif de Rosario devrait s’en acquitter mais sa nouvelle équipe serait autorisée à participer au paiement.

Barça veut 700M€, pas un centime de moins

Soutenu par la Liga, qui a officiellement pris position ce dimanche, le Barça affirme que Lionel Messi ne peut pas quitter le club sauf paiement de sa clause libératoire estimée à 700 millions d’euros. L’hypothèse de la "clause FIFA" pourrait ainsi faire diminuer la facture. 

Dans l’entourage du joueur de 33 ans, on affirme aussi qu’il aurait la possibilité partir gratuitement en raison d’un autre accord avec la direction blaugrana. L’Argentin a même exigé son départ via un "burofax" et a ensuite séché les tests médicaux et devrait manquer la reprise de l’entraînement avec l’équipe de Ronald Koeman.

>> La Ligue des champions est à retrouver sur RMC Sport

dossier :

Neymar

Jean-Guy Lebreton