RMC Sport
Dossier

Paris 2024

« Made for sharing » (Fait pour partager), tel est le slogan officiel des Jeux olympiques d’été 2024 à Paris, du 26 juillet au 11 août. Un slogan qui donne une portée universelle aux Jeux olympiques parisiens, et qui a convaincu les membres du Comité olympique de confier l’organisation de cette édition à la Ville Lumière.
Ces Jeux de la XXXIIIe olympiade feront de Paris, après Londres (1908, 1948, 2012), la deuxième ville à célébrer les Jeux olympiques d’été pour la troisième fois en un peu plus de cent ans (1900, 1924, 2024).
La capitale française s’appuie sur 95% de sites déjà existants ou temporaires. De Saint-Denis à la Tour Eiffel, les Jeux 2024 s’étaleront sur plusieurs communes, incluant naturellement la petite couronne parisienne aux festivités.
15 000 athlètes, 4 milliards de téléspectateurs attendus, 50 000 bénévoles… Tous les ingrédients sont réunis pour faire de Paris le centre du monde durant 45 jours, paralympiques inclus.

Fini le boulevard Haussmann et bonjour Saint-Denis ! Le comité d’organisation de Paris 2024 a présenté son nouveau siège situé dans le 93, à quelques kilomètres du Stade de France. Plus de 28000 m2 vont accueillir près de 3000 personnes pour préparer au mieux l’organisation des Jeux Olympiques.

Image d'illustration

Cross-Country aux Jeux Olympiques 2024: une fausse bonne idée?

World Athletics, via son président Sebastian Coe, veut le retour du cross-country aux Jeux olympiques d’été de 2024 à Paris. Le Comité international olympique doit décider d’ici la fin de l’année si cette épreuve, absente des JO depuis 1924, doit revenir au programme. Si les spécialistes français sont globalement satisfaits de l’initiative, ils sont divisés sur l’intérêt sportif de voir du cross pendant l’été, et dans un format de relais mixte.

Drut explique ses critiques sur le projet Paris 2024 et veut revoir l'organisation des Jeux Olympiques

Drut explique ses critiques sur le projet Paris 2024 et veut revoir l'organisation des Jeux Olympiques

Guy Drut a publié ce dimanche sur France Info une tribune invitant à modifier le modèle des Jeux olympiques. L'ancien champion olympique du 110 mètres haies et ministre des Sports estime que le budget des JO de Paris 2024 devrait être revu à la baisse en raison de la crise économique mondiale liée à l'épidémie de coronavirus. Plus tard dans la journée, Guy Drut a expliqué ses propos sur BFMTV.

Paris 2024 : Les Tahitiens partagés entre optimiste et inquiétude

Paris 2024 : Les Tahitiens partagés entre optimiste et inquiétude

Le Comité international olympique (CIO) a donné mardi son feu vert pour que des épreuves des Jeux olympiques de Paris 2024 aient lieu sur la place de la Concorde au cœur de la capitale, mais aussi à Tahiti pour le surf. Concernant ce dernier endroit, le village de Teahupoo a été choisi pour accueillir les épreuves de surf, mais les habitants sont partagés et certains craignent la dégradation des paysages due aux constructions.

Paris 2024 : Le surf à Tahiti, c’est officiel !

Paris 2024 : Le surf à Tahiti, c’est officiel !

Ce jeudi matin, le conseil d’administration de Paris 2024 a voté en faveur du site de Teahupoo à Tahiti pour accueillir les épreuves féminines et masculines de surf. Au fil des études approfondies menées ces derniers mois, la Polynésie s’est imposée comme le meilleur choix pour ces JO qui se veulent novateurs. Les organisateurs des JO 2024 ont également décidé de faire de la Concorde un site olympique à Paris. La plus grande place de la capitale devrait accueillir un stade de 30.000 spectateurs dans lequel se dérouleront sans doute plusieurs nouvelles disciplines.