RMC Sport

Ligue 1: le tableau d’honneur de la saison

Le LOSC champion de France, Paris et Monaco en Ligue des champions, Nantes barragiste, Mbappé meilleur buteur… retrouvez le tableau d’honneur de la saison 2020-2021 de Ligue 1, où presque tout s’est joué sur la 38e et dernière journée.

Champion de France : Lille

Le LOSC a passé exactement la moitié du championnat, 19 journées sur 38, à trôner en tête de la Ligue 1. Et depuis la 5e journée, les hommes de Christophe Galtier n’ont plus quitté le podium. Ce titre de champion, le quatrième de son histoire et le premier depuis 2011, Lille le doit à sa régularité (3 défaites) et à sa solidité. Son gardien Mike Maignan en est le symbole: seulement 23 buts inscrits et un total de 21 clean sheet cette saison, record du top 5 européen.

Mais si les Dogues sont champions de France, c’est aussi et surtout grâce à leurs performances dans les confrontations directes face à leurs concurrents. Face à Paris, Monaco et Lyon, ses trois grands adversaires de la saison, le LOSC n’a jamais perdu (3 victoires, 3 nuls). Et ce sont ces victoires face au PSG et face à l’OL en avril qui ont définitivement scellé le sort des Nordistes, même s’il a fallu terminer le travail face aux plus petits, non sans accroc, comme face aux Verts lors de l’avant-dernière journée (0-0).

Enfin, la résistance et la résllience lilloise ne tient pas seulement de son gardien, mais aussi de son capitaine vétéran José Fonte et son milieu à tout faire Benjamin André. Mais cette colonne vertébrale serait incomplète sans le "Kral" Burak Yilmaz. À 35 ans, l’attaquant turc découvrait la Ligue 1 mais il n’a pas eu besoin de temps d’adaptation: 16 buts, dont 7 lors des 7 derniers matchs et un bijou à Lens, élu but de la saison.

Qualifiés en Ligue des champions: Paris et Monaco

Comme pour le titre, la course à la Ligue des champions a été indécise jusqu’au bout. Le quatuor de tête se jouant longtemps le sacre, il fallait bien un malheureux. Miné par une défaite à Paris (4-2) suivie d’un match nul à Lens (1-1), il a manqué un tout petit quelque chose à l’OL pour retrouver le podium du championnat.

Il faut dire que les trois de devant ont fière allure et qu’avec 76 points, Lyon est l’un des meilleurs quatrièmes de l’histoire du championnat de France. Dauphin du LOSC, le PSG a cru au titre jusque dans les dernières secondes de la saison tandis que l’ASM ne jouait plus que la Ligue des champions depuis sa défaite renversante face à l’OL (3-2), mettant fin à ses espoirs de titre.

Les Monégasques accompagneront donc les Lillois et Parisiens en Ligue des champions. Mais s’ils en ont terminé avec leur saison, les hommes de Kovac seront très attentifs à la finale de Ligue Europa disputée ce mercredi. Si Manchester United l’emporte aux dépend de Villarreal, les Rouge et Blanc iront directement en phase de poule, sinon il faudra passer par deux tours préliminaires.

Qualifiés en Ligue Europa: Lyon et Marseille

16 points séparent au classement final l’Olympique Lyonnais de son rival marseillais mais les deux équipes joueront bien la même compétition européenne la saison prochaine. Cet écart exprime bien la différence de saisons qu’ont vécu les deux équipes. D’un côté, l’OL a joué le trône, s’offrant même le titre honorifique de champion d’automne pendant que l’OM vivait un exercice en dents de scie.

Entre la campagne désastreuse en Ligue des champions, l’intrusion à la Commanderie, le départ surprise de Villas-Boas et l’arrivée de Sampaoli permettant aux Phocéens d’accrocher une place en C3, la saison n’a pas été de tout repos à Marseille. Cette qualification européenne a un goût beaucoup plus amer pour Lyon, qui va perdre une belle rentrée d'argent et Memphis Depay dans les jours à venir.

Qualifié en Europa Conference League: Rennes

La lutte pour la petite nouvelle de l'UEFA a également fait rage dans l’élite, avec notamment Marseille, Lens et Rennes en fin de saison. Promus et séduisants, les Sang et Or manquent le coche et une superbe récompense dans la dernière ligne droite, laissant sa place au Stade Rennais, boosté par l’arrivée de Genesio. Devant, l’OM termine avec deux petites longueurs d’avance sur les Bretons qui vont encore être européens, quelques mois après leurs grands débuts en C1.

Pour participer à cette troisième Coupe d’Europe et pouvoir affronter des adversaires tout de même prestigieux (Rome, Tottenham, Villarreal…), Rennes va devoir passer un tour de barrage au mois d’août. Il peut remercier le PSG, vainqueur de la Coupe de France, qui laisse la cinquième place qualificative pour la C3 et offre donc au 6e un ticket pour l’Europe.

Barragiste: Nantes

Sans cette ultime défaite face à Montpellier (1-2), cruelle puisque le club restait sur trois victoires de suite, le FC Nantes et Kombouaré auraient déjà réussi leur pari. À savoir sauver les Canaris de la relégation, ce qui était très mal embarqué au moment où Raymond Domenech a rendu les clés, huit petit matchs après son arrivée.

Mais au regard de la deuxième partie de saison, terminer au mieux à la 18e place semblait inévitable pour Nantes, qui n’a plus quitté les trois derniers rangs du championnat depuis la 24e journée. Pour rester en Ligue 1, il reste deux rencontres aux Nantais: le barrage en format aller-retour face à Toulouse, troisième de Ligue 2.

Relégués: Nîmes et Dijon

La victoire du DFCO à Saint-Etienne ce dimanche n’est pas si anecdotique puisqu’elle empêche les Bouguignons de devenir les plus mauvais élèves du championnat en rejoignant Troyes, et ses 18 petits points pris en 2015-2016. Mais Dijon, qui a enchaîné 11 défaites entre la 22e et la 33e journée, n’a jamais existé dans ce championnat.

Pour l’accompagner en Ligue 2, ce sera le Nîmes Olympique. Les Crocos ont également connu des longues séries de défaite et, après un ultime couperet face à Lyon la semaine dernière (5-2), ont été officiellement relégués trois saisons après leur grand retour en Ligue 1. Le licenciement d’Arpinon en février n’aura pas suffi à relever Nîmes, à l’instar de celui de Jobard pour le DFCO.

Promus: Troyes et Clermont

Ce sera deux profils complètement différents qui vont monter en Ligue 1 la saison prochaine. D’un côté, Troyes, champion de France de Ligue 2 et habitué à faire l’ascenseur (quatrième montée depuis 9 ans). De l’autre, Clermont, novice à ce niveau et qui fera figure de petit poucet avec son budget très modeste.

Leader de bout en bout ou presque, l’ESTAC retrouvera logiquement à nouveau l’élite et, une fois n’est pas coutume, cherchera avant tout à se sauver. Ce qui sera également à n’en pas douter l’objectif du Clermont Foot, ayant terminé sa saison plus fort que le TFC, qu’il a doublé à quatre matchs de la fin du championnat.

Meilleur buteur: Kylian Mbappé

Jamais deux sans trois. Décisif en Ligue des champions en huitième et quart de finale, face au FC Barcelone et au Bayern Munich, Kylian Mbappé a également fait beaucoup trembler les pelouses françaises cette saison. Comme en 2018-2019 et en 2019-2020, où il avait marqué autant que Ben Yedder, l’attaquant parisien termine la saison meilleur buteur du championnat de France.

Élu meilleur joueur de la saison, Mbappé a largement contribué à la deuxième place de son équipe grâce à ses 27 buts, dont huit doublés. L’international français devance de sept longueurs Depay et Ben Yedder et reste même sur 11 buts lors de ses 9 dernières sorties en championnat.

Meilleur passeur: Memphis Depay

Pour sa dernière saison avec Lyon, Memphis Depay a encore une fois été impressionnant. Meilleur passeur de Ligue 1 avec 12 passes décisives, accompagné donc par 11 buts, l’attaquant néerlandais va quitter le club la tête haute, malgré une non-qualification pour la prochaine Ligue des champions qui a provoqué sa colère.

Du haut de ce "double-double", Depay pourrait rejoindre le FC Barcelone cet été après quatre saisons et demie dans le Rhône. L’ancien manucien devance au classement Andy Delort (10 passes décisives) alors que cinq joueurs terminent à la troisième place de ce classement des passeurs : Bamba, Payet, Golovine, Ferhat et Di Maria.

Champion de France: Lille

Ligue des champions: PSG, ASM

Ligue Europa: OL, OM

Ligue Europa Conférence: Rennes

Barragiste: Nantes

Relégués: Nîmes, Dijon

Promus: Troyes, Clermont

Meilleur buteur: Mbappé

Meilleur passeur: Depay

Jules Aublanc Journaliste RMC Sport