RMC Sport

Coupe du monde 2022: une première historique lors des huitièmes de finale

La qualification du Japon pour les huitièmes de finale du Mondial 2022 disputé au Qatar permet pour la première fois de l’histoire de réunir des sélections issues de tous les continents à ce stade de la compétition.

Jamais la Coupe du monde n'aura aussi bien porté son nom. Il aura fallu attendre la 22e édition de l’histoire pour voir une équipe issue de chaque continent parvenir à se qualifier pour les huitièmes de finale du Mondial de football.

92 ans après la première édition, tous les continents de la planète sont représentés (hors Antarctique) lors de la phase des matchs à élimination directe pendant la compétition au Qatar. Une performance inédite rendue possible par plusieurs belles surprises pendant le premier tour.

>> Toutes les infos sur le Mondial au Qatar

Une très grosse perf' de l’Afrique

Absente des huitièmes en 2018, l’Afrique s’en sort beaucoup mieux cette année avec deux représentants déjà assurés de poursuivre l’aventure: le Sénégal et le Maroc. Une grosse performance puisque seules cinq sélections africaines disputent le tournoi à Doha. Ce n’est peut-être pas fini puisque le Cameroun et le Ghana pourraient aussi les rejoindre ce vendredi à l’issue de la troisième journée dans les groupe G et H.

Absente en 2014 et en 2006, l’Asie a encore réussi à placer une équipe en huitième de finale cette année. Comme en 2018, et cette frustrante élimination face à la Belgique, le Japon jouera crânement sa chance face à la Croatie. Bourreau de l’Allemagne il y a quatre ans, la Corée du Sud garde aussi l’espoir d’accompagner les Blue Samourais.

Quelques déceptions pour l’Europe

Avec 13 équipes engagées dans la Coupe du monde, le continent européen compte pour plus d’un tiers des participants au Qatar. Assez logiquement, l’Europe est parvenue à qualifier sept équipes (peut-être huit) pour les huitièmes de finale. Mais cela n’atténue pas les échecs constitués par les absences de certains cadors comme la Belgique et l’Allemagne, piteusement éliminés. Demi-finaliste du dernier Euro, le Danemark a lui aussi déçu en terminant dernier du groupe D.

Une contre-performance de la Danish Dynamite qui, par ricochet, a permis à l’Australie de se qualifier. Bien que footballistiquement situés en Asie pour les éliminatoires du Mondial, les Socceroos porteront haut les ambitions de l’Océanie lors des huitièmes de finale. Cela ferait presque oublier les absences de la sélection aussie au rendez-vous des huitièmes en 2010, 2014 et 2018.

Les Amériques font bonne figure

Le Costa Rica passé tout près d’un exploit retentissant face à l’Allemagne, les partenaires de Keylor Navas ne représenteront donc pas l’Amérique du Nord et centrale lors des huitièmes. Victorieuse de l’Iran (1-0), la Team USA chère au président Joe Biden aura cet honneur. Outre les Etats-Unis, adversaires des Pays-Bas lors du premier match des huitièmes de finale ce samedi, les Amériques peuvent aussi compter sur deux favoris à la victoire finale: l’Argentine et le Brésil.

Si l’Albiceleste s’est fait peur après sa défaite inaugurale contre l’Arabie saoudite (1-2), les partenaires de Lionel Messi se sont repris contre le Mexique (2-0) et la Pologne (2-0). Du côté du Brésil, hormis l’inquiétude autour de la cheville de Neymar, tout roule. L’Uruguay pourrait rejoindre ses deux voisins ce vendredi après son match contre le Ghana, de belles retrouvailles après le quart de finale en 2010, lors de la troisième journée du groupe H. Vivement 2026 pour la première Coupe du monde avec 48 équipes pour de nouvelles batailles intercontinentales.

Les qualifiés pour les huitièmes par continent

Afrique: Maroc et Sénégal (potentiellement Cameroun et/ou Ghana)

Amérique du Nord: Etats-Unis

Amérique du Sud: Argentine et Brésil (potentiellement Uruguay)

Asie: Japon (potentiellement Corée du Sud)

Europe: France, Angleterre, Croatie, Espagne, Pays-Bas, Pologne, Portugal (potentiellement Suisse ou Serbie)

Océanie: Australie.

Jean-Guy Lebreton