RMC Sport

Ballon d'or: les trois favoris Benzema, Lewandowski et Messi au scanner

Le Ballon d'or, c'est pour ce soir. La cérémonie de remise du trophée va se dérouler ce lundi au théâtre du Châtelet, à Paris. Parmi les 30 joueurs nommés, trois sont favoris pour soulever le trophée: Karim Benzema, Robert Lewandowski et Lionel Messi. Stats, forme du moment, titres... On fait le point sur leur année 2021.

Un septième Ballon d'or pour Lionel Messi? Un premier Français sacré depuis Zinedine Zidane en 1998? Ou la consécration pour Robert Lewandowski après deux années exceptionnelles? La cérémonie de remise du Ballon d'or, qui se déroule ce lundi au théâtre Châtelet à Paris, va mettre un terme à toutes les interrogations que la liste des 30 nommés dévoilé le 8 octobre dernier soulève depuis.

Ce jour-là, France Football annonçait les 30 noms comportant celui du successeur de Messi, vainqueur en 2019. L'année 2020, tronquée par la pandémie de Covid-19, n'avait pas désigné de vainqueur du trophée alors que celui-ci semblait promis à Lewandowski. Le Polonais fait encore partie des favoris, aux côtés de Benzema et de l'inusable Messi.

Sur les statistiques, avantage Lewandowski

Hormis Luka Modric en 2018, le Ballon d'or a exclusivement récompensé des attaquants ces 13 dernières années. Avec Benzema, Lewandowski et Messi, tous des joueurs offensifs, comme favoris de cette 65e édition, il est donc logique de se pencher sur leurs statistiques pour tenter d'évaluer le mieux placé pour soulever le trophée.

Sur cette année 2021, Robert Lewandowski se trouve (très) loin devant ses deux adversaires directs. Avec 64 buts inscrits et 12 passes décisives délivrées en 53 matchs toutes compétitions confondues - en club et en sélection - le Polonais a fait fort, encore mieux que son année 2020 exceptionnelle (44 matchs, 47 buts, 15 passes décisives).

Avec 1,2 but par match, Lewandowski n'a pas son pareil dans le monde. Pas même Karim Benzema, dans la forme de sa vie avec le Real Madrid en 2021. Jamais le Français n'a semblé aussi proche de soulever le Ballon d'or, et son année civile à 43 buts et 14 passes décisives en 58 matchs en dit long sur la capacité de KB9 à peser sur le jeu de son équipe.

Benzema a ainsi inscrit 47% des buts du Real en 2021 (42 sur 89) et est impliqué (passes décisives comprises) sur 62% des buts du club madrilène cette saison. Davantage que Lewandowski, auteur de 42% des buts du Bayern cette année (64 sur 149) et décisif sur 51% d'entre eux. Dans la catégorie des statistiques, Lionel Messi se rapproche de Benzema, avec 41 buts et 18 passes décisives en 56 matchs.

L'Argentin, impliqué dans 54% des buts (buts inscrits et passes décisives) du Barça début 2021, profite de sa deuxième partie de saison exceptionnelle en Liga. Mais il pâtit de sa période d'acclimatation à son nouvel environnement au Paris Saint-Germain. Malgré ses trois passes décisives contre Saint-Etienne dimanche (3-1) en ayant été moyen dans le jeu, la Pulga n'est pas dans une grande forme, tandis que son concurrent Lewandowski semble toujours aussi inarrêtable.

Sur la forme du moment, Lewandowski inarrêtable

Heureusement pour Messi et Benzema, les votes pour cette 65e édition du Ballon d'or étaient déjà clos lorsque Lewandowski s'est fendu d'un retourné acrobatique splendide contre le Dynamo Kiev mardi dernier en Ligue des champions. Le Polonais multiplie les exploits ces dernières semaines, à l'image de ses deux dernières saisons, et semble toujours aussi fort.

En face, Messi fait bien pâle figure en ce moment. Sa prestation assez terne contre Manchester City en C1 la semaine dernière est dans toutes les têtes et, déjà, les premières interrogations sur la légitimité de son recrutement au Paris Saint-Germain commencent à émerger. Sur ce début de saison 2021-2022, la Pulga semble bien en retrait par rapport aux deux autres favoris.

Benzema, de son côté, traverse un petit trou d'air en Liga, même s'il continue d'être décisif à chaque match en Ligue des champions. Ses performances en équipe de France le rapprochent du niveau de Lewandowski mais c'est surtout son influence toujours plus importante dans le jeu du Real qui prédomine depuis de longs mois et qui a pu pousser les votants à le choisir.

Sur les titres, Messi enfin sacré en sélection

Lionel Messi avait déjà remporté les Jeux olympiques avec l'Argentine en 2008, mais le titre décroché à la Copa América en juillet dernier a une toute autre saveur. Après trois échecs en finale en 2007, 2015 et 2016 et une finale de Coupe du monde perdue en 2014, la Pulga tient enfin son premier trophée international majeur avec l'Albiceleste. Le premier titre depuis 28 ans pour cette dernière, de quoi lui octroyer le statut de demi-dieu au sein de la population argentine, à l'instar de Diego Maradona.

Parmi les titres remportés cette saison par les trois favoris, la Ligue des nations est un autre moment marquant de l'année 2021. Pour son retour en Bleu, Benzema n'a pas remporté l'Euro mais a tout de même soulevé son premier trophée avec l'équipe de France. Le seul titre du Français cette année, tandis que Lewandowski les a empilés: Bundesliga, Coupe du monde des clubs 2020 (jouée en 2021), Supercoupe d'Allemagne.

Le Polonais ajoute à cela le titre de meilleur buteur de Bundesliga, avec une saveur très particulière pour ce trophée qu'il a soulevé pour la sixième fois: avec 41 réalisations, Lewandowski a battu le record de Gerd Müller de 40 buts inscrits sur une même saison de Bundesliga. À noter que Messi, également vainqueur de la Coupe d'Espagne, a terminé meilleur buteur de Liga (30 buts).

Sur le format, Lewandowski peut faire la différence

Comment occulter le fait que ce Ballon d'or 2021 va être décerné l'année suivant celle où il n'a pas été remis pour la première fois depuis sa création en 1956? Plusieurs observateurs, joueurs et entraîneurs ont souligné ces derniers mois que Lewandowski mériterait de remporter le Ballon d'or ce lundi pour l'ensemble de ses performances en 2020 et 2021.

L'an dernier, le Polonais l'aurait gagné sans contestation possible. Et au vu de ses nouvelles prestations stratosphériques en 2021, même si paradoxalement moins marquantes en raison de la défaillance du Bayern Munich en quarts de finale de la Ligue des champions, Lewandowski apparaît comme le favori parmi les favoris.

Les votants ont pu établir leur choix en se basant sur ces deux années combinées. À moins qu'ils n'aient préféré récompenser Messi pour son premier trophée majeur en sélection ou qu'ils n'aient été charmé par la maturité d'un Benzema au sommet de son art? Réponse ce lundi soir.

DM